Ba'al (Stargate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ba'al
Personnage de fiction apparaissant dans
Stargate SG-1.

L'acteur Cliff Simon en 2012.
L'acteur Cliff Simon en 2012.

Espèce Goa'uld
Activité Grand Maître Goa'uld

Interprété par Cliff Simon (VF : Bruno Rozenker)
Séries Stargate SG-1
Première apparition Sans Issue 1/2 (Stargate SG-1, saison 5)
Dernière apparition Stargate : Continuum
Saisons 5 à 10 (Stargate SG-1) + Stargate : Continuum
Épisodes 15

Ba'al est un personnage de l'univers fictif de la série télévisée Stargate SG-1, interprété par l'acteur acteur sud-africain Cliff Simon.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'ascension d'un Grand Maître Goa'uld[modifier | modifier le code]

La première apparition de Ba'al eut lieu dans les épisodes 15 et 16 de la saison 5, où il participait à une réunion du Conseil des Grands Maîtres suite au décès des plus importants d'entre eux (, Apophis, Cronos et Heru'ur) et à un série d'attaques subies par les survivants de la part d'un ennemi caché (qui s'avèrera être Anubis). Ayant écouté la proposition d'Anubis, il votera favorablement sa réintégration dans le Conseil. Il n'était cependant qu'un "simple" Grand Maître parmi d'autres. Dans la saison 6, il capture le Colonel Jack O'Neill et le torture grâce à des appareils sophistiqués dans son centre de recherche secret sur la gravitation. Cependant, SG-1 informa un autre Grand Maître, Yu-Huang Shang Ti, de cette base, et l'attaque qui en découla permit l'évasion du Colonel. Il prit de plus en plus d'importance au sein des Grands Maîtres lors de la 7e saison, notamment en tentant d'éliminer Anubis, puis en répendant un virus informatique initialement créé par Felger et modifié par Nerus dans le réseau de porte des étoiles afin de se servir de sa puissante flotte. Son influence s'accrut encore dans la 8e saison. En effet, après la défaite d'Anubis des mains de la Tau'ri, Ba'al parvint à s'emparer d'une grosse partie de la flotte d'Anubis, ainsi que de la planète où étaient créé les puissants guerriers Kull, ce qui lui conféra un avantage stratégique décisif. Avec cette supériorité militaire tant au niveau de sa flotte que de ses troupes, il s'imposa brièvement sur les autres Goa'uld, devenant une menace tellement grande pour les Goa'uld que ceux-ci engagèrent même des négociations avec les Terriens pour qu'ils l'éliminent[1].

Au service d'Anubis[modifier | modifier le code]

En réalité, Ba'al devint rapidement, avec défiance, le subordonné d'Anubis, ayant compris que ce dernier ne pouvait pas mourir par les moyens conventionnels, son esprit pouvant à chaque fois s'échapper de ses hôtes physiques, et même survivre dans l'espace. N'ayant donc pas le choix, Ba'al servit à contrecœur ce dernier afin de chercher l'arme des Anciens permettant de remodeler l'univers, qui se trouvait sur Dakara. Entretemps, il poursuivit son offensive afin de soumettre les autres Grand Maîtres, mais il fut prit de court au moment de la victoire quand les Réplicateurs se lancèrent eux aussi à la conquête de la Galaxie et affrontèrent toute sa flotte à Dakara. Il contribua de façon essentielle à l'élimination de cette nouvelle menace en aidant Samantha Carter et Selmak à faire fonctionner l'arme de Dakara, et lui expliquant comment Nerus put trouver le moyen d'ouvrir toutes les Portes des Étoiles simultanément. Ceci fait, l'onde générée par l'arme put se répandre dans la Voie lactée et détruire d'un seul coup tous les Réplicateurs de la galaxie. Ba'al perdit 75 % de ses vaisseaux dans la Bataille de Dakara, devant en effet attaquer les Réplicateurs pour les retarder. Une fois la bataille terminée, le reste de sa flotte fut prise par la Rébellion Jaffa, qui le força à prendre la fuite et brisa ainsi définitivement l'image divine que les Goa'ulds se donnaient.

Sur la planète Terre[modifier | modifier le code]

Sa flotte capturée à l'issue de cette bataille, Anubis définitivement vaincu et l'Empire Goa'uld ayant volé en éclat, il dut s'exiler sur un autre monde, et choisit la Terre. Durant la saison 9, Ba'al peut être considéré comme un Goa'uld à part car il se rend compte, contrairement à ses congénères, que son empire est détruit et que sa race n'a plus son statut de "dieu". Pour la première fois dans l'histoire de la série Stargate SG-1, un Goa'uld a avoué que certains de ses semblables puissent croire à leurs propres propagandes et croire qu'ils sont réellement des "dieux".

