BNE (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BNE.
Un tag « BNE » tag à Kuala Lumpur en Malaisie.
Sticker combo auquel a participé BNE à Amsterdam.

BNE est un « Graffiti-artist » vraisemblablement new yorkais qui a laissé ses œuvres (la plupart du temps uniquement les trois lettres B, N et E) à travers le monde, notamment aux États-Unis, au Canada, en Asie, en Australie, en Europe et en Amérique du Sud. Il utilise le marqueur, la bombe de peinture ou le rouleau, mais surtout le sticker au format carte postale, avec les trois lettres en noir sur fond blanc, dont il a posé jusqu'à dix milles exemplaires par mois[1]. Son identité civile est inconnue du public mais il est probable qu'il soit né à la fin des années 1970 ou au début des années 1980[1].

BNE Water Foundation[modifier | modifier le code]

En 2011, BNE fonde la BNE Water Foundation, une organisation caritative dont le but est de fournir l'accès à l'eau potable aux plus démunis[2].

Récompense pour son arrestation[modifier | modifier le code]

En mai 2006, alors que les stickers de BNE se multiplient dans l'espace public et sont présents en plus de 200 endroits de la ville de San Francisco, Gavin Newsom, maire de San Francisco, offre une récompense de 2500 dollars américains pour toute information permettant d'arrêter le « vandale »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) "Making a Name for Himself, With Just 3 Letters", Article Corey Kilgannon, The New York Times, 8 décembre 2009.
  2. (en) « Rebel With a Cause: An Interview with BNE », Jesse Thomas, sur le site forbes.com, le 21 mai 2012.
  3. (en) « Reward for BNE sticker vandal / Mayor offers $2,500 for clues in meter marker mystery », Becky Bowman, SF Gate, 18 juillet 2006.

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]