Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur en accueils collectifs de mineurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis BAFA)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Diplôme du BAFA. Nom, photo, numéros, et signatures effacés.

Le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, abrégé BAFA, est un diplôme non professionnel accessible dès 17 ans qui autorise la personne diplômée à encadrer un public de 3 à 17 ans en accueil collectif de mineurs (colonie de vacances, centre de loisirs...). Cette formation est payante, mais il existe des aides financières qui permettent d'y accéder (CAF, MSA, région, mission locale…).

Lors de la formation, l'objectif est de se préparer à :

  • assurer la sécurité physique et morale des mineurs
  • participer à l'accueil de publics et au développement des différentes relations
  • participer à la mise en œuvre d'un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif d'une structure
  • encadrer et animer la vie quotidienne et proposer des activités
  • accompagner les mineurs dans la réalisation de leurs projets

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1937 : Expérience pédagogique menée par Gisèle de Failly concernant la création du premier « Centre d’entraînement pour la formation du personnel des colonies de vacances et des Maisons de campagne des écoliers » en réponse à un besoin de former des cadres de l'animation. Les Éclaireurs et Éclaireuses de France jouent un rôle important dans sa réalisation (co-portage).

De cette première expérience naissent les Centres d'Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active (CEMEA).

1943 : Afin de favoriser l'entraide entre les familles, naît le mouvement Familles Rurales.

1944 : Rassemblement d'hommes et de femmes préoccupés par l'émancipation sociale d'enfants et d'adolescents.

Naissance des Francas.

1946 : Naissance du diplôme de « Moniteur et de directeur de colonie de vacances »1.

Naissance de la Confédération Nationale des Foyers Ruraux (CNFR) et associations de développement et d'Animation en milieu rural.

1950 : Création de clubs de loisirs associatifs et formation des animateurs qui y interviennent par la fédération Léo Lagrange.

1972 : Création de la formation BAFA, elle a subi plusieurs réforme depuis cette date.

1973 : Le diplôme est renommé BAFA (Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur).

1979 : Regroupement de fédérations et d'associations animées par la volonté de redonner du sens aux fonctions d’animateur et de directeur d’accueils de mineurs.

Naissance de l'AFOCAL qui obtiendra son agrément en 1980.

Cadre réglementaire[modifier | modifier le code]

Pour suivre la formation, il faut être âgé d'au minimum 17 ans le 1er jour de la session de formation générale, mais l'inscription administrative est autorisée 3 mois avant.

Il ne peut pas s'écouler plus de 18 mois entre la fin de la session de formation générale et le début du stage pratique, sous peine de perdre le bénéfice de la validation de ladite session. De plus, La durée totale de la formation ne peut excéder 30 mois sous peine de perdre le bénéfice des éléments déjà acquis3. Le directeur départemental de la jeunesse, des sports et de la vie associative peut accorder une dérogation de 12 mois maximum sur demande motivée du candidat.

Un candidat commençant sa formation avec un organisme peut la poursuivre avec un autre organisme agréé.

Déroulé de la formation[modifier | modifier le code]

La formation BAFA se déroule en trois étapes obligatoires :

  • Étape 1 : le stage de formation générale permettant d'acquérir les éléments fondamentaux pour assurer les fonctions d'animation (8 jours).
  • Étape 2 : le stage pratique permettant la mise en œuvre et l'expérimentation (14 jours minimum).
  • Étape 3 : le stage d'approfondissement (6 jours) ou de qualification (8 jours) permettant d'approfondir, de compléter et d'analyser les acquis de formation en se concentrant sur un sujet de réflexion précis qui est défini dans les différents thèmes proposés pour cette partie.

Session de formation générale[modifier | modifier le code]

C'est un stage théorique d'une durée de 8 jours, il peut avoir lieu en internat, en demi-pension ou en externat.

Les participants doivent être âgés de 17 ans minimum au premier jour du stage et avoir effectué une inscription auprès de la direction départementale de la jeunesse et des sports de leur département.

À l'issue de la session de formation générale, le directeur du stage émet une appréciation sur les acquis du stagiaire puis le directeur départemental de la jeunesse et des sports du département de résidence du candidat valide son stage au vu de cette appréciation ou lui demande d'en effectuer un nouveau.

La validation de la session de formation générale confère au candidat le statut d'animateur stagiaire et lui permet alors d'effectuer son stage pratique.

Stage pratique[modifier | modifier le code]

D'une durée d'au moins 14 jours (ou 28 demi-journées) avec un maximum de deux séjours différents, que l'organisateur soit le même ou non. Il s'agit d'être animateur stagiaire. Ce stage est évalué par le directeur du séjour et peut se dérouler dans un séjour de vacances ou un accueil de loisirs. Il doit avoir lieu au plus tard 18 mois après le début de la session de formation générale. Un stage pratique BAFA ne peut se dérouler que dans un accueil de loisirs, un accueil de jeunes, un séjour de vacances ou un accueil de scoutisme déclaré.

À l'issue du stage pratique, le directeur de l'accueil formule une appréciation motivée sur les aptitudes de l'animateur stagiaire à assurer ses fonctions puis le directeur départemental de la jeunesse et des sports du département de résidence du candidat valide son stage au vu de cette appréciation. En cas d'appréciation défavorable, il/elle peut soumettre la validation à la délibération du jury BAFA.

