Babani Koné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koné.
Babani Koné
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Fatoumata Koné, dit Babani Koné, née en 1968 à Ségou (Mali), est une compositrice et une chanteuse malienne, chantant en bamana.

Biographie[modifier | modifier le code]

Babani Koné est élevée par sa grand-mère. Celle-ci, griotte, l’emmène avec elle dans les cérémonies. Elle débute très tôt dans le chant, participe à des animations scolaires ou inter-quartiers, et intègre le mouvement des Pionniers du Mali. Bientôt, elle se produit sur scène. Elle participe en 1983 au Festival Etoiles d'Afrique à Abidjan, puis à la Biennale Artistique et Culturelle du mali de 1984. En 1989, elle est invitée avec Toumani Diabaté au Festival de musique folk de Dranouter en Belgique. Puis elle enregistre deux albums : Sanou Djala et Barika, qui figurent rapidement dans les meilleurs ventes du pays[1],[2].

En 1999, elle termine le programme du Festival Africolor en France, avec une prestation remarquée. En 2004, elle est primée au Festival World Culture Open, de Séoul, en Corée du Sud[2]. En 2006, elle participe à une tournée en Grande-Bretagne, avec quelques artistes, intitulée Les Dangereuses/The Asian Music Circuit[2], et est invitée en 2007 à l'enregistrement d'un album de Mokobé, mon Afrique[3]. En 2008, elle est présente sur scène au Festival SFINKS à Anvers, et est honorée, cette même année 2008, du Tamani d'Or du meilleur artiste du Mali, et du Tamani de la meilleure artiste féminine 2008 du Mali. Elle continue à participer à des manifestations musicales internationales, et est ainsi présente à La Nuit des Divas Africaines au Zénith de Paris en mai 2009, à la 12e édition du Festival des Gnaouas au Maroc, en juin 2009, à la 5e édition du Festival Mûsîqât en octobre 2010 en Tunisie, etc[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

2004 en musique : Yelema 2010: Maliba

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources sur le web[modifier | modifier le code]