Background Imaging of Cosmic Extragalactic Polarization

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
South Pole Telescope (à gauche) et BICEP2 (à droite).

Background Imaging of Cosmic Extragalactic Polarization (BICEP) est une expérience de mesure de la polarisation du fond diffus cosmologique.

Instruments[modifier | modifier le code]

Les instruments utilisés pour cette expérience sont BICEP1 (2006-2008), BICEP2 (2010-2012) et le Keck Array (un groupe de cinq polarimètres en service depuis 2011). Ces appareils sont installés sur la base antarctique Amundsen-Scott, au pôle Sud. BICEP3 est en cours de construction et doit entrer en service durant l'été austral 2014-2015.

Résultats[modifier | modifier le code]

En mars 2014, la revue Nature publie un article affirmant que BICEP2 a réalisé les premières observations d'ondes gravitationnelles primordiales, émises quelques 380 000 années après le Big Bang, ce qui soutient que l'Univers aurait connu une période inflationniste[1]. C'est dans une carte de la polarisation que les ondes gravitationnelles ont été mises en évidence[2]. Les données confirment également le lien profond entre la mécanique quantique et la relativité générale[3].

Les résultats publiés dans Nature sont cependant remis en question par d'autres chercheurs[4]. De nouveaux résultats, cette fois obtenus avec le satellite Planck, seront publiés à l'automne 2014[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]