BTG Pactual

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

BTG Pactual est une banque d'investissement brésilienne issue du rachat d'UBS Pactual par BTG en 2009.

Nom[modifier | modifier le code]

Le sigle BTG signifie 'Banking and Trading Group'. Cependant, le nom officieux de la banque serait Better Than Goldman[1], (en français: meilleur que Goldman) ou encore Back to The Game (en français: retour aux affaires), en référence au retour aux affaires des fondateurs, avec en ligne de mire le rachat de Pactual à UBS pour un prix inférieur à celui de vente, un an auparavant.

Historique[modifier | modifier le code]

Banco Pactual est une banque d’investissement fondée en 1983 à Rio de Janeiro et centrée sur les activités d’intermédiation (Distribuidora de Títulos e Valores Mobiliários Pactual). En 1986, la banque se diversifie et ouvre une branche de gestion d’actifs. Puis en 1989, elle ouvre un bureau à São Paulo et commence à se développer à l'international.

En 2006, UBS rachète Banco Pactual qui devient UBS Banco Pactual. En 2008, André Esteves et Persio Arida fondent BTG, et rachètent l’année suivante UBS Pactual à UBS pour former BTG Pactual. En 2010, BTG Pactual annonce une augmentation de capital de l'ordre de 1,8 milliard de dollars de la part d'investisseurs parmi lesquels plusieurs fonds souverains. L’année suivante, BTG Pactual entre au capital de Banco PanAmericano.

En juillet 2014, BTG acquiert l'activité de banque privée suisse de Generali pour 1,7 milliard de dollars[2].

En septembre 2015, BTG acquiert pour 1,25 milliard de francs suisses la banque privée suisse BSI[3]. En février 2016, EFG annonce l'acquisition pour 1,34 milliard de dollars de BSI, la filiale suisse basée à Ticino spécialisée dans la banque privée de BTG Pactual[4].

Présence régionale et internationale[modifier | modifier le code]

Outre ses deux principaux bureaux à Rio de Janeiro et São Paulo, BTG Pactual possède des bureaux à Recife, Porto Alegre, Belo Horizonte, ainsi qu'aux États-Unis (Santa Monica, New York), à Londres, à Genève et à Hong Kong.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) BTG Pactual’s initial public offering, The Economist,
  2. Generali Sells Swiss Private Bank to BTG Pactual for $1.7 Billion, Chad Bray et Dan Horch, The New York Times, 14 juillet 2014
  3. BTG Pactual Is Cleared to Acquire Swiss Private Bank BSI, Vinod Sreeharsha, The New York Times, 15 septembre 2015
  4. EFG International Agrees to Buy BTG Pactual’s Swiss Business, Chad Bray, The New York Times, 22 février 2016