BMW e39

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

BMW E39
BMW e39
BMW Série 5 berline (1995-2001)

Appelé aussi BMW Série 5
Marque BMW
Années de production 1995-2004
Classe Grande routière
Moteur et transmission
Cylindrée 2,0 L
5,0 L
3,0 L cm3
Puissance maximale 110 kW
294 kW
85 kW
142 kW
Poids et performances
Poids à vide 1 485 – 1 875 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Break
Dimensions
Longueur 4 775 – 4 805 mm
Largeur 1 800 mm
Hauteur 1 435 – 1 445 mm
Empattement 2 830 mm
Chronologie des modèles

La gamme E39 est la quatrième génération de la Série 5 de BMW dans la catégorie grande routière.

La berline de la gamme E39 a été introduite en décembre 1995 en tant que successeur de la gamme E34. Le break appelé Touring a suivi en mars 1997, le modèle sportif M5 à l'automne 1998. Au total, plus de 1,48 million d'unités de l’E39 ont été vendues, dont environ 266 000 Touring. La berline a été produite jusqu'à mi-2003, le Touring est sorti de la chaîne de montage jusque début 2004. Les versions de carrosserie de l'E39 ont été successivement remplacées par la gamme E60/E61.

Historique du modèle[modifier | modifier le code]

Du développement au lancement sur le marché[modifier | modifier le code]

Vue arrière

Le développement de la successeur de l’E34 a commencé en 1989 et s'est terminé en 1995. Le design final de Joji Nagashima a été sélectionné en juin 1992 et plus tard gelé pour la production sous la direction du nouveau chef du design, Chris Bangle. La phase de développement du modèle de série a commencé avec la sélection du design en 1992 et a duré 39 mois jusqu'au début de la production. La conception nationale allemande a été déposée le 20 avril 1994 avec un prototype d’E39. Au cours de son développement, les ingénieurs de test de BMW ont parcouru un total de 30 millions de kilomètres de test avec l’E39. Les essais routiers ont eu lieu entre l'Alaska, l'Afrique du Sud et le Cap Nord. Les températures variaient de −40°C en Alaska à 50°C au Parc national de la vallée de la Mort, en Californie. Les véhicules d'essai ont roulé sur des routes avec des nids de poule ou avec une remorque sur des routes de montagne. Les tests comprenaient également 8 000 kilomètres d'essais sur le Nürburgring Nordschleife. En 1993, les premières photos de véhicules d'essai camouflés ("mulet") sont apparues dans la presse[1]. En mai 1995, BMW publie les premières photos officielles de l’E39[2]. La Série 5 E39 a été présentée en première mondiale en septembre 1995 au Salon de l'automobile de Francfort. Les ventes ont commencé en décembre 1995 en Europe continentale. Les lancements au Royaume-Uni et sur les marchés étrangers ont commencé mi-1996. L’E39 est propulsée par des moteurs essence six et huit cylindres et des moteurs diesel quatre et six cylindres. Leur puissance va de 85 kW (115 ch) pour la 525td à 294 kW (400 ch) pour la M5. Dans tous les modèles, la puissance est transmise à l'essieu arrière. Selon BMW, l’E39 a été le premier véhicule produit en série au monde avec un châssis presque entièrement en aluminium. La Série 5 était produite à l'usine BMW de Dingolfing[3].

Carrosserie et intérieur[modifier | modifier le code]

Lors du lancement sur le marché en décembre 1995, la Série 5 E39 n'était disponible qu'en berline quatre portes. La carrosserie est en acier[4]. Pour la protéger contre la corrosion, 77 % des surfaces en tôle sont galvanisées[5]. Dans le but d'améliorer les caractéristiques de conduite et pour une plus grande sécurité, la rigidité en torsion de la carrosserie a été considérablement augmentée par rapport à la gamme E34 précédente[6]. La carrosserie a augmenté de 55 mm en longueur, 49 mm en largeur et 23 mm en hauteur. Néanmoins, selon BMW, la carrosserie de l’E39 n'est pas devenue plus lourde que celle de l’E34. Contrairement à la prédécesseur, la double calandre BMW est intégrée dans le capot, les doubles phares ronds se trouvent derrière un couvercle en verre commun[4]. Le coefficient de traînée a été considérablement réduit par rapport au modèle précédent[3], il est de 0,27 pour la 520i berline[7]. Selon BMW, c'était la meilleure valeur de sa catégorie en 1997[8]. À l'intérieur, l'E39 a gagné 25 mm d'espace pour les genoux à l'arrière par rapport à l'E34, l'espace pour la tête a augmenté de 17 mm à l'avant et de 9 mm à l'arrière, et l'espace pour les épaules a augmenté de 62 mm à l'avant et de 15 mm à l'arrière[4].