Rapidement, les Jaffas apprirent sa présence sur Terre et envoyèrent des contingent à sa recherche. Se doutant que le SGC voudrait l'éliminer discrètement, il les contra en se présentant aux médias comme un riche industriel terrien[2]. En outre il prévint le SGC qu'il voulait vivre le reste de sa vie en paix sur Terre, mais qu'il avait caché une puissante bombe à naquadah sur le territoire en guise d'assurance, et que celle-ci raserait une grande ville s'il était encore poursuivit. Cela créa des tensions ente le SGC et le Haut Conseil Jaffa, qui poursuivit ses opérations de capture sur Terre malgré les demandes du SGC. Ce dernier dû se résoudre à devancer les Jaffas avec l'aide du NID, en vain car, finalement, les Jaffas parvinrent à capturer un homme s'apparentant à Ba'al et ils le tuèrent. Cependant, le SGC découvrit que Ba'al avait entrepris des travaux sur le clonage, et qu'il s'était dupliqué en une série de clones. Le Ba'al tué par les Jaffas n'était qu'un clone. Avec l'aide de la Confrérie (dont il avait pris la tête selon le NID), ce dernier avait en effet réussi à faire de nombreux clones, puis à quitter la planète. Même en ayant perdu tout son domaine, et l'essentiel de son armée, il parvint à rester une menace permanente, rivalisant d'ingéniosité pour tenter de retrouver un nouvel empire.

Les tentatives de Ba'al pour reconstruire son empire avant l'invasion des Ori[modifier | modifier le code]

Symbole du Goa'uld Ba'al

Par son obstination à revenir sur le devant de la scène, même lorsque tout espoir semblait anéanti, il put rester le dernier Grand Maître Goauld encore vivant et encore menaçant. Sans qu'on ne sache réellement comment, Ba'al a réussi à conserver plusieurs planètes sous sa tutelle, et même des Jaffas, ainsi que des vaisseaux. Son obstination, donnant l'illusion d'une immortalité, a probablement atteint le cœur de plusieurs fidèles Jaffas. Bien entendu, il ne dispose pas d'une réelle armée, mais de suffisamment de moyens pour rester une menace. Sa première tentative de reconstruire son empire consista à manipuler le Haut Conseil Jaffa, pour en prendre le contrôle[3]. Ayant visiblement toujours des liens avec la Confrérie, il parviendra à manipuler plusieurs membres du Haut Conseil avec un appareil pour leur laver le cerveau, et pouvoir progressivement prendre de l'importance. Malheureusement pour lui, il sera découvert, et échouera dans sa prise de contrôle. Ba'al avouera dans la saison 10 que l'objectif ultime de cette prise de contrôle était d'utiliser l'arme sur Dakara pour détruire toute forme de vie sur la galaxie (excepté la sienne), afin de devenir le maître absolu de la galaxie, et, accessoirement, de se débarrasser des Ori.

N'ayant pas dit son dernier mot, Ba'al tentera ensuite de construire un nouvel empire, en volant pour cela de multiples Porte des étoiles pour les replacer sur des planètes isolées, utilisant pour cela des téléporteurs Asgard. Ayant déjà réussi à voler une quinzaine de Portes, il finira par échouer, à cause de Nerus, un Goa'uld capturé sur Terre qui, sans s'en rendre compte, dispose d'un mouchard implanté en lui et transporte un virus informatique, et causera la perte de Ba'al. Ce sera la dernière tentative de Ba'al de reconstruire son empire durant la saison 09. Bien souvent, comme lors de la prise de contrôle du Haut Conseil, Ba'al se sera défendu en prétextant que les Jaffa avaient besoin d'un nouveau chef pour les guider contre les Ori. Évidemment, ce nouveau chef ne pouvait être que lui-même.

Ba'al lors de l'invasion des Ori[modifier | modifier le code]

Alors que les Ori envahissent la galaxie sans que nul ne parvienne à les stopper, Ba'al y voit une opportunité de retrouver son ancien empire. Dans un premier temps, il cherchera lui aussi à trouver l'arme de Merlin. N'ayant aucune piste, il enverra un de ses clones sur Terre à bord d'un vaisseau qui se crashera[4]. Ledit clone prétendra alors être le vrai Ba'al, voulant se débarrasser de ses clones, affirmant en effet que ceux-ci veulent le renverser après ses échecs, Ba'al ayant de plus du mal à les contrôler, à cause de leur "égo surdimensionné". En contrepartie, Ba'al affirme avoir des informations qui réduiraient considérablement le champ de recherches des planètes supposées contenir l'arme pouvant détruire les Ori. Ba'al sait en effet que, jadis, O'Neill s'est retrouvé en contact avec un appareil des Anciens, acquérant ainsi leur connaissance, et entrant une série de coordonnées dans la base centrale du SGC[5]. Le SGC capture ainsi tous les Ba'al, cherchant à déterminer lequel est le vrai. Il s'agit en réalité d'une machination, les Ba'al disposant à l'intérieur d'un contact qui leur permet involontairement de s'évader avec les coordonnées jadis rentrées par O'Neill. Ba'al se lancera ainsi à son tour dans la quête du Graal. Il parviendra ainsi à trouver en premier la planète où est censée se trouver cette fameuse arme, devançant de quelques semaines SG1[6]. Malheureusement pour lui, Ba'al ne parviendra pas à résoudre seul une des énigmes disséminées sur la route de cet objet, étant alors abandonné par les Jaffas l'accompagnant, et devra s'allier avec SG1. Finalement, après moult péripéties, non seulement il sera incapable de récupérer le Graal, mais il y perdra en plus l'un de ses clones.