Session d’approfondissement ou de qualification[modifier | modifier le code]

D'une durée de 6 jours au moins (8 pour les qualifications).

Une session d'approfondissement est généralement consacrée à l'approfondissement d'une thématique (activité, public, milieu d'intervention…) et à l'analyse du stage pratique.

Une session de qualification permet en plus de valider des compétences particulières. L'obtention de la qualification offre au titulaire du BAFA des prérogatives propres lors de l'encadrement des activités concernées.

Il est possible de se voir valider sa session de formation BAFA sans toutefois obtenir la qualification et sans bénéficier dans ce cas des prérogatives prévues. Actuellement, il existe quatre qualifications :

À l'issue de la session d'approfondissement ou de qualification, le directeur du stage émet une appréciation sur les acquis du/de la stagiaire puis le directeur départemental de la jeunesse et des sports du département de résidence du candidat valide son stage au vu de cette appréciation ou lui demande d'en effectuer un nouveau.

Une fois cette 3ème étape de la formation BAFA effectuée, le candidat peut soumettre son dossier électronique auprès du jury BAFA de son département de résidence.

Jury BAFA[modifier | modifier le code]

En fin de formation, le jury du département de résidence du candidat, délibère. Ce jury est désigné par le directeur régional de la jeunesse des sports et de la vie associative. Au vu de la proposition du jury, le directeur départemental de la jeunesse, des sports et de la vie associative peut déclarer le candidat reçu, ajourné ou refusé.

Chaque direction départementale de la jeunesse et des sports (DDJS) organise un ou plusieurs jury BAFA chaque année.

Ce jury statue sur la délivrance du BAFA aux candidats résidant dans le département au vu de leur dossier de formation constitué de leurs attestations de stages (qui comportent les appréciations des directeurs des sessions théoriques et du/des stages pratiques).

Le jury BAFA est composé de :

  • quatre agents de la direction départementale de la jeunesse et des sports parmi lesquels le directeur régional choisit le président
  • trois représentants d'organismes de formation habilités à former des personnels d'encadrement d'accueil collectif de mineurs
  • trois représentant d'organisateur d'accueil collectif de mineurs
  • un représentant des organismes de prestations familiales du département.

Ces membres sont nommés pour trois ans par le directeur régional de la jeunesse et des sports dont dépend le département. La voix du président du jury est prépondérante.

Le jury peut :

  • délivrer le BAFA au/à la candidat(e)
  • ajourner le/la candidat(e) qui dispose alors de 12 mois pour effectuer de nouveau le(s) stage(s) non validé(s) par le jury
  • refuser le/la candidat(e) qui perd alors le bénéfice de l'ensemble de sa formation.

Inscription[modifier | modifier le code]

Pour s'inscrire sur une session de la formation BAFA, il faut tout d'abord s'inscrire auprès de la direction départementale de votre lieu de résidence sur le site jeunes.gouv.fr/bafa-bafd afin de récupérer un numéro de dossier auprès de Jeunesse et Sport.

Suite à l'obtention du numéro de dossier, il suffit de s'inscrire auprès d'un organisme agréé à dispenser la formation sur son site internet ou en direct.

Organismes de formation[modifier | modifier le code]

Les sessions de formation générales et d'approfondissement sont dispensées par des organismes disposant d'un agrément du Ministère de la Jeunesse et des Sports. Cet agrément peut être régional ou national.

Afin de choisir correctement un organisme qui permet de se former au BAFA, il est important de consulter les projets éducatifs de ces derniers. Ces projets explicitent les opinions pédagogiques et les engagements éducatifs des différents mouvements. Parmi ces mouvements, on trouve : la Fédération sportive et culturelle de France, l'AFOCAL, les CEMÉA, la confédération nationale des foyers ruraux, les CPCV, les familles rurales, la fédération Léo Lagrange, la FOEVEN, les Francas, l'IFAC, l'ODEL, la ligue de l'enseignement, le Réseau Môm'artre, le MRJC, les mouvements du Scoutisme français, le service technique aux activités de jeunesse (STAJ), l'UFCV, le Toulouse Université Club Vacances ou d'autres organismes nationaux16 et régionaux comme l'UDOVEP en Bourgogne du Sud.

Coût et aides financières[modifier | modifier le code]

Pour que chacun puisse avoir accès à cette formation, certains organismes proposent une aide financière. Parmi eux, la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) reverse un peu plus de 90€ à toute personne pouvant justifier la participation aux trois sessions de la formation BAFA, le conseil régional (en fonction de la région habitée) peut aussi apporter un coup de pouce.

De plus, en fonction de la situation de chacun, Pôle emploi, la Mutualité Sociale Agricole (MSA), le comité d'entreprise auxquels vous/vos parents appartenez, … peuvent aussi contribuer au financement de cette formation.

Enfin, il est souvent nécessaire de prévoir d'avancer la première partie du BAFA puis, le stage pratique pouvant être rémunéré, il peut lui aussi faire office d'un financement à part entière pour d'une part rembourser l'avance faite pour la session théorique et d'autre part prévoir le paiement de la session d'approfondissement.

Équivalences à l'étranger[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]