En mars 1997, la variante break cinq portes appelée Touring a été introduite. Comme son prédécesseur, l’E34, le Touring a des feux arrière en forme de L et une lunette arrière qui peut être ouverte séparément. Le coffre a une zone de chargement parfaitement rectangulaire et plate[9]. La largeur de chargement a augmenté de 16 centimètres par rapport au Touring de la gamme E34[10]. Le seuil de chargement est au ras de la zone de chargement. Un plancher de chargement coulissant était disponible moyennant un supplément[11].

Le véhicule de sécurité 540i Protection était disponible en Europe à partir de septembre 1997, la version à conduite à droite et la version américaine ont suivi en mars 1998. Toutes les vitres du véhicule sont équipées d'un vitrage de sécurité recouvert de polycarbonate. De grandes parties de la carrosserie sont renforcées par des nattes en fibre d'aramide. En conséquence, elle atteint la classe de résistance VR4. Les mesures de protection supplémentaires ont apporté un poids supplémentaire de 130 kg par rapport à la 540i berline normale. Un système d'interphone et, à partir de janvier 1998, des pneus anti-crevaison étaient disponibles en option pour la 540i Protection[12].

Lifting[modifier | modifier le code]

À l'automne 2000, la Série 5 a fait peau neuve. Les phares avant jumelés ont été remplacés et sont désormais entourés d'anneaux de feux de stationnement à technologie fibre optique. Les feux clignotants étaient désormais situés derrière la vitre de protection commune avec les phares. Les feux arrière ont également été convertis à la technologie de la fibre optique : quatre diodes électroluminescentes rouges de chaque côté alimentent quatre tiges lumineuses disposées horizontalement. Les anciens antibrouillards carrés ont été remplacés par des feux ronds et sont désormais de série sur tous les modèles. Le tablier avant a été redessiné, les pare-chocs étaient maintenant peints couleur carrosserie (sauf pour les véhicules avec la finition aérodynamique M) et les haricots BMW ont reçu des entourages chromés plus larges[13].

Pour les BMW Série 5 produites avant l'automne 2000, les concessionnaires BMW pouvaient les moderniser avec les caractéristiques visuelles du modèle relifté. Les phares, les feux arrière, le tablier avant, les phares antibrouillards et le tablier arrière pouvaient être remplacés[14].

Moteurs[modifier | modifier le code]

Moteurs depuis le lancement[modifier | modifier le code]

Entretoises chromées dans la calandre: BMW 540i (version américaine de 2000)

Les modèles 523i et 528i étaient disponibles dès le lancement sur le marché en décembre 1995, suivis des 525tds et 520i en mars 1996[4]. Les modèles 520i, 523i et 528i sont équipés du moteur essence six cylindres en ligne M52 avec technologie à quatre soupapes. La 525tds est équipée du moteur diesel six cylindres en ligne M51 à chambre de turbulence avec technologie à deux soupapes, qui était également le seul moteur à deux soupapes de la gamme E39. Au cours du premier semestre de 1996, BMW a présenté la 535i (uniquement disponible en berline) et la 540i avec le moteur essence V8 M62 à quatre soupapes. Dans tous les moteurs essence, le carter et la culasse sont en métal léger[11]. Selon BMW, l'utilisation de l'aluminium dans les moteurs six cylindres s'est traduite par un gain de poids de plus de 30 kg[4]. Les modèles à moteurs huit cylindres se distinguent extérieurement des modèles à moteurs quatre et six cylindres par la calandre BMW : BMW a utilisé des entretoises verticales chromées pour tous les modèles à moteurs huit cylindres, tandis que tous les modèles à moteurs quatre et six cylindres (sauf la Highline ) ont des entretoises verticales noires[11],[15].

