Babanki (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Babanki.
Babanki
Pays Cameroun
Région Nord-Ouest
Nombre de locuteurs 39 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 bbk
Étendue langue individuelle
Type langue vivante

Le babanki – également connu sous le nom de finge, kedjom, kejeng, kejom, kidzem, kidzom – est une langue bantoïde des Grassfields parlée par environ 39 000 personnes (2011) dans la région du Nord-Ouest au Cameroun, dans le département du Mezam et l'arrondissement de Tubah, particulièrement dans les villages de Kedjom Ketinguh et Kedjom Keku[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Fiche langue (code «bbk») dans la base de données linguistique Ethnologue.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Pius W. Akumbu, Kejom (Babanki)-English lexicon, Ga'a Kejom Development Committee, Bamenda, 2008, 112 p.
  • (en) Pius W. Akumbu & Evelyn Fogwe Chibaka, A pedagogic grammar of Babanki: a Grassfields language of Northwest Cameroon, Rüdiger Köppe Verlag, Köln, 2012, 209 p. (ISBN 978-3-89645-558-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]