Babindji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Babindji (ou Bindji, Binji, Mbagani) sont un peuple d'Afrique centrale établi en République démocratique du Congo, dans le territoire de Kazumba, dans le sud-ouest de la province du Kasaï-Occidental, avec comme chef-lieu Kananga. C'est un sous-groupe des Lubas[1].

Population[modifier | modifier le code]

Les Babindji habitent dans les collectivités ou secteurs de Kavula, Mboie et Tshitadi. Ils sont voisins des Balwalwa, Basalampasu, Bakete de Luiza et Tsokwe de Tshikapa. Il y a aussi les Bena Ngoji, les voisins du territoire de Kazumba, de la mission catholique Ndekesha.

Leur population a été estimée à environ 35 000 personnes, mais ils sont aujourd'hui dispersés dans une grande région à l'est du royaume kuba[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Tshibala, une importante mission catholique créée en 1937, Sainte Marie, est l’émergence de la culture bindji. Tshibala est situé à 180 km de Kananga, à 225 km de Tshikapa, un de grands centres miniers du Kasaï. Quelques années après furent créées d'autres missions catholiques : Kalomba, Nguema, Dibandishi Kabinda-Gazungu et Katshiabala.

Chaque année est organisé à Tshibala, fief des Babindji, un festival dénommé FESCAT (Festival culturel et artistique de Tshibala), qui est avant tout un projet pour l'accompagnement des transformations sociales positives avec des impacts économiques et environnementaux auprès des populations locales. En effet, c'est une synergie d'efforts pour la meilleure connaissance des cultures africaines et en même temps une action de citoyenneté en vue de la prise en charge de la population par elle-même.

Ils ont créé des masques sculptés, notamment des masques-heaumes[2].

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) James Stuart Olson, « Binji », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 98 (ISBN 9780313279188)
  2. a et b (fr) Jean-Baptiste Bacquart, L'Art tribal d'Afrique noire, Thames & Hudson, 2010, p. 172-174 (ISBN 978-2878113549).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Marc Leo Felix, « Mbagani », in 100 peoples of Zaire and their sculpture : the handbook, Zaire Basin Art History Research Foundation, Brussels, San Francisco, 1987, p. 100
  • François Neyt, « Les Kongo-Dinga, les Lwalu et les Bindji », in Arts traditionnels et histoire au Zaïre, vol. 29 de Publications d'histoire de l'art et d'archéologie de l'Université Catholique de Louvain, 1981, p. 201 et suiv.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]