Automne 1998 : nouvelle 530d et moteurs essence révisés[modifier | modifier le code]

À l'automne 1998, la 530d (et la 730d) a été introduite avec un moteur diesel six cylindres en ligne (M57) à injection directe de trois litres nouvellement développé. Il s'agissait du premier moteur avec injection directe à rampe commune produit en série par BMW et, selon BMW, du premier moteur diesel six cylindres à rampe commune sur le marché. Le système d'injection génère une pression d'injection maximale de 1 350 bar[16]. Les autres technologies utilisées incluent un turbocompresseur à géométrie d'admission variable, un refroidissement intermédiaire et une technologie à quatre soupapes. Avec une puissance de 135 kW (184 ch), c'était le moteur diesel le plus puissant du marché pour une voiture de tourisme lors de son lancement. De plus, la 530d berline avec une vitesse de pointe de 225 km/h était la voiture diesel la plus rapide du marché. Le couple maximal de 390 Nm de la 530d est supérieur de 39 % à celui du moteur diesel à chambre de turbulence de la 525tds, malgré une augmentation de la cylindrée de seulement 17 %. La consommation de carburant de la 530d est inférieure d'environ 10 % à celle de la 525tds[17].

À l'automne 1998, les moteurs essence ont également été révisés. Les modèles à moteurs six cylindres (520i, 523i et 528i) disposent désormais d'un contrôle variable des arbres à cames d'admission et d'échappement (double VANOS). Les modèles à moteurs huit cylindres (535i et 540i) avaient désormais un contrôle variable des arbres à cames d'admission (VANOS). Les effets de la révision ont été, d'une part, la réduction de la consommation de carburant et, d’une autre part, des émissions; tous les moteurs essence répondent désormais à la norme d'émission Euro 3 et également à la norme D4 à partir de la 528i. Un autre effet était l'augmentation du couple; Les courbes de couple montrent une courbe plus élevée, en particulier dans la plage de vitesse faible à moyenne, les moteurs huit cylindres ont également une valeur maximale qui a augmenté[17].

Printemps 2000 : nouvelles 520d et 525d[modifier | modifier le code]

Au printemps 2000, les modèles diesel 520d et 525d ont été introduits. La 525d est équipé d'un moteur six cylindres en ligne avec injection à rampe commune de 2,5 litres. Celui-ci est basé sur le moteur six cylindres en ligne de trois litres de la 530d; la principale différence réside dans la cylindrée réduite. L'alésage et la course ont été réduits dans un rapport ajusté. Par rapport à la 525tds précédente, la 525d se caractérise par des performances de conduite nettement meilleures et une consommation de carburant inférieure de 17 %. La 520d est équipée d'un moteur quatre cylindres en ligne (M47) de deux litres qui était auparavant disponible dans la 320d. Contrairement aux 525d et 530d, la 520d utilise une pompe à injection distributrice haute pression au lieu de l'injection à rampe commune. Le moteur de la 520d est également équipé d'un turbocompresseur à géométrie d'admission variable, d'un refroidissement intermédiaire et d'une technologie à quatre soupapes. Avec une consommation standard d'environ six litres aux 100 kilomètres, la 520d est le modèle le plus économique de la gamme E39. En tant que berline, elle a une autonomie de 1185 kilomètres avec un seul plein de carburant[18]. Depuis le printemps 2000, la 530d respecte la norme antipollution Euro 3, tout comme les nouveaux modèles 520d et 525d[19].

Automne 2000 : nouveaux moteurs essence six cylindres et 530d plus puissantes[modifier | modifier le code]

Au cours du lifting de l'automne 2000, la Série 5 a reçu de nouveaux moteurs essence six cylindres (M54), qui ont également modifié, en partie, les noms des modèles.

  • De la 520i (2,0 l et 110 kW/150 ch) à la 520i (2,2 l et 125 kW/170 ch)
  • De la 523i (2,5 l et 125 kW/170 ch) à la 525i (2,5 l et 141 kW/192 ch)
  • De la 528i (2,8 l et 142 kW/193 ch) à la 530i (3,0 l et 170 kW/231 ch)

Dans les nouveaux moteurs, au moins 85 % du couple maximal est disponible entre 1 500 tr/min et 6 000 tr/min. L'augmentation de la puissance et du couple a été essentiellement obtenue grâce au système d'admission et d'échappement repensé et, dans le cas des 520i et 530i, grâce à l'augmentation de la cylindrée. Une pédale d'accélérateur électronique (drive-by-wire) était désormais utilisée. Les moteurs répondent aux normes d'émission Euro 3 et D4[13], ainsi qu’à la norme d'émission Euro 4 à partir de 2002[15].

De plus, la puissance de la 530d a été augmentée à 142 kW (193 ch) à l'automne 2000, et le couple maximal est passé à 410 Nm. Cela résulte des modifications de la géométrie du turbocompresseur et de l'hydraulique d'injection[13].

