BAC TSR-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif BAC TSR-2 Su-27 silhouette.svg
BAC TSR-2 - Mike Freer.jpg
Un TSR-2 restauré, exposé actuellement a l'Imperial War Museum.

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni British Aircraft Corporation
Rôle Bombardier
Statut Prototype
Premier vol
Nombre construits 3
Équipage
1 pilote, 1 navigateur
Motorisation
Moteur Bristol Siddeley Olympus 22R Mark 320
Nombre 2
Type turboréacteurs avec postcombustion
Poussée unitaire 136,7 kN avec postcombustion
Dimensions
TSR2.png
Envergure 11,27 m
Longueur 27,12 m
Hauteur 7,24 m
Surface alaire 65,3 m2
Masses
À vide 24 834 kg
Avec armement 36 169 kg
Maximale 46 357 kg
Performances
Vitesse maximale km/h (Mach 2,15)
Plafond 16 459 m
Rayon d'action 1 850 km
Armement
Interne 2 720 kg de charge en soute ventrale
Externe 1 815 kg de charge sous les ailes

Le BAC TSR-2 (Tactical Strike and Reconnaissance 2) était un projet de bombardier lancé par le Royaume-Uni à la fin des années 1950. Ce projet fut abandonné en 1965 alors qu'un seul prototype avait volé.

Conception[modifier | modifier le code]

Le seul TSR-2 ayant volé avec une peinture anti-flash en 1966.

En mars 1957, l'armée de l'air britannique émet un cahier des charges pour un bombardier tout-temps, capable de missions à vitesse élevée aussi bien en haute altitude qu'en basse altitude, avec une grand autonomie et la capacité d'utiliser des pistes courtes ou des terrains sommaires destiné au Bomber Command. L'avion doit être capable d'emporter aussi bien des bombes classiques que des charges nucléaires, ou encore des équipements de reconnaissance.

À peine lancé, cet appel d'offre est menacé pour deux raisons. Tout d'abord, la Royal Navy avait déjà lancé un programme du même genre qui allait aboutir au Blackburn Buccaneer dont le prototype fit son premier vol le 30 avril 1958. Cependant, la RAF fit valoir entre autres qu'elle réclamait un avion capable de voler plus à Mach 2, alors que le projet de la Royal Navy était subsonique. Une autre menace sur le projet était que le pouvoir politique était convaincu que l'avenir était aux missiles et qu'il était inutile de développer de nouveaux avions de combat.

Néanmoins, les réponses des constructeurs sont réclamées avant le 31 janvier 1958 et deux projets retenus : le English Electric P.17A et le Supermarine 571. Alors que le gouvernement encourage les constructeurs aéronautiques britanniques à fusionner, les deux équipes sont invitées à travailler ensemble pour une réponse définitive. Le développement du nouvel appareil est autorisé par la RAF début 1959 et, début 1960, les deux constructeurs sont réunis dans une nouvelle société British Aircraft Corporation (BAC).

Malgré sa complexité, le développement du TSR-2 ne rencontra pas de problèmes majeurs à part au niveau des réacteurs : les Olympus 22R présentaient encore plusieurs défauts, au point que l'un d'eux explosa au sol en décembre 1963, détruisant l'Avro Vulcan utilisé comme banc d'essai. Le premier prototype fait malgré tout son vol inaugural le , avant que ces problèmes ne soient corrigés. Il reçoit des réacteurs plus fiables avant son second vol, le 31 décembre 1964.

Le 6 avril 1965, le Premier Ministre Harold Wilson annonce l'annulation complète du programme, alors qu'un second prototype est prêt à décoller à son tour et que neuf autres exemplaires sont à des stades divers de construction. La raison officielle de l'abandon est le coût trop élevé du TSR-2. Après avoir été envisagé en remplacement, l'achat de General Dynamics F-111 américains sera annulé pour la même raison, et la Royal Air Force devra finalement se contenter du Blackburn Buccaneer.

Deux exemplaires du TSR-2 ont été conservés : l'un au musée de la Royal Air Force, l'autre au Imperial War Museum.

