Banque Française Commerciale Océan Indien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis BFCOI)
Aller à : navigation, rechercher
Banque Française Commerciale Océan Indien
logo de Banque Française Commerciale Océan Indien

Création 1960
Forme juridique Société Anonyme
Siège social Saint-Denis
Drapeau de France France
Actionnaires Société généraleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Banque
Société mère Société générale
Effectif 360 employés
Site web www.bfcoi.com
Code banque (BIC) BFCOFRPP
Code établissement (IBAN) 18719

Banque Française Commerciale Océan Indien (BFCOI), est une banque active dans les principaux territoires de la République française dans le sud-ouest de l'océan Indien, c'est-à-dire La Réunion et Mayotte. Elle est détenue à part égale par la Société générale et par l'établissement mauricien appelé Mauritius Commercial Bank, actionnaire depuis 1992[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La Banque franco-chinoise appartenant à la Banque d'Indochine devient le Banque Française Commerciale en 1960. Après avoir développé son réseau en France Métropolitaine, la BFC ouvre en 1976 sa première agence à La Réunion et à Mayotte.

En 1992, The Mauritius Commercial Bank (MCB), leader de la zone Océan Indien, rachète la BFC. Nathalie Palladitcheff devient Directeur des affaires financières et du contrôle de gestion en 1997[2].

La Société générale, 6e groupe bancaire de la zone Euro, devient actionnaire de la BFC en 2003, à parité avec la MCB, et en contrôle le management.

La BFC intègre alors le réseau du pôle Banque et Services Financiers Internationaux (IBFS) de la Société Générale, réseau qui comprend près de 1 300 agences dans 31 pays et compte plus de 5 millions de clients.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « À propos de la BFC », site Internet de Banque Française Commerciale Océan Indien.
  2. « Ivanhoé Cambridge nomme Nathalie Palladitcheff au poste de vice-présidente exécutive et chef des Finances », sur www.newswire.ca (consulté le 17 septembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]