Transmission, châssis et système d’échappement[modifier | modifier le code]

Toutes les BMW Série 5 E39 ont une propulsion arrière. Contrairement à sa prédécesseur, l’E34, l’E39 n'était pas disponible avec une transmission intégrale. Le système de transmission intégrale XDrive n'était disponible que pour les modèles successeurs, l’E60/E61.

Selon BMW, l’E39 a été le premier véhicule produit en série avec un châssis presque entièrement en aluminium[3]. BMW l'a décrit comme un "châssis léger"[11]. Les porte-essieux avant et arrière, les triangles, les étriers de frein (sur les 535i et 540i, les étriers de frein avant sont en fonte grise sphérique[11]), les arbres de transmission et les roues standard, qui, comme les roues en acier conventionnelles, sont soudées ensemble à partir de jantes en matériau en bande et de disques de roue en tôle, sont tous en métal léger. Selon BMW, cela s'est traduit par un gain de poids de 36%, ou environ 65 kg, par rapport à un châssis en acier grâce à une réduction significative des masses non suspendues. Les roues avant sont suspendues sur des jambes de force MacPherson et deux triangles (essieu avant à double articulation), les roues arrière sont suspendues sur un essieu arrière multibras intégral[4],[3]. La Série 5 Touring a un train arrière compact avec des amortisseurs presque horizontaux. Cela a rendu possible la grande largeur de l’espace de chargement du coffre[9]. Les modèles 528i Touring, 530i Touring et 540i Touring étaient équipés de série d'un contrôle de niveau avec suspension pneumatique sur l'essieu arrière. Les autres modèles Touring et berline pouvaient également en être équipés moyennant un supplément[20],[21].

Tous les modèles sont équipés de freins à disque aux quatre roues. Ceux-ci sont ventilés à l'avant sur tous les modèles et également à l'arrière sur tous les modèles Touring. Sur la berline, avant l'automne 2000, les disques de frein arrière n'étaient ventilés que sur les modèles 528i, 535i, 540i, 525d et 530d; à partir de l'automne 2000, les disques de frein arrière des modèles les plus faibles étaient également ventilés. À partir de l'automne 2000, le diamètre des disques de frein avant est plus grand sur les modèles 530i, 535i, 540i et 530d que sur les modèles plus faibles[17],[18],[13].

Le système d'échappement est en acier inoxydable. Le système d'insonorisation est équipé de résonance de Helmholtz qui réduisent le bruit à basse fréquence[4].

BMW M5[modifier | modifier le code]

Article principal : BMW M5

BMW M5 (modèle relifté de 2000)

Le modèle sportif M5 a été présenté en première mondiale en mars 1998 au Salon international de l'automobile de Genève[22] et a été lancé à l'automne 1998[23]. Contrairement à sa prédécesseuse de la gamme E34, la M5 de la gamme E39 n'était proposée qu'en berline et n'était pas disponible en Touring. Son moteur V8 atmosphérique de cinq litres délivre 294 kW (400 ch), ce qui en fait le moteur de série le plus puissant jamais produit par BMW[6]. Le moteur développe un couple maximal de 500 Nm et est associé à une boîte manuelle à six rapports[23]. L'aspect extérieur de la M5 correspond en grande partie aux modèles Série 5 Edition Sport ou avec la finition M Sport, mais elle diffère de celles-ci par[20] :

  • Deux systèmes de double échappement avec donc 4 sorties d'échappement au total (au lieu d'un seul tuyau d'échappement sur l’Edition Sport ou la finition M Sport)
  • Un pare-chocs avant modifié (de construction identique au pare-chocs avant qui est également utilisé sur l’Edition Sport ou la finition M Sport, mais sans la traverse centrale et avec une calandre modifiée)
  • Rétroviseurs extérieurs arrondis avec supports de rétroviseurs couleur carrosserie (au lieu de rétroviseurs extérieurs moins anguleux avec des supports de rétroviseurs noirs sur l’Edition Sport ou la finition M Sport)
  • Jantes de 18 pouces en alliage spéciales avec pneus larges aux dimensions 245/40 R18 et 275/35 R18 (au lieu de jantes de 17 pouces en alliage avec des pneus 235/45 R17 et 255/40 R17 sur l’Edition Sport ou la finition M Sport)

La production de la M5 a été intégrée à la production de la Série 5 standard dans l'usine BMW de Dingolfing. À la fin de la production en juin 2003, environ 20 500 unités avaient été fabriquées[23].

Véhicule de recherche 523g[modifier | modifier le code]

Au salon international de l'automobile de Francfort en 1999, BMW a présenté le véhicule de recherche 523g. Son moteur six cylindres de trois litres d'une puissance de 135 kW (184 ch) fonctionne exclusivement au gaz naturel. La 523g équivaut à un véhicule à zéro émission selon la California Air Resources Board (CARB)[24].

