Back to the Egg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Back to the Egg
Album de Wings
Sortie
Enregistré 28 juin 19781er avril 1979
Durée 42:01
Genre Pop rock
Producteur Paul McCartney
Label Columbia (USA/Canada)
EMI
Critique

AllMusic 2/5 étoiles[1]
Rolling Stone (défavorable)[2]

Albums de Wings

Albums par Paul McCartney

Back to the Egg est le septième et dernier album studio du groupe Wings, paru en 1979. Il montre une nouvelle formation du groupe puisque le trio de l'album précédent, formé par le couple McCartney et Denny Laine est rejoint par Laurence Juber et Steve Holly.

Face à la vague punk, McCartney répond avec un album de rocks vivants dans la veine de Helter Skelter et offre également quelques ballades. Revers de la médaille, l'album comprend peu de chansons restées célèbres et les singles qui l'accompagnent se vendent mal.

La critique se montre très mitigée concernant Back to the Egg. L'accueil du public est lui aussi relativement froid : l'album se classe 6e au Royaume-Uni et 8e aux États-Unis où il est cependant disque de platine.

Historique[modifier | modifier le code]

Unique album des Wings à paraître chez Columbia sur le continent nord-américain, Back to the Egg sort à la fin des années 1970, une époque où le punk rock fait des ravages et relègue le groupe de McCartney dans la catégorie des « dinosaures » du rock.

Le trio formé par McCartney, sa femme Linda et de Denny Laine est renforcé par l'arrivée du guitariste Laurence Juber et du batteur Steve Holly pour enregistrer un album de rock brut (comme le prouve notamment le titre Old Siam, Sir) et de ballades.

McCartney invite aussi une vingtaine de musiciens rock de talent tels Pete Townshend (The Who), John Bonham et John Paul Jones (Led Zeppelin) et David Gilmour (Pink Floyd) à faire partie de son Rockestra avec lequel il enregistre l’instrumental Rockestra Theme et la pièce So Glad To See You Here. Gilmour et McCartney se retrouveront en 1984 pour la chanson No More Lonely Nights de l'album Give My Regards to Broad Street puis en 1989 sur la pièce We Got Married pour le disque Flowers in the Dirt et à nouveau sur l'album Run Devil Run paru en 1999.

On y retrouve aussi The Broadcast, une pièce expérimentale où une mélodie jouée au piano et orchestre, accompagne la lecture d'un texte tiré du livre The Little Man de John Galsworthy et lu par Harold Margary, propriétaire du château Lympne dans le Kent, datant du XIIe siècle, dans lequel le groupe travaillait. Sa femme, Deirdre, a également lu un extrait, cette fois de la chanson The Poodle and the Pug, tiré de l'opéra Big Ben écrit en 1946. On peut l'entendre sur la pièce Reception[3].

Bien que Goodnight Tonight, sorte de rock/disco, sorti seulement en single en mars 1979, connaît un succès public, Back to the Egg, quant à lui ne fait pas l'unanimité. Si la critique est mitigée, l'accueil public se ressent au point de vue des ventes, se classant à une modeste 6e place au Royaume-Uni et une 8e place aux États-Unis. Les estimations de ventes mondiales sont de 3 500 000 exemplaires[4].

Titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont de Paul McCartney, sauf mention contraire.

Face 1[modifier | modifier le code]

  1. Reception – 1:08
  2. Getting Closer – 3:22
  3. We're Open Tonight – 1:28
  4. Spin It On – 2:12
  5. Again And Again And Again (Denny Laine) – 3:34
  6. Old Siam, Sir – 4:11
  7. Arrow Through Me – 3:37

Face 2[modifier | modifier le code]

  1. Rockestra Theme – 2:35
  2. To You – 3:12
  3. After the Ball / Million Miles – 4:00
  4. Winter Rose / Love Awake – 4:58
  5. The Broadcast – 1:30
  6. So Glad to See You Here – 3:20
  7. Baby's Request – 2:49

Titres bonus[modifier | modifier le code]

La version remasterisée de 1993 inclut trois titres bonus :

  1. Daytime Nightime Suffering – 3:23
  2. Wonderful Christmas Time – 3:49
  3. Rudolph the Red-Nosed Reggae (Johnny Marks) – 1:48

Un titre bonus supplémentaire est disponible au téléchargement sur iTunes :

  1. Goodnight Tonight (version longue) – 7:16

Classement[modifier | modifier le code]

Classement Meilleure
position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[5] 3
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[6] 12
Drapeau du Canada Canada (RPM Album Charts)[7] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 200)[8] 8
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[9] 5
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[10] 9
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[11] 11
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[12] 5

Fiche de production[modifier | modifier le code]

Interprètes[modifier | modifier le code]

Wings

Musiciens additionnels

  • David Gilmour, Pete Townshend, Hank Marvin : guitare
  • John Paul Jones, Ronnie Lane, Bruce Thomas : basse
  • Gary Brooker, John Paul Jones : piano
  • Tony Ashton : claviers
  • John Bonham, Kenney Jones : batterie
  • Speedy Acquaye, Morris Pert, Tony Carr, Ray Cooper : percussions
  • Howie Casey, Tony Dorsey, Steve Howard, Thaddeus Richard : cuivres


  • Black Dyke Mills Band : cuivres sur Love awake

Notes et références[modifier | modifier le code]