B 612 (Le Petit Prince)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

B 612 est l'astéroïde dont le Petit Prince, personnage éponyme du conte d'Antoine de Saint-Exupéry, est probablement originaire[1]. Cet astéroïde aurait été découvert en 1909 par un astronome turc, mais cette découverte n'aurait été reconnue qu'en 1920. Il possède, selon l'auteur, deux volcans actifs, un volcan éteint et une rose.

Il n'était probablement pas dans l'esprit de Saint-Exupéry d'identifier cet astéroïde fictif avec un véritable astéroïde.

Cependant, les astéroïdes sont généralement désignés par un nombre (sans lettre). Il existe bien un astéroïde (612) Veronika mais pas B 612. Veronika a été en réalité découvert en 1906 par August Kopff, un astronome allemand.

L'astéroïde 46610 est nommé Bésixdouze en hommage à l'astéroïde fictif de l'auteur. En effet, le nombre hexadécimal B612 correspond au nombre décimal 46610. B-six-douze.

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les autres astéroïdes mentionnés dans le livre peuvent être rapprochés à de vrais astéroïdes existants.

  • L'astéroïde 3251 mentionné comme illustration du système de dénomination des astéroïdes peut être rapproché de (3251) Ératosthène (chapitre IV).
  • L'astéroïde 325 habité par un roi peut être assimilé à (325) Heidelberga (chapitre X).
  • L'astéroïde 326 habité par un vaniteux peut être assimilé à (326) Tamara (chapitre XI).
  • L'astéroïde 327 habité par un buveur peut être assimilé à (327) Columbia (chapitre XII).
  • L'astéroïde 328 habité par un businessman peut être assimilé à (328) Gudrun (chapitre XIII).
  • L'astéroïde 329 habité par un allumeur de réverbère peut être assimilé à (329) Svea (chapitre XIV).
  • L'astéroïde 330 habité par un vieux monsieur peut être assimilé à (330) Adalberta (chapitre XV).

Évidemment, tous ces corps célestes mesurent tout de même plusieurs dizaines de kilomètres, et sont donc loin de la taille d'une maison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « J'ai de sérieuses raisons de croire que la planète d'où venait le petit prince est l'astéroïde B 612. », écrit Antoine de Saint-Exupéry dans Le Petit Prince.