Matériaux et recyclage[modifier | modifier le code]

Selon la fiche de matériaux VDA 231-106, la BMW 520i de 1997 est composée des matériaux suivants (lorsque le réservoir est plein à 90 %)[8] :

Matériel Pourcentage en poids
Acier/fer 50,6
Métaux légers, alliages coulés et corroyés 15,0
Métaux non ferreux, alliages coulés et corroyés 3,0
Métaux spéciaux < 0,1
Matériaux polymères 18,1
Polymères de processus 2,1
Autres matériaux et composés de matériaux 5,0
Électricité, composites électroniques 0,5
Fournitures et matériels auxiliaires 5,7

Dans la BMW Série 5 de 1997, le poids des matériaux issus de matières premières renouvelables est le suivant[8] :

Matériel Poids en grammes
Bois 4.436
Laine 1.800
Fibres végétales 2.790
Cuir (avec l’équipement spécial) 8.800
Caoutchouc 6.000
Poids total 23.826

Dans la BMW E39 de 1997, 39 pièces sont fabriquées à partir de matières recyclées (produits finaux issus du recyclage des plastiques). Leur poids est de 24 kilogrammes, soit près d'un sixième de toutes les pièces en plastique. Dans le modèle E34 précédent, 11 pièces, ou 2,5 kilogrammes, étaient fabriquées à partir de matières recyclées[8]. Selon BMW, l’E39 est économiquement recyclable à 85%[25].

Essais de collision[modifier | modifier le code]

Lors d’un crash test mené par Auto motor und sport en 1996, le véhicule a été conduit a 55 km/h avec un chevauchement de 50 %. Le magazine a jugé : «Toutes les valeurs sont tellement inférieures aux limites pertinentes pour les blessures qu'il ne peut guère être question d'un risque de blessure au sens propre du terme»[26].

Lors du crash test Euro NCAP de 1998, la BMW E39 a reçu 25 points et quatre étoiles sur cinq possibles dans la cote de sécurité des occupants adultes. En termes de protection des piétons, le véhicule a obtenu 8 points et une étoile sur quatre possibles[27].

Ventes mondiales[modifier | modifier le code]

Au total, plus de 1,48 million d'unités de la BMW Série 5 E39 ont été vendues, dont environ 266 000 Touring[10]. L’E39 réalise ainsi les ventes les plus élevées parmi les quatre premières générations de la Série 5[6].

Année 2000 2001 2002 2003 2004
Berline 152.888 ? ? 85.607 ?
Touring 40.115 ? ? 29.352 6.895
Total 193.003 193.948 172.323 114.959 ?
Source [28] [29] [30] [31] [32]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Le magazine "Bild am Sonntag" a décerné à la BMW 528i "Le volant d'or" de la catégorie 3 en 1995[33].
  • Dans le choix des lecteurs pour "La meilleur voiture" dans le magazine Auto motor und sport, la BMW Série 5 est arrivée première dans la catégorie des grande routière en 1996, 1997, 2001 et 2002[34],[35],[36],[37]. Lors de sept élections en 2002, la Série 5 E39 a remporté six fois la première place et une fois la deuxième place[37].
  • Le magazine Firmenauto a nommé le BMW 530d Touring «Voiture de société de l’année» en 2001 dans la catégorie break premium[10].

Inventaire en Allemagne[modifier | modifier le code]

En Allemagne, le stock de BMW E32 est répertorié selon le fabricant, les numéros de code de type et la Kraftfahrt-Bundesamt. Les types avec moins de 100 véhicules ne sont pas représentés. Jusqu’en 2007, l’inventaire comprenait non seulement le nombre de véhicules immatriculés mais aussi le nombre de pertes temporaires. Depuis 2008, l’inventaire ne contient que les "véhicules dans le trafic" y compris les plaques d’immatriculation saisonnières.

