Babad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un babad (« chronique » en javanais) est un type de document historiographique composé à partir du XIVe siècle sur les îles de Java et Bali, en Indonésie.

Composition[modifier | modifier le code]

Les babads ont été composés à Java et Bali à partir du XIVe siècle dans le but de réunir des récits historiques plus ou moins anciens, en se basant sur la tradition orale, des sources écrites préexistantes et des témoignages directs. Les plus anciens sont écrits en vieux javanais et en écriture javanaise (dérivée du sanskrit), ensuite l'écriture jawi (dérivée de l'alphabet arabe) a été utilisée. Ces textes étaient écrits en vers, la prose étant considérée, dans la culture javanaise, comme d'une valeur littéraire inférieure[1]. Les récits étaient souvent embellis d'une copie à l'autre, chaque manuscrit a ses spécificités, et des variations régionales sont courantes[2]. Les plus anciens sont des manuscrits sur ôles (feuilles de palmier).

Manuscrits javanais et balinais
Babad balinais sur ôles 
Babad Diapanagara 
Babad du XIXe siècle, sur papier, en Jawi 

Exemples de babads[modifier | modifier le code]

Valeur historiographique[modifier | modifier le code]

Les historiens du XIXe siècle considéraient les babad comme relevant essentiellement du registre légendaire et ne les considéraient pas comme des sources historiques. Cette vision a graduellement évolué. Ainsi, une étude détaillée du Badad Sangkala a recensé 81 passages pouvait être confrontés à d'autres sources, émanant principalement de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Sur ces 81 passages, 3 relèvent probablement de l'invention, 6 contiennent des imprécisions et 72 ont pu être corroborés. Les historiens tendent désormais à considérer les babads comme des sources historiographiques relativement fiables, bien que devant être analysées de façon critique[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c M. C. Ricklefs, « Babad Sangkala and the Javanese sense of history », Archipel, vol. 55, no 1,‎ , p. 125–140 (DOI 10.3406/arch.1998.3445, lire en ligne, consulté le ).
  2. a et b J. J. Ras, « The genesis of the Babad Tanah Jawi: Origin and Function of the Javanese Court Chronicle », Bijdragen tot de Taal-, Land- en Volkenkunde, vol. 143, nos 2/3,‎ , p. 343–356 (ISSN 0006-2294, lire en ligne, consulté le ).
  3. a et b (en) Bachtiar W. Mutaqin et Franck Lavigne, « Oldest description of a caldera-forming eruption in Southeast Asia unveiled in forgotten written sources », GeoJournal,‎ (ISSN 0343-2521 et 1572-9893, DOI 10.1007/s10708-019-10083-5, lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]