Vers la fin de la saison 10[7], Ba'al appliquera un nouveau plan pour contrôler la galaxie. Alors que SG1 tentait de capturer Adria, Ba'al intervient juste à temps, et parvient à la capturer, l'enfermant dans une cage comprenant un brouilleur inhibant totalement, mais temporairement, les pouvoirs exceptionnels de l'oricy (technologie semblable à celle des Tau'ri). Le plan de Ba'al consiste à s'implanter en Adria pour la contrôler et, du coup, contrôler l'intégralité de l'armée ori. Ba'al est tellement sûr de son plan qu'il s'est même permis de massacrer tous ses clones. SG1 tentera d'intervenir pour capturer Adria, et pensera tuer Ba'al. L'équipe tuera en réalité son hôte, Ba'al ayant eu le temps de s'implanter en elle. SG1 fera alors appel à l'aide de la Tok'ra pour extraire le symbiote. Ils y parviendront, mais Ba'al laissera dans le corps de sa nouvelle hôte une toxine mortelle, qui obligera cette dernière à effectuer l'Ascension. Entre-temps, on ignore ce qui adviendra du symbiote de Ba'al. Sans hôte, et entre les mains de la Tok'ra, on peut cependant en conclure que Ba'al a perdu, et ne parviendra sans doute pas à reconstruire son empire. Certains clones de Ba'al ont pu survivre malgré l'échec du véritable Ba'al, selon les membres de SG1.

Après l'invasion des Ori[modifier | modifier le code]

Dans le second téléfilm, Stargate : Continuum, Ba'al parvient encore à menacer toute la galaxie. Le dernier clone de Ba'al (que tout le monde croyait mort, lui et ses clones) fut capturé par les Tok'ras et assiste à ses derniers instants, la Tok'ra organisant son exécution. Bien évidemment, SG1 assiste à l'évènement, quand Ba'al affirme n'être que le dernier de tous les clones, que le Ba'al original est toujours en vie et qu'il est sur le point d'abattre son ultime coup de poker pour renverser la situation. Tandis que le dernier clone meurt, l'original organise une ultime attaque consistant à changer le cours du temps grâce aux propriétés temporelles qu'acquiert une Porte en faisant traverser son vortex par une éruption solaire, chose rendue possible grâce au superordinateur qu'il a créé. Pour son dernier coup, il remonte en 1939 et aborde l'Achilles, le navire qui transportait la Porte des Étoiles depuis l'Égypte jusqu'en Amérique et saborde le navire, ce qui empêche la création du programme Porte des Étoiles et du SGC. Ensuite, en se servant de son dispositif temporel, Ba'al parvient à prendre le contrôle de l'Empire Goa'uld, notamment en recrutant Teal'c et en lui promettant la liberté pour tous les Jaffas. Il se dirigera ensuite vers la Terre, voulant l'intégrer à son domaine non par la force, mais par des promesses de gloire et d'avenir radieux; mais avant que son plan se réalise, il est trahi par sa Reine Quetesh, qui lui fera avouer tous ses secrets avant de le tuer. Finalement, après des combats acharnés Mitchell parvient à utiliser le dispositif temporel et à remonter dans le temps 10 ans avant l'arrivée de Ba'al en 1939 à bord de l'Achilles , où le Grand Maître périt des mains du dernier survivant de SG-1. Ce décès rétabli la ligne temporelle et le dernier clone de Ba'al est finalement exécuté sans autre interruption par la Tok'ra en présence de SG-1.

Comportement[modifier | modifier le code]

Ba'al est certainement le plus rusé et le plus puissant Goa'uld de notre temps, malgré le passage d'Anubis et d'Apophis avant lui. Comme la plupart des Goa'ulds, Ba'al est un être très égocentrique, semblant détester plus que tout Jack O'Neill, qui ne cesse de se moquer de lui dès qu'il en a l'occasion en utilisant des jeux de mots sur "ball" par exemple, même si cela doit l'amener à défier la logique. Ainsi, quand Ba'al proposa aux Tau'ri de s'allier contre les Réplicateurs, O'Neill préféra se moquer ouvertement de lui. Cependant, Ba'al se distingue de beaucoup d'autres Goa'ulds par son côté manipulateur et réfléchi. Il est habile, parvenant même à s'emparer des troupes d'Anubis quand ce dernier sera vaincu, même s'il avait dû auparavant le servir. Ba'al parvient à chaque fois à représenter une menace, n'étant pas dénué d'idées pour retrouver son ancienne puissance. Prudent, il ira même jusqu'à se faire cloner, ce qui rendit très difficile son élimination.

Références[modifier | modifier le code]