Description[modifier | modifier le code]

Le TSR.2 est un appareil biplace en tandem. Ses ailes hautes possèdent une flèche importante et leur extrémité est incurvée vers le bas. Le bord de fuite est doté de volets soufflés afin de lui fournir un capacité de décollage et d'atterrissage court. Le contrôle du roulis n'est pas assuré par des ailerons mais par un braquage asymétrique de l'empennage delta monobloc.

L'avionique du TSR.2 comporte une centrale inertielle et un radar à balayage tant vers l'avant que latéral, le tout intégré dans un système informatique de suivi de terrain. Le pilote disposait d'un viseur tête haute, tandis que le navigateur suivait les données et les signaux sur un écran tête basse, permettant d'armer et de larguer les différents éléments de la charge offensive.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le design de cet appareil est repris dans la série d'animation japonaise Stratos4.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Frank Barnett-Jones, « Oops! », Aeroplane, 322e série « 28 », no 2,‎ février 2000.
  • (en) Roy Boot, From Spitfire to Eurofighter : 45 years of combat aircraft design, Shrewsbury, Eng, Airlife Publishing Ltd.,‎ 31 décembre 1990, 256 p. (ISBN 978-1853100932).
  • (en) « Boscombe Down, September 27, 1964 : The TSR.2's First Flight (Pilot Roland Beamont; Navigator Donald Bowen) », Flight, Flight,‎ octobre 1964, p. 637–640 (lire en ligne).
  • (en) Damien Burke, TSR2 : Britain's lost bomber, Ramsbury, Crowood,‎ 27 octobre 2010, 352 p. (ISBN 978-1847972118).
  • (en) Tony Buttler, British secret projects : jet bombers since 1949, Hinckley, Ian Allan Publishing, Midland,‎ 29 janvier 2003, 176 p. (ISBN 978-1857801309).
  • (en) Tony Buttler, « Strike Rivals : The ones that 'lost' when the T.S.R.2 'won' », Air Enthusiast, no 59,‎ September/October 1995.
  • (en) Palmiro Campagna, Storms of controversy : the secret Avro Arrow files revealed, Toronto, Stoddart,‎ juin 1999, 3e éd., 320 p. (ISBN 978-0773759909, présentation en ligne).
  • (en) The complete encyclopedia of world aircraft, New York, NY, Barnes & Noble Books,‎ 1997 (ISBN 978-0760705926).
  • (en) Wings of fame : The Journal of Classic Combat Aircraft, vol. 15, London, Aerospace Publishing Ltd,‎ 2001, 160 p. (ISBN 978-1861840332).
  • (en) Roger Franklin, The defender : the story of General Dynamics, New York, Harper & Row,‎ avril 1986, 1e éd., 352 p. (ISBN 978-0060155100).
  • (en) Air Vice-Marshal A.F.C., CBE AFC DL Hunter, TSR2 with hindsight : RAF Historical Journal, Issue 17B, Great Britain, Royal Air Force Historical Society,‎ juin 1998, 192 p. (ISBN 978-0951982488, lire en ligne).
  • (en) Wing Commander C.G. Jefford, RAF squadrons : a comprehensive record of the movement and equipment of all RAF squadrons and their antecedents since 1912, Shrewsbury, Airlife,‎ juillet 2001, 296 p. (ISBN 978-1840371413).
  • (en) Dennis R. Jenkins, B-1 Lancer : the most complicated warplane ever developed, New York, McGraw-Hill,‎ 13 août 2000, 144 p. (ISBN 978-0071346948).
  • (en) John Forbat, TSR2 : precision attack to Tornado, Stroud, Tempus,‎ 1er octobre 2007, 224 p. (ISBN 978-0752439198).
  • (en) Charles Gardner, British Aircraft Corporation : a history by Charles Gardner, London, Batsford,‎ 28 mai 1981, 320 p. (ISBN 978-0713438154).
  • (en) Richard E. Gardner, The F-4 Phantom II, Edware, Middlesex, UK, lmarks Publishing Co.,‎ 1970.
