Bab el-Sebâa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bab el-Sebâa
Bab Sba, door to the medina (2901086603).jpg
Bab el-Sebâa
Présentation
Type
Style
Architecte
Houssein Gannoun El Fassi
Construction
Commanditaire
Statut patrimonial
Patrimoine culturel du Maroc (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte du Maroc
voir sur la carte du Maroc
Red pog.svg

Bab el-Sebâa (Porte du Lion), est une porte fortifiée datant du XIXe siècle et se situant à Essaouira, au Maroc. Elle fait partie des principales portes de l'actuelle enceinte de la médina d'Essaouira. Elle se situe dans la nouvelle partie de la Kasbah d'Essaouira[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bab el-Sebâa a été construite en 1866, seulement quelque temps après l'agrandissement de la Kasbah d'Essaouira (Kasbah Jedida), par un dénommé Houssein Gannoun El Fassi, sous les ordre du sultan Mohammed Ben Abderrahmane, de la dynastie alaouite[1].

Elle est classée comme monument historique depuis le dahir du [1].

Architecture[modifier | modifier le code]

De style chérifien, Bab el-Sebâa est une porte arrondie reliée par des remparts en pierre et enduit d'un crépit de terre, comportant des créneaux carré[L 1]. Elle mesure 12,70 m de large pour 5 m de haut. Elle est constituées de deux ouvertures reliés par un corridor mesurant 7 m de large et 4,5 m de haut[1].

Bab el-Sebâa fait face à l'ouest, au Bab Magana. Elle permet principalement de desservir la nouvelle extension de la Kasbah d'Essaouira (Kasbah Jedida)[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  1. Mana 2005, p. 31

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Bab el-Sebâa », sur Idpc.ma (consulté le 7 juin 2015)

Bibliographie[modifier | modifier le code]