Chiffres du fabricant/Numéros des codes de type Modèles kW 1.1.2005 1.1.2006 1.1.2008 1.1.2009 1.1.2010 1.1.2011 1.1.2012 1.1.2013 1.1.2014 1.1.2015 1.1.2016 1.1.2017 1.1.2020 1.1.2021 1.1.2022
0005/567 523i 125 63.069 59.988 48.241 45.824 43.575 41.437 38.565 34.761 31.535 28.898 26.112 23.583 16.321 14.366 12.628
0005/568 528i 142 33.624 31.518 23.841 22.525 21.386 20.295 18.584 16.429 14.663 13.205 11.921 10.712 7.499 6.820 6.022
0005/569 520i 110 59.220 56.372 45.968 43.347 41.134 39.117 36.151 32.800 29.491 26.816 24.156 21.544 14.168 12.242 10.487
0005/570 525tds 105 9.456 8.331 5.451 4.634 4.015 3.394 2.738 2.212 1.753 1.432 1.152 939 441 372 315
0005/571 535i 173 4.166 3.878 2.848 2.675 2.545 2.370 2.165 1.928 1.723 1.566 1.407 1.267 865 796 727
0005/572 0005/619 540i 210 6.679 6.098 4.538 4.325 4.137 3.889 3.618 3.291 3.022 2.776 2.541 2.336 1.788 1.687 1.553
0005/602 520i Touring 110 11.922 11.673 10.479 10.173 9.943 9.655 9.309 8.742 8.102 7.418 6.671 5.859 3.444 2.796 2.237
0005/604 523i Touring 125 18.610 18.170 16.274 15.952 15.650 15.343 14.796 13.959 12.999 11.859 10.581 9.380 5.646 4.648 3.737
0005/605 528i Touring 142 11.091 10.707 9.383 9.167 9.003 8.747 8.432 7.878 7.351 6.545 5.831 5.038 3.054 2.514 2.079
0005/606 540i Touring 210 3.611 3.417 2.872 2.789 2.734 2.626 2.482 2.308 2.111 1.937 1.724 1.576 1.132 1.028 930
0005/607 525tds Touring 105 7.108 6.588 4.617 3.979 3.651 3.185 2.726 2.167 1.711 1.348 1.047 765 284 232 196
0005/631 530d 135 10.614 9.193 6.363 5.574 5.062 4.516 3.980 3.455 2.954 2.535 2.148 1.814 936 792 690
0005/632 530d Touring 135 12.124 11.344 8.521 7.613 7.182 6.599 5.947 5.264 4.539 3.892 3.284 2.723 1.195 1.011 798
0005/634 535i 180 3.229 3.047 2.404 2.326 2.250 2.161 2.038 1.864 1.733 1.599 1.442 1.323 943 888 772
0005/670 520d 100 4.828 4.305 3.176 2.865 2.685 2.472 2.238 2.006 1.707 1.453 1.210 992 532 463 404
0005/671 520d Touring 100 4.491 4.176 3.327 3.097 2.967 2.793 2.598 2.385 2.099 1.881 1.647 1.373 632 489 392
0005/672 525d 120 15.222 13.691 10.291 9.370 8.849 8.213 7.586 7.086 6.386 5.729 5.202 4.554 2.562 2.243 1.950
0005/673 525d Touring 120 19.382 18.536 15.361 14.487 14.152 13.455 12.656 11.885 11.085 10.167 9.231 8.103 4.479 3.834 3.248
0005/688 520i 125 16.423 15.373 12.586 12.217 12.030 11.762 11.335 10.889 10.453 9.996 9.428 8.840 7.079 6.552 5.973
0005/689 520i Touring 125 9.637 9.419 8.537 8.486 8.450 8.384 8.202 8.020 7.809 7.515 7.176 6.678 5.112 4.568 4.004
0005/692 525i 141 13.814 12.865 10.682 10.315 10.084 9.807 9.390 8.942 8.504 8.115 7.643 7.170 5.693 5.302 4.923
0005/693 525i Touring 141 8.690 8.510 7.829 7.828 7.790 7.709 7.538 7.388 7.195 6.999 6.653 6.262 4.942 4.478 4.064
0005/694 530i 170 8.148 7.364 5.913 5.788 5.658 5.481 5.254 4.921 4.637 4.385 4.120 3.870 3.045 2.833 2.637
0005/695 530i Touring 170 4.829 4.628 4.082 4.064 4.059 3.991 3.917 3.771 3.684 3.562 3.347 3.099 2.407 2.190 1.990
0005/696 530d 142 16.589 14.587 9.922 8.884 8.428 7.899 7.214 6.546 5.890 5.266 4.716 4.049 2.319 1.986 1.818
0005/697 530d Touring 142 22.316 21.366 17.154 15.855 15.478 14.781 13.888 13.054 12.014 10.941 9.827 8.611 4.923 4.199 3.594
7909/311 M5 294 2.559 2.275 1.468 1.341 1.279 1.157 1.080 1.045 982 932 930 907 836 828 834
TOTAL 401.451 377.419 302.128 285.500 274.176 261.238 244.427 224.996 206.132 188.767 171.147 153.367 102.277 90.157 79.002
Source [38] [39] [40] [41] [42] [43] [44] [45] [46] [47] [48] [49] [50] [51] [52]

Alpina[modifier | modifier le code]

La BMW E39 a servi de véhicule de base pour divers modèles d'Alpina Burkard Bovensiepen. La D10 Biturbo a été le premier véhicule diesel du constructeur de l'Est de l'Allgäu. Selon Alpina, la D10 Biturbo était la berline diesel la plus puissante au monde au moment de sa présentation[53].