  • (en) Robert Gardner, From bouncing bombs to Concorde : the authorised biography of aviation pioneer Sir George Edwards OM, Gloucestershire England, Sutton Publishing,‎ 2006, 352 p. (ISBN 978-0750943895).
  • (en) John Garver, Face off China, the United States, and Taiwan's democratization, Seattle, Washington, University of Washington Press,‎ 15 mai 1997, 208 p. (ISBN 978-0295976174).
  • (en) Bill Gunston, F-111 (Modern Combat Aircraft), New York, Scribner,‎ 1978, 112 p. (ISBN 978-0684157535).
  • (en) James Hamilton-Paterson, Empire of the clouds : when Britain's aircraft ruled the world, London, Faber and Faber,‎ 1er octobre 2010, 288 p. (ISBN 978-0571247943).
  • (en) Edmondsone Hastings et Stephen Lewis, The Murder of TSR-2, London, Macdonald & Co.,‎ 1966.
  • (en) Tomas Clancy, The Sino-American alliance : Nationalist China and American Cold War strategy in Asia, Armonk, N.Y, M.E. Sharpe,‎ 14 février 1997, 418 p. (ISBN 978-1470062934).
  • (en) Democratic socialism and the cost of defence : the report and papers of the Labour Party Defence Study Group ; edited by Mary Kaldor, Dan Smith, and Steve Vines, London, Croom Helm,‎ 1979, 576 p. (ISBN 978-0856648861, lire en ligne).
  • (en) John Law, Aircraft stories : decentering the object in technoscience, Durham, NC, Duke University Press,‎ 24 avril 2002, 264 p. (ISBN 978-0822328247, lire en ligne).
  • (en) « Lessons of The TSR.2 Story. », Flight,‎ 9 octobre 1969, p. 570-571 (lire en ligne)
  • (en) Don Logan, General Dynamics F-111 Aardvark, Atglen, Pennsylvania, Schiffer Publishing, Ltd.,‎ 1er juin 1998, 320 p. (ISBN 978-0764305870).
  • (en) Paul Lucas, BAC TSR.2 : lost tomorrows of an eagle, The TSR.2 which Might Have Been 1960-1980, Bedford, SAM,‎ octobre 2010, 128 p. (ISBN 978-0955185885).
  • (en) Tim McLelland, TSR.2 : Britain's lost cold war strike aircraft, Burgess Hill, Classic,‎ 9 février 2010, 128 p. (ISBN 978-1906537197).
  • (en) Glen Segell, Royal Air Force procurement : the TSR.2 to the Tornado, London, U.K, G. Segell,‎ 20 janvier 1998 (ISBN 978-1901414103).
  • (en) Glen Segell, Wither or dither : British aerospace collaborative procurement with Europe, London, G. Segell,‎ 25 mars 1997, 345 p. (ISBN 190-1414035, lire en ligne).
  • (en) Dan Smith, The defence of the realm in the 1980s, London, Croom Helm,‎ juin 1980, 272 p. (ISBN 978-0856648731).
  • (en) Bill Sweetman, Phantom (Jane's Aircraft Spectacular Series), London New York, N.Y, Jane's Information Group,‎ juin 1984 (ISBN 978-0710602794).
  • (en) John W.R. Taylor, « The BAC TSR-2 », Air Pictorial, vol. 25, no 25,‎ décembre 1963.
  • (en) Anthony Thornborough, TSR2 : an Aeroguide special, Ringshall, England, Ad Hoc,‎ 28 octobre 2005 (ISBN 978-0946958467).
  • (en) Jim Winchester, X-Planes and Prototypes: From Nazi Secret Weapons to the Warplanes of the Future, London, Amber Books Ltd.,‎ 2005 (ISBN 978-1904687405), « BAC (English Electric) TSR.2 »
  • (en) Jim Winchester, Concept aircraft : prototypes, X-planes and experimental aircraft, Hoo, Grange,‎ 31 juillet 2005 (ISBN 978-1840138092), « "BAC TSR.2." and "Northrop XB-35/YB-49" ».
  • (en) Derek Wood, Project cancelled : the disaster of Britain's abandoned aircraft projects, London, Jane's,‎ septembre 1986, 256 p. (ISBN 978-0710604415).
  • (en) Humphrey Wynn, The RAF strategic nuclear deterrent forces : their origins, roles and deployment, 1946-1969 : a documentary history, London, H.M.S.O,‎ février 1997, 666 p. (ISBN 978-0117727786).