Background Imaging of Cosmic Extragalactic Polarization

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Background Imaging of Cosmic Extragalactic Polarization
South pole spt dsl.jpg

South Pole Telescope (à gauche) et BICEP2 (à droite).

Présentation
Type

Background Imaging of Cosmic Extragalactic Polarization (BICEP) est une expérience de mesure de la polarisation du fond diffus cosmologique.

Instruments[modifier | modifier le code]

Les instruments utilisés pour cette expérience sont BICEP1 (2006-2008), BICEP2 (2010-2012) et le Keck Array (un groupe de cinq polarimètres en service depuis 2011). Ces appareils sont installés sur la base antarctique Amundsen-Scott, au pôle Sud. BICEP3 est en cours de construction et doit entrer en service durant l'été austral 2014-2015.

Résultats[modifier | modifier le code]

En mars 2014, la revue Nature publie un article affirmant que BICEP2 a réalisé les premières observations d'ondes gravitationnelles primordiales, émises quelques 380 000 années après le Big Bang, ce qui soutient que l'Univers aurait connu une période inflationniste[1]. C'est dans une carte de la polarisation que les ondes gravitationnelles ont été mises en évidence[2]. Les données confirment également le lien profond entre la mécanique quantique et la relativité générale[3].

Les résultats publiés dans Nature sont cependant remis en question par d'autres chercheurs[4]. De nouveaux résultats, cette fois obtenus avec le satellite Planck, seront publiés à l'automne 2014[4]. En janvier 2015, il est déterminé que le signal n'est pas dû à des ondes gravitationnelles primordiales, mais plutôt à la polarisation due à la poussière interstellaire à l'intérieur de la Voie Lactée[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]