Modèle Cylindrée Cylindres Puissance max. Couple max. Période de construction Véhicule de base
B10 3,2 3152 cm³ 6 191 kW (260 PS) 330 Nm 08/1997 bis 12/1998 528i berline, Touring
B10 3,3 3298 cm³ 206 kW (280 PS) 335 Nm 02/1999 bis 10/2003
B10 V8 4619 cm³ 8 250 kW (340 PS) 470 Nm 01/1997 bis 10/1998 540i berline, Touring
255 kW (347 PS) 480 Nm 10/1998 bis 07/2000
09/2000 bis 02/2002
B10 V8 S 4837 cm³ 276 kW (375 PS) 510 Nm 01/2002 bis 05/2004
D10 Biturbo 2926 cm³ 6 180 kW (245 PS) 500 Nm 04/2000 bis 10/2003 530d berline, Touring
Source[54]

Utilisation dans les films[modifier | modifier le code]

Les modèles de cette Série 5 peuvent être vus dans les films suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Die BMW Zeitung Heft 6 '95 (Juni 1995) » [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft (consulté le ), p. 5, 6
  2. « Die neue BMW 5er-Reihe: vom Original zum Meisterstück in der oberen Mittelklasse », Presseinformation 32/95 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  3. a b c et d « BMW Geschäftsbericht 1995 » [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft (consulté le ), p. 40, 46–48
  4. a b c d e f et g « Neue 5er-Reihe; Z3 », Presseinformation 36/95 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  5. « Die BMW Zeitung Heft 7 '95 (Juli 1995) » [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft (consulté le ), p. 7
  6. a b et c « Tradition im Zeichen der 5: Die Modellgenerationen des BMW 5er », Pressemeldung, BMW Group, (consulté le )
  7. « [Datenblätter zur neuen BMW 5er-Reihe] », Presseinformation 36/96 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  8. a b c et d « BMW Umweltbericht 1997/98 » [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft (consulté le ), p. 10, 45, 91
  9. a et b « Der neue BMW 5er touring: Freude am Fahren und mehr », Presseinformation 73/96 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  10. a b et c « Der neue BMW 5er Touring », Pressemappe [PDF], BMW Group, (consulté le ), p. 63
  11. a b c d et e « Die BMW 5er Limousine », Produktkatalog [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  12. « 540i Protection: BMW definiert neues Marktsegment », Presseinformation 40/97 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  13. a b c et d « Drei neue Sechszylinder, 5er Facelift, mehr Power für den 530d, Allradoption auch für 325i und 330d », Pressemeldung, BMW Group, (consulté le )
  14. « 5er-Modellüberarbeitung kann beim BMW Händler nachgerüstet werden », Pressemeldung, BMW Group, (consulté le )
  15. a et b « BMW 5er Limousine », Produktkatalog [archive du ] [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  16. « BMW 530d und BMW 730d: Der erste Common Rail-Sechszylinder im Diesel-Markt kommt von BMW », Presseinformation 71/98 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  17. a b et c « BMW 530d und 730d », Pressemappe [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  18. a et b « 520d, 525d: Zwei neue Diesel im 5er », Presseinformation [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  19. « Premieren der BMW Group in Genf; Modellpflege Frühjahr 2000 im BMW Programm », Presseinformation [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  20. a et b « Die BMW 5er-Reihe. Die Preisliste. 1. September 1999 », Preisliste [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  21. « Die BMW 5er-Reihe. Die Preisliste. Stand: September 2002 », Preisliste [archive du ] [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  22. « [Updates zur Pressemappe "BMW Automobilprogramm '98" anlässlich des Genfer Automobil Salons '98] », Presseinformation 14/98 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  23. a b et c « Zwei erfolgreiche BMW verlassen die Sportwagen-Bühne: demnächst Produktionsende für Z8 und M5 », Pressemeldung, BMW Group, (consulté le )
  24. « Pressemappe "BMW auf der North American International Auto Show Detroit 2001" », Pressemappe [doc], BMW Group, (consulté le ), p. 19, 20
  25. « BMW Umweltbericht: BMW dokumentiert erstmals seine Umweltverantwortung », Presseinformation 52/97 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  26. « Das ist BMW 1997 », Fahrzeugprospekt [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  27. « BMW 5 Series (1998) » [PDF], Euro NCAP (consulté le )
  28. « Geschäftsbericht 2000 » [archive du ] [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft (consulté le ), p. 10
  29. « Geschäftsbericht 2001 » [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft (consulté le ), p. 14
  30. « Geschäftsbericht 2002 » [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft (consulté le ), p. 15
  31. « Geschäftsbericht 2003 » [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft (consulté le ), p. 15
  32. « Geschäftsbericht 2004 » [archive du ] [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft (consulté le ), p. 13
