Badefols-d'Ans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Badefols-d'Ans
Badefols-d'Ans
Le bourg de Badefols-d'Ans, dominé par son château.
Blason de Badefols-d'Ans
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Haut-Périgord noir
Intercommunalité Communauté de communes du Terrassonnais en Périgord Noir Thenon Hautefort
Maire
Mandat
Sylviane Grandchamp
2018-2020
Code postal 24390
Code commune 24021
Démographie
Gentilé Badefolais
Population
municipale
415 hab. (2016 en diminution de 10,17 % par rapport à 2011)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 13′ 48″ nord, 1° 11′ 51″ est
Altitude Min. 165 m
Max. 348 m
Superficie 18,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Badefols-d'Ans

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Badefols-d'Ans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Badefols-d'Ans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Badefols-d'Ans

Badefols-d'Ans est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

À l'extrémité est du département de la Dordogne, la commune de Badefols-d'Ans est limitrophe du département de la Corrèze (commune de Louignac). Elle est bordée au nord par la Lourde, un affluent de l'Auvézère, qui la sépare de Teillots. Un sous-affluent de la Vézère, le Taravellou, prend sa source au sud-ouest de la commune.

L'altitude minimale, 165 mètres, se situe au nord, près du lieu-dit les Ménichoux, là où la Lourde quitte la commune pour servir de limite entre les communes de Boisseuilh et Hautefort. L'altitude maximale avec 348 mètres se trouve au sud-est du bourg.

Le bourg de Badefols-d'Ans, traversé par la route départementale 71, se situe en distances orthodromiques, cinq kilomètres au sud-est d'Hautefort et quatorze kilomètres au nord-ouest de Terrasson-Lavilledieu.

La route départementale 62 dessert également la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département de la Corrèze.

Communes limitrophes de Badefols-d'Ans
Hautefort Boisseuilh Teillots,
Coubjours
Nailhac Badefols-d'Ans Louignac
(Corrèze)
Châtres Villac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Badefoll au XIIIe siècle[1], Badafou en 1292.

Le nom de la commune est d'origine occitane mais son explication est incertaine. Il pourrait provenir de badar (rester bouche bée) et de fol (fou), ou encore de bada fol (badaud), sobriquets dont auraient été affublés les villageois[2],[3]. La seconde partie du nom se réfère à la châtellenie d'Ans qui regroupait dix-huit paroisses, dont Badefols, au Moyen Âge[2].

En occitan, la commune porte le nom de Badafòu d'Ans[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église romane du lieu est bâtie au XIIe siècle[4].

La première mention écrite connue du lieu remonte à la fin du XIIIe siècle sous la forme Badafou, qu'on retrouve un siècle plus tard en Badafol[2]. Le château est connu dès cette époque[5].

Badefols fut érigé en marquisat au XVIIIe siècle, en faveur de la famille de Bonneguise. Le village est successivement identifié sous le nom de Badefol sur la carte de Cassini, représentant la France entre 1756 et 1789, Badefol Dans en 1793 et Badesols en 1801[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune de Badefols-d'Ans a, dès 1790, été rattachée au canton de Hautefort qui dépendait du district d'Excideuil, jusqu'en 1795, date de suppression des districts. En 1801, le canton de Hautefort est rattaché à l'arrondissement de Périgueux[7].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, ce canton disparaît aux élections départementales de mars 2015[8]. La commune est alors rattachée électoralement au canton du Haut-Périgord noir.

En 2017, Badefols-d'Ans est rattachée à l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda[9],[10].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Au , Badefols-d'Ans intègre dès sa création la communauté de communes du Pays de Hautefort. Celle-ci disparaît le , remplacée au par une nouvelle intercommunalité élargie, la communauté de communes du Terrassonnais en Périgord noir Thenon Hautefort.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
  mars 1959 Victor Chevalier    
mars 1959 décembre 1981 Marie-Jean Duclos    
février 1982 mars 1989 René Géraud    
mars 1989 mars 2001 Gérard Debet[11]    
mars 2001 mars 2008 Robert Séguy   Retraité commercial[12]
mars 2008 octobre 2018 Gérard Debet[Note 1],[13] DVD[14] puis UMP[15] Retraité agricole
novembre 2018 En cours Sylviane Grandchamp    

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Badefols-d'Ans se nomment les Badefolais[16].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[18].

En 2016, la commune comptait 415 habitants[Note 2], en diminution de 10,17 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0601 0731 0261 1121 1571 1961 2461 1711 255
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2651 2481 3071 1931 2091 2011 2611 1951 312
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2181 1721 165913863766750719685
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
567545518511451457463464453
2016 - - - - - - - -
415--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[21], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 181 personnes, soit 42,6 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (trente-huit) a baissé par rapport à 2010 (quarante-trois) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 20,9 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte quarante-neuf établissements[22], dont dix-huit au niveau des commerces, transports ou services, treize dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, huit dans la construction, cinq dans l'industrie, et cinq relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[23].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Badefols-d'Ans Blason D'azur à la croix alésée d'or, cantonnée aux premier et quatrième d'un besant et aux deuxième et troisième d'une billette couchée, le tout d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Démissionnaire mais reste conseiller municipal.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1128 - (ISBN 2600001336).
  2. a b et c Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 31, 39
  3. a et b Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 3 février 2014.
  4. a et b « Église », notice no PA00082333, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 12 août 2010.
  5. a et b « Château de Badefols-d'Ans », notice no PA00082332, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 12 août 2010.
  6. Badefols d'Ans sur le site Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui
  7. « Notice communale de Badefols-d'Ans », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 27 juin 2012)
  8. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 23 août 2015).
  9. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  10. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  11. Annuaire des maires de la Dordogne 2009, Mediapress, Périgueux, 2009, (ISSN 1770-3387), p. 59.
  12. Michel Pitout, L'ancien maire Robert Séguy n'est plus, Sud Ouest édition Périgueux du 12 avril 2014, p. 24.
  13. Hervé Chassain, « Le ras-le-bol des maires », Sud Ouest édition Dordogne, 6 décembre 2018, p. 15.
  14. Voici vos 557 maires, édition spéciale de Sud Ouest édition Dordogne du 3 avril 2008, p. 9.
  15. Notre organisation sur le site de l'UMP Dordogne, consulté le 4 novembre 2014.
  16. Nom des habitants des communes françaises sur le site habitants.fr, consulté le 4 décembre 2016.
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  21. Dossier complet - Commune de Badefols-d'Ans (24021) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 5 août 2018.
  22. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 5 août 2018).
  23. Dossier complet - Commune de Badefols-d'Ans (24021) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 5 août 2018.
  24. Plaque commémorative apposée sur le mur entre l'église et le château.