Babine (anatomie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 4 juin 2017 à 11:04 et modifiée en dernier par ProméthéeBot (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

La babine, ou babouine[Note 1], est le nom donné à la lèvre de certains animaux. Il s'utilise quand cette dernière est saillante et pendante, ce qui est le cas chez divers mammifères comme les canidés[1] (particulièrement le Chien (Canis lupus familiaris)), les singes, les chameaux, la vache, le Cheval (Equus caballus)[2] ou encore les lamantins[3],[4]. Chez l'Ours lippu (Melursus ursinus), les babines sont très développées et elles sont spécifiquement adaptées pour happer des insectes comme les termites et les fourmis[5]. L'étymologie de « babine » est souvent rapprochée avec celle de « babouin », qui aurait une origine commune. Elle proviendrait de la racine onomatopéique « bab- », qui exprime probablement le mouvement des lèvres[6]. Les babines désignent par extension les lèvres humaines[2] et l'expression dérivée « se lécher les babines » s'utilise avant de savourer un repas.

Notes et références

Note

  1. Terme désignant aussi la femelle du babouin.

Références

  1. Œuvre Collective, Dictionnaire Junior Auzou : 7-11 ans CE-CM, Auzou, , 1232 p. (ISBN 2733837966 et 9782733837962, lire en ligne).
  2. a et b « BABINE : Définition de BABINE », sur CNRTL (consulté le ).
  3. Abel Ledoux, Œuvres complètes de Buffon : Quadrupèdes 2, vol. 6, Paris, Chez Abel Ledoux, , 434 p. (lire en ligne).
  4. (en + fr) Roger Saban, « La musculature peaucière de la tête chez un jeune Lamantin du Sénégal (Trichechus senegalensis Link 1795 ; Mammifère, Sirénien) », Anatomia, Histologia, Embryologia (de), vol. 4, no 3,‎ , p. 232-248 (DOI 10.1111/j.1439-0264.1975.tb00639.x, lire en ligne, consulté le ).
  5. (en) Subhash Kachhawaha, Sharvan Singh et Hemant Joshi, « Lamness and its management in a sloth bear (Melursus ursinsu) », Intas Polivet, vol. 13, no 2,‎ , p. 1-228 (lire en ligne, consulté le ).
  6. Nicole Cholewka, « Du babouin au valet-à-patin », Ela. Études de linguistique appliquée, Klincksieck, no 176,‎ , p. 1-128 (ISBN 9782252039373, lire en ligne [html], consulté le ).

Article connexe

Sur les autres projets Wikimedia :