Baccalauréat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BAC et Bac.

Voir aussi : Baccalauréat un film de Cristian Mungiu (2016).

Sur les autres projets Wikimedia :

Le baccalauréat Prononciation du titre dans sa version originale Écouter - mot issu initialement de l'altération du bas-latin bachalariatus, désignant un rang de débutant d'abord dans la chevalerie puis dans la hiérarchie religieuse et universitaire, et influencé par le calque du latin bacca laurea, baie de laurier - est un grade de l'enseignement supérieur correspondant à différents niveaux suivant les pays et selon le système d'enseignement : système français, anglo-saxon ou international. Il est souvent abrégé en « bac ». Il désigne généralement le premier degré dans une faculté. Le baccalauréat confère le grade de bachelier Prononciation du titre dans sa version originale Écouter ou bachelière Prononciation du titre dans sa version originale Écouter. Il peut être accompagné de la mention d'une discipline : baccalauréat en arts (baccalauréat en lettres), baccalauréat en sciences, baccalauréat en droit, etc.

Terme ambigu, il peut correspondre selon les pays aux niveaux 3 à 6 de la Classification internationale type de l'éducation (CITE/ISCED 2011).

Afrique[modifier | modifier le code]

Algérie[modifier | modifier le code]

L'examen a été institué par décret 63-495 du 31 décembre 1963, et 68-46 du 8 février 1968 pour le baccalauréat technique.

Il permet aux lycéens d'accéder aux études supérieures. Les notes de l'année scolaire ne sont pas prises en compte, mais seulement la moyenne de celles obtenues à l'examen, qui doit être supérieure ou égale à 10/20.

En 2016, le taux de réussite à cet examen est de 49,79 % pour les élèves scolarisés (33,7 % pour les candidats libres)[1].

Taux de réussite au bac algérien par année [2][3][4][5][6][7][8]
Année Taux de réussite
1983 19,99 %
1987 19,20 %
1989 18,47 %
1992 10,54 %
1995 18,63 %
2002 29,21 %
2004 38,30 %
2005 37,29 % (total 30,63 % scolarisés+libres)
2006 44,64 % (scolarisés+libres)
2007 43,69 % (scolarisés+libres)
2010 61,23 %
2011 62,45 %
2012 58,84 %
2013 44,78 %
2014 45,01 %
2015 51,36 %
2016 49,79 %
2017 56,07 %

Maroc[modifier | modifier le code]

Le baccalauréat clôt le lycée et permet l'accès aux études supérieures et aux facultés.

Un examen régional, effectué une année à l'avance, teste les connaissances dans les matières secondaires. Les notes de l'année scolaire du baccalauréat et celles obtenues à l'examen antérieur sont comptées à 25% chacun, ce qui laisse la moitié (50%) de la note à l'examen final du baccalauréat, où les connaissances dans les matières principales sont testées.[style à revoir]

Sénégal[modifier | modifier le code]

L’Office du baccalauréat est chargé, au sein de l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, de la préparation et de l’organisation de l’examen du baccalauréat.

L'organisation en multiples séries suit celle de la France : séries A, B, etc. avant 1998 (1995 pour la France), séries S, L, etc. à partir de 1998[1]. De même les mentions attribuées vont de « passable » à « très bien »[1].

Tunisie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Baccalauréat en Tunisie.

Le baccalauréat clôt les études au lycée et permet l'accès aux études supérieures.

Le baccalauréat en Tunisie est un concours qui permet l'accès aux études supérieures en se basant exclusivement sur le classement.

Amérique[modifier | modifier le code]

Canada[modifier | modifier le code]

Au Canada, le baccalauréat est un diplôme universitaire de premier cycle, correspondant à la licence de l'enseignement supérieur français. Il s'effectue en trois ans pour les programmes de 90 crédits et en 4 ans pour les programmes spécialisés de 120 crédits[2] (génie, enseignement et pratique sage-femme) à l'université après la formation pré-universitaire ou technique au collégial.

La charge de travail, au premier cycle, pour un étudiant à temps plein est de cinq cours de trois crédits par semaine, soit un total de 15 heures de cours. En parallèle, chaque cours demande environ deux heures de travail personnel à faire en dehors des cours.[3]

En général, ce baccalauréat est équivalent au Bachelor's Degree du reste du Canada et des États-Unis, sauf qu'il y manque la première année (pour le baccalauréat de trois ans), laquelle a été convertie en année finale du DÉC pré-universitaire lors de la création des CEGEP en 1966.

Ce diplôme se classe au niveau 6 de la Classification internationale type de l'éducation 2011 (CITÉ 2011) et au niveau 5A de la CITÉ 1997[4].

Europe[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Baccalauréat européen.
Article connexe : Abitur.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Le bakkalaureus désigne un ancien grade, supprimé en 1820, et un nouveau (également connu sous le nom de Bachelor's degree), introduit en 1998.

Autriche[modifier | modifier le code]

Le bakkalaureus désigne un ancien grade, et un nouveau grade introduit en 2002.

Belgique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Baccalauréat (Belgique).

En Belgique, le terme bachelier, souvent abrégé en bac, désigne le premier cycle des études supérieures, à la suite du processus de Bologne. Un bachelier est dit professionnalisant s'il est issu d'une filière en haute école de type court, ou de transition s'il est issu d'une filière en haute école de type long ou d'un cursus universitaire. [style à revoir]

Espagne[modifier | modifier le code]

Le bachillerato sanctionne la fin des études secondaires. Pour entrer à l'université, il faut passer un examen appelé selectividad qui porte sur les matières étudiées pendant la dernière année du bachillerato.

