BN-800

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le réacteur BN-800 est un réacteur rapide refroidi au sodium, construit à la centrale nucléaire de Beloïarsk, dans la ville de Zarechny à l'oblast de Sverdlovsk, en Russie. Conçue pour générer une puissance électrique de 880 MW au total, l'usine est l'étape finale avant un surgénérateur commercial au plutonium. En juillet 2014, le réacteur est démarré à puissance contrôlée minimale pour exécuter les diagnostics[1]. Le 10 décembre 2015, le réacteur Beloyarsk-4 est connecté au réseau électrique national russe[2].

Description[modifier | modifier le code]

L'usine est composée d'un réacteur de type piscine, où les pompes de refroidissement du coeur, les échangeurs de chaleur intermédiaires et la tuyauterie connexe sont tous situés dans une cuve commune remplie de sodium liquide. La conception de cette usine a été commencée en 1983, entièrement révisée en 1987 après la catastrophe de Tchernobyl et à un moindre degré en 1993 selon de nouvelles directives de sécurité. Après la deuxième révision la puissance électrique de sortie a été augmentée de 10 % à 880 MW grâce à l'efficacité accrue des turbines à vapeur du générateur de puissance prévues à la base.

Le cœur du réacteur est, en taille et en propriétés mécaniques, très similaires au réacteur BN-600, mais la composition du combustible est très différente : quand le BN-600 utilise un combustible de dioxyde d'uranium enrichi, cette nouvelle centrale va utiliser un mélange de dioxydes d'uranium et de plutonium, aidant à réduire le plutonium qualifié pour l'armement et fournissant ainsi des informations sur le fonctionnement du cycle fermé du combustible uranium-plutonium. Il a été spécialement mentionné que le cycle fermé ne nécessitera pas la séparation du plutonium, ni d'autres traitements chimiques.

L'appareil utilise un cycle de refroidissement en trois circuits ; le refroidissement est assuré par du sodium qui circule dans les deux circuits primaires et secondaires. L'eau et la production de vapeur sont dans le troisième circuit. Cette chaleur est transférée à partir du cœur du réacteur par l'intermédiaire de plusieurs boucles de circulation indépendantes. Chacun comprend une pompe primaire de sodium, deux échangeurs de chaleur intermédiaires, une pompe à sodium secondaire avec un vase d'expansion située en amont, et un réservoir de décharge de pression d'urgence. Ceux-ci alimentent un générateur de vapeur, qui à son tour alimente une turbine à vapeur qui entraîne un alternateur[3].

Exportation[modifier | modifier le code]

La première échelle commerciale de réacteur à neutrons rapides 800 MWe de République populaire de Chine, qui sera situé près de la ville de Sanming dans la province de Fujian, sera basé sur le BN-800. En 2009, un accord a été signé que cela impliquerait la conception BN-800 réacteur russe à être vendues à la RPC une fois qu'il est terminé, ce serait la première fois, à l'échelle commerciale des réacteurs à neutrons rapides ont jamais été exportés[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Les informations contenues dans cet article est basée sur celle de l'article russe.
  • Les informations contenues dans cet article est basée sur celle de l'article allemand.
  • Les informations contenues dans cet article est basée sur celle de l'article anglais.

Lien externe[modifier | modifier le code]