Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis BNSSA)
Aller à : navigation, rechercher
Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique
Seconde illustration.
Une des épreuves du BNSSA consiste à ramener une victime au bord du bassin.
Conditions
Décerné par Drapeau de la France France
Type Diplôme
Décerné pour Sauvetage aquatique

Le brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA) est un brevet national français de sécurité et de sauvetage aquatique permettant de surveiller des piscines privées, des plages publiques ou privées, et d'assister les maîtres-nageurs sauveteurs (MNS) dans la surveillance de baignade d'accès payant. C'est un diplôme soumis à une formation continue.

Recyclage et mise à niveau[modifier | modifier le code]

  • Annuelle : dans le cadre des diplômes de secourisme (PSE 1 ou PSE 2), et notamment pour l'utilisation du défibrillateur automatique ;
  • Tous les cinq ans : pour la partie sauvetage, sous forme d'examen, évaluant les capacités aquatiques et en secourisme/réanimation :
    • Le 100 m sauvetage : 25 m nage libre en surface suivi de deux parcours de 25 m, comprenant chacun 15 m en immersion complète sur un trajet défini (matérialisé au fond et sur les bords), sans que le candidat ne prenne appui ; une plongée dite en canard, suivie de la recherche d'un mannequin qui repose entre 1,80 m et 3,70 m de profondeur ; le candidat remonte le mannequin en surface, puis le remorque sur 25 m, visage hors de l'eau. Si le visage du mannequin est immergé plus de 3 secondes sur toute l'épreuve, le candidat est éliminé. Temps global éliminatoire de 3 min.
    • Épreuve pratique de secourisme : le candidat intervient sur un cas concret portant sur le programme du PSE 1.

Dans la nouvelle nomenclature des formations des acteurs de la sécurité civile, le BNSSA devrait être renommé unité d'enseignement « Surveillant et sauveteur aquatique » (SSA).

Conditions d'accès aux épreuves[modifier | modifier le code]

  • Être âgé de 17 ans révolus au jour de l'examen (18 ans avant la réforme de 2011) ou avoir une demande de dérogation ou être émancipé ;
  • Être reconnu médicalement apte ;
  • Être titulaire du PSE 1 au moment de la déclaration par l'organisme/association présenteuse, de la liste des candidats[1], au préfet, et être à jour de sa formation continue ;
  • Être présenté par un organisme agréé ou une association agréée.

Examen[modifier | modifier le code]

Nouveau BNSSA : épreuves éliminatoires[modifier | modifier le code]

La réforme du BNSSA de juin 2011 donne lieu à de nouvelles épreuves[2] :

  • Le QCM : Elle consiste en un questionnaire à choix multiples (QCM) de quarante questions, d'une durée maximale de quarante-cinq minutes durant lequel les questions posées doivent permettre d'appréhender les connaissances du candidat dans les domaines réglementaires et pratiques. Un score inférieur à 30/40 est éliminatoire.
  • Le 100 m sauvetage : 25 m nage libre en surface suivi de deux parcours de 25 m, comprenant chacun 15 m en immersion complète sur un trajet défini (matérialisé au fond et sur les bords), sans que le candidat ne prenne appui ; une plongée dite en canard, suivie de la recherche d'un mannequin qui repose entre 1,80 m et 3,70 m de profondeur ; le candidat remonte le mannequin en surface, puis le remorque sur 25 m, visage hors de l'eau. Si le visage du mannequin est immergé plus de 3 secondes sur toute l'épreuve, le candidat est éliminé. Temps éliminatoire de deux minutes et quarante secondes.
  • Le 250 m PMT (palmes + masque + tuba) : l'épreuve consiste en un parcours de sauvetage avec cet équipement, sur 250 m, en bassin de natation. Le candidat part du bord du bassin avec son matériel à la main. Au signal de départ, il doit s’équiper, avant ou après avoir plongé. S'il décide de s’équiper dans l’eau, son équipement doit être en place avant qu’il ne franchisse la ligne des 5 m. Il doit ensuite effectuer un 200 m en nage libre avec palmes, masque et tuba obligatoires durant toute cette distance. Si le candidat rencontre un problème de matériel, il le résout sans prendre appui sur le bord ou au fond de la piscine. Il doit ensuite remorquer un mannequin sur 50 m, étant alors autorisé à ne plus utiliser le masque et le tuba sur cette distance. Temps éliminatoire de quatre minutes et vingt secondes, temps d'équipement inclus.
  • Épreuve pratique de secourisme : le candidat intervient sur un cas concret portant sur le programme du PSE 1.

Ancien BNSSA : épreuves éliminatoires[modifier | modifier le code]

  • Apnée : trois apnées à effectuer dans les conditions suivantes : vingt secondes minimum par apnée, douze secondes de récupération entre les apnées, déplacement de 15 m au cours de chaque apnée, aucune partie du corps ne doit sortir de l'eau avant la fin des apnées, interdiction de prendre prise au bord (ou au fond) du bassin pendant la récupération.
  • 50 m mannequin : départ plongé, nage sur 25 m jusqu'au mannequin lesté (en nage ventrale), plongée en canard, récupération du mannequin et trajet sur 25 m. Toute immersion de la face du mannequin supérieure à cinq secondes (en comptabilisant toutes les immersions de la face) entraîne l'élimination immédiate du candidat. Aucune note n'est attribuée à l'issue de cette épreuve mais le trajet total doit être effectué en moins de min 20 s (sans quoi le candidat est éliminé).
  • 800 m PMT (palmes, masque, tuba) : le candidat doit effectuer 800 m, équipé d'une paire de palmes, d'un masque et d'un tuba (départ du bord de la piscine). Aucune note n'est attribuée à l'issue de cette épreuve mais le trajet total doit être effectué en moins de 13 min (sans quoi le candidat est éliminé).
  • 200 m deux nages : le candidat doit effectuer un 200 m deux nages en moins de min 20 s pour obtenir une note supérieure à 6/20 (sans quoi le candidat est éliminé).
  • Épreuve pratique de secourisme : le candidat intervient sur un cas concret portant sur le programme du PSE 1.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À l'instar du permis de conduire B, les places d'examen sont limitées et distribuées par le préfèt aux organismes qui présente les candidats. Néanmoins le BNSSA, tout comme les permis de conduire, n'est un examen au sens de numerus clausus (nombre limité de diplômés et/ou en fonction du classement décroissant des notes) : si tous les candidats réussissent les épreuves, alors tous sont diplômés.
  2. Arrêté du 22 juin 2011 modifiant l'arrêté du 23 janvier 1979 modifié fixant les modalités de délivrance du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]