Baebii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Baebii
Gens Baebia

Branches
Sous la République Dives, Herennius, Sulca, Tamphilus
Sous l'Empire Avitus, Honoratus, Macer, Marcellenus, Juncenus

Légende :

Patricien, Plébéien, Consulaire, Sénatorial, Équestre

Période Fin IIIe siècle av. J.-C. - IIIe siècle
Magistratures occupées
sous la République
Consulat 2 fois
Tribunat plébéien 4 fois

Gens et Liste des gentes romaines

Les Baebii sont les membres de la gens Baebia, une famille plébienne de la Rome antique. Le premier membre de la gens à atteindre le consulat est Cnaeus Baebius Tamphilus en 182 av. J.-C. À la fin de la République, les Baebii entretiennent des relations étroites avec la gens patricienne Aemilia[1],[2].

Les cognomina de la gens sont Dives, Herennius, Sulca, et Tamphilus.

Principaux membres[modifier | modifier le code]

Sous la République[modifier | modifier le code]

Branche des Tamphili[modifier | modifier le code]

Denarius de Cnaeus Baebius Tamphilus frappé entre 194 et 190 av. J.-C. avec les Dioscures au revers et la mention TAMP pour Tamphilus.
Statue d'une femme de la gens Baebia datée d'environ 50 av. J.-C. et découverte dans le temple d'Athéna de Magnésie.

Autres branches[modifier | modifier le code]

Sous l’Empire[modifier | modifier le code]

De nombreux Baebii sont connus durant la période impériale, particulièrement par des inscriptions. Des Baebii portant le praenomen Lucius sont nombreux dans la région de Saguntum en Hispanie[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  1. a et b Smith 1867.
  2. Briscoe 2003, p. 80.
  3. a et b Broughton 1952.
  4. Brunt 2004, p. 278.
  5. Lintott 2003, p. 95.
  6. Chaplen 2007, p. 20-27.
  7. Des Boscs-Plateaux 2005, p. 599.
  8. Alföldy 2000, p. 454.
  9. Burrell 2004, p. 192.
  10. Westermann 1955, p. 131.
  11. Provost 1999, p. 386.
  • Sources antiques :
  1. Tite-Live, Histoire romaine, XXI, 6, 9-18
  2. Cicéron, Philippiques, V, 10
  3. Tite-Live, Histoire romaine, XXXI, 6
  4. Aurelius Victor, De viris illustribus, 73
  5. Tite-Live, Histoire romaine, XXX, 25
  6. Polybe, Histoires, XV, 1, 4
  7. Tite-Live, Histoire romaine, XXXVII, 47-57
  8. Polybe, Histoires, XXXIII, 6
  9. Tite-Live, Histoire romaine, XLII, 6
  10. Tite-Live, Histoire romaine, XLIV, 18
  11. Appien, Bellum Civile, I, 48
  12. Appien, Bellum Civile, I, 72
  13. Florus, Epitome de T. Livio Bellorum Omnium Annorum DCC libri duo, III, 21
  14. Cicéron, En Pisonem, 36
  15. Jules César (attribué), De Bello Hispaniensis, 26
  16. Appien, Guerres d'Illyrie, 13
  17. Pline le Jeune, Epistulae, IV, 9, 16
  18. Aelius Spartianus, Hadrien, 5
  19. Dion Cassius, Histoire romaine, LXXVI, 8, 9
  20. Aelius Lampridius, Alexandre Sévère, 3
  21. Flavius Vopiscus, Aurélien, 12
  22. CIL XII, 2934

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William Smith (dir.), Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology,
  • Michel Provost, Carte archéologique de la Gaule : Le Gard, (lire en ligne)
  • (en) John Briscoe, « The Second Punic War : the Elections for 216 B.C. », dans Cambridge Ancient History : Rome and the Mediterranean to 133 B.C., vol. 8, Cambridge University Press, (lire en ligne)
  • (en) T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic,
  • (en) P. A. Brunt, « The Settlement of Marian Veterans », dans The Fall of the Roman Republic and Related Essays, Oxford, Clarendon Press, (lire en ligne)
  • (en) Andrew Lintott, « Political History, 146–95 B.C. », dans Cambridge Ancient History : the Last Age of the Roman Republic, 146–43 B.C., vol. 9, Cambridge University Press, (lire en ligne)
  • (en) Jane D. Chaplen, Livy : Rome's Mediterranean Empire : Books Forty-One to Forty-Five and the Periochae, Oxford University Press, (lire en ligne)
  • Françoise Des Boscs-Plateaux, Un parti hispanique à Rome : ascension des élites hispaniques et pouvoir politique d'Auguste à Hadrien, Casa de Velázquez, (lire en ligne)
  • (en) Géza Alföldy, « Spain », dans Cambridge Ancient History : the High Empire A.D. 70–192, vol. 11, Cambridge University Press, (lire en ligne)
  • (en) Barbara Burrell, Neokoroi : Greek cities and Roman emperors, Brill, (lire en ligne)
  • (en) William Lenn Westermann, The slave systems of Greek and Roman antiquity, American Philosophical Society, (lire en ligne)