Ensuite, l'entrée dans les facultés est libre mais, pour les plus demandées ou les plus prestigieuses, elle est conditionnée à la note moyenne du dossier des deux dernières années et de la selectividad. C'est ainsi que d'une année sur l'autre, les jeunes connaissent la nota de corte, pour tel ou tel cursus, c'est-à-dire la note minimum avec laquelle est entré le dernier admis l'année précédente.

Les universités publiques, pour certaines spécialités demandant des aptitudes particulières (beaux-arts, traduction et interprétariat, entre autres), et les universités privées organisent des épreuves complémentaires pour sélectionner leurs futurs étudiants.

France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Baccalauréat en France.

Le baccalauréat a été créé au Moyen Âge avec l'apparition de l'université de Paris. Il sanctionnait alors plusieurs années d'enseignement spécialisé en droit, médecine ou théologie. Il a été institué dans sa forme moderne par Napoléon Ier en 1808. L'usage plus que les textes en interdisait l'obtention aux filles. Julie-Victoire Daubié, une Vosgienne de Fontenoy-le-Château l'obtient à Lyon à l'âge de 37 ans en 1861. Depuis l'année 1924, les filles et les garçons passent le même examen (cf. histoire de l'éducation des filles en France).

Actuellement, le baccalauréat français (considéré comme un diplôme de niveau IV, c'est-à-dire ISCED/CITÉ 3) clôture trois années de lycée (seconde, première et terminale) au cours desquelles l'élève aura choisi une filière. Il est le diplôme donnant accès à l'enseignement supérieur, même s'il existe des alternatives : d'autres diplômes, généralement destinés aux adultes (comme le diplôme d'accès aux études universitaires (DAEU) ou la capacité en droit), donnent également ce droit, ou encore la validation des acquis. Puisque le baccalauréat est un grade universitaire, la scolarisation dans un lycée n'est pas une condition pour le passer, l'examen peut être passé en candidat libre et les cours sont disponibles par correspondance par l'intermédiaire du centre national d'enseignement à distance (Cned).

En France, c'est la licence qui correspond au baccalauréat universitaire délivré après un premier cycle d'études supérieures.

Norvège[modifier | modifier le code]

Le bachelorgrad est préparé en 3 ans.

Suisse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Baccalauréat universitaire.
Article connexe : Maturité gymnasiale en Suisse.

En Suisse, le baccalauréat est un nom donné dans certains cantons à l'examen de maturité.

Le baccalauréat universitaire (aussi connu sous le nom de bachelor) est un grade terminant un premier cycle d'études supérieures d'une durée de trois ans. Les anciens titres (licence ou demi-licence) sont remplacés respectivement par la maîtrise universitaire (master) et par le bachelor, à la suite du processus de Bologne.

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Le VWO-diploma est obtenu après six ans d'enseignement au VWO (Voorbereidend Wetenschappelijk Onderwijs). Ce diplôme permet de suivre des études universitaires. Il existe deux types de VWO : atheneum et gymnasium. Le gymnasium est considéré comme étant plus exigeant, car, en plus des nombreuses autres matières, le latin ou le grec ancien font partie du programme obligatoire.

Pays de la CEI/Russie[modifier | modifier le code]

Le diplômé de bakalavr (бакалавр) est délivré généralement après quatre années d'études supérieures.

Pologne[modifier | modifier le code]

Le titre de bakałarz a été remplacé par celui de licencjat (trois années d'études supérieures).

Portugal[modifier | modifier le code]

Le "12° ano".

République tchèque[modifier | modifier le code]

Le diplôme de « Bakalář » (Bc.) correspond à un grade universitaire de fin de premier cycle (obtenu en trois ans - exceptionnellement quatre) après l'entrée dans l'enseignement supérieur, délivré par une université ou un autre établissement d'enseignement supérieur habilité.

Slovaquie[modifier | modifier le code]

Le diplôme de « Bakalár » (Bc.) correspond à un grade universitaire de fin de premier cycle (obtenu en trois ans - exceptionnellement quatre) après l'entrée dans l'enseignement supérieur, délivré par une université ou un autre établissement d'enseignement supérieur habilité.

Pays de tradition universitaire anglo-saxonne[modifier | modifier le code]

Dans les pays de tradition universitaire anglo-saxonne, le baccalauréat (en anglais baccalaureate, bachelor’s degree étant pour les licences) est le grade sanctionnant le premier cycle universitaire après trois ou quatre années d’études. Dans quelques rares cas, il peut correspondre à un grade du deuxième cycle.

Néanmoins, il est utilisé dans le sens français du terme (fin de l’enseignement scolaire pré-universitaire) par l'Organisation du baccalauréat international (IBO).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Harouna Sy, « Carabins de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar : diagnostic des inégalités, autopsie des parcours », Autrepart, no 59,‎ , p. 208 (ISBN 9782724632187, lire en ligne)
  2. « Système universitaire québécois », sur UQO.ca (consulté le 26 novembre 2016)
  3. « Système universitaire québécois », sur UQO.ca
  4. « Cartographies de la CITE », sur UNESCO