  33. « Die Sieger des Goldenen Lenkrads (1976–2013) » [archive du ] [PDF], Das Goldene Lenkrad 2013 - Pressemappe - Axel Springer, Bild am Sonntag und Auto Bild, (consulté le ), p. 19
  34. « Das BMW Programm '96: ein "ausgezeichneter" Jahrgang », Presseinformation 26/96 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  35. « Die neue BMW 5er-Reihe: im besten Wortsinn ein "ausgezeichnetes Automobil" », Presseinformation 06/97 [PDF], Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, (consulté le )
  36. « 'Die besten Autos der Welt': Viermal Platz 1 für BMW und MINI », Pressemeldung, BMW Group, (consulté le )
  37. a et b « Von "Beste Autos" bis "Car of the Year": BMW gewinnt erste Plätze in Serie », Pressemeldung, BMW Group, (consulté le )
  38. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2005 nach Herstellern und Typen mit ausgewählten Merkmalen » [archive du ] [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes Sonderheft 4 zur Reihe 2, 1. Januar 2005, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 13, 15, 16
  39. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2006 nach Herstellern, Handelsnamen, ausgewählten Merkmalen und Hubraumklassen » [archive du ] [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes Sonderheft 4 zur Reihe 2, 1. Januar 2006, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 48, 89, 91
  40. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2008 nach Herstellern, Handelsnamen, ausgewählten Merkmalen und Hubraumklassen » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2008, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 51, 95, 97, 98
  41. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2009 nach Herstellern, Handelsnamen, ausgewählten Merkmalen und Hubraum » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2009, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 54, 100, 103
  42. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2010 nach Herstellern, Handelsnamen, ausgewählten Merkmalen und Hubraum » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2010, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 54, 100, 102, 103
  43. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2011 nach Herstellern, Handelsnamen, ausgewählten Merkmalen und Hubraum » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2011, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 58, 105, 108, 109
  44. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2012 nach Herstellern, Handelsnamen, ausgewählten Merkmalen und Hubraum » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2012, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 61, 109, 113
  45. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2013 nach Herstellern, Handelsnamen und ausgewählten Merkmalen » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2013, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 17, 24, 25
  46. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2014 nach Herstellern, Handelsnamen und ausgewählten Merkmalen » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2014, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 20, 27, 28
  47. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2015 nach Herstellern, Handelsnamen und ausgewählten Merkmalen » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2015, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 19, 27, 28
  48. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2016 nach Herstellern, Handelsnamen und ausgewählten Merkmalen » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2016, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 19, 28, 29
  49. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2017 nach Herstellern, Handelsnamen und ausgewählten Merkmalen » [PDF], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2017, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le ), p. 19, 27, 28
  50. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2020 nach Herstellern, Handelsnamen und ausgewählten Merkmalen » [xlsx], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 2, 1. Januar 2020, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le )
  51. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2021 nach Herstellern, Handelsnamen und ausgewählten Merkmalen » [xlsx], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 6, 1. Januar 2021, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le )
  52. « Bestand an Personenkraftwagen am 1. Januar 2022 nach Herstellern, Handelsnamen und ausgewählten Merkmalen » [xlsx], Statistische Mitteilungen des Kraftfahrt-Bundesamtes FZ 6, 1. Januar 2022, Kraftfahrt-Bundesamt, (consulté le )
  53. « ALPINA Meilensteine », ALPINA Burkard Bovensiepen GmbH + Co. KG (consulté le )
  54. « ALPINA Automobile auf Basis der BMW 5er – E39 – », ALPINA Burkard Bovensiepen GmbH + Co. KG (consulté le )