Babine (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Babine.
Babine
Réalisation Luc Picard
Scénario Fred Pellerin et Joanne Arseneau[1]
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau : Québec Québec
Drapeau du Canada Canada
Genre Conte, Comédie
Durée 112 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Babine est un film québécois écrit par Fred Pellerin et réalisé par Luc Picard. Il est sorti le au cinéma.

Résumé[modifier | modifier le code]

À Saint-Élie de Caxton, les habitants les plus superstitieux, dont un barbier ivrogne (René Richard Cyr) et une commère enceinte depuis vingt ans (Marie Brassard), attribuent à Babine (Vincent-Guillaume Otis), fils simple d'esprit d'une guérisseuse peu avenante surnommée La Sorcière (Isabel Richer), tous les malheurs qui s'abattent sur le village. Lorsque l'église flambe, avec dedans le bienveillant Vieux Curé (Julien Poulin), le successeur fanatique de ce dernier (Alexis Martin) s'empresse de faire condamner à mort le fou inoffensif en lui arrachant une confession sous la menace. Le garçon naïf et rêveur parvient cependant à s'échapper, grâce à l'aide de l'avisé Toussaint Brodeur (Luc Picard), marchand général et éleveur de mouches, qui est presque devenu un père pour lui. Babine aboutit alors dans un cirque ambulant, où il tombe sous le charme d'une saltimbanque qui exécute un numéro périlleux avec un taureau géant. Il réussit à rentrer chez lui en amenant le taureau avec lui. Il réussit à le faire repartir dans le coucher du soleil. Il est cependant condamné à mort, de la façon qu'il veut. Il meurt donc à 276 ans, après tous ceux qui l'ont condamné à mort, par le temps.

Box office[modifier | modifier le code]

Le film remporte un grand succès au Québec, dépassant le million de dollars canadiens en recette après un peu plus d'une semaine d'affiche[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. article de Maxime Demers, Journal de Montréal, 4 novembre 2007
  2. Annabelle Nicoud, « Babine plane au-dessus du million », La Presse,‎ (lire en ligne)
  3. Fiche du film Babin sur le site lecinema.ca