Béton léger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le béton léger ou béton allégé est un béton de ciment avec une masse volumique à sec inférieure à celle d'un béton normal.Ce béton peut contenir un pourcentage volumique important de granulats légers ou peut être rendu cellulaire par aération ou moussage[1].

Types[modifier | modifier le code]

Une distinction est faite entre les différents types de bétons légers :

Béton Source de l'allègement Masse volumique (kg/m3)
Béton cellulaire : terme générique désignant un béton comportant un nombre important de petites alvéoles remplies d’air (NF EN ISO 9229) Béton gaz Utilisation d’un agent gonflant réactif et autoclavage 90 – 550
Béton mousse Utilisation de tensioactifs et malaxage adapté 400 – 2000
Béton caverneux Sous dosage de la pâte par rapport au volume de vide du squelette granulaire[2] 800 – 1000
Béton de granulats légers Granulat léger 800 – 2100[3]

Propriétés[modifier | modifier le code]

Par rapport au béton normal, le béton léger est caractérisé, en plus d'une masse volumique plus faible, d'une conductivité thermique plus faible. Par conséquent, il a une meilleure isolation thermique.

Hormis le béton caverneux, les bétons légers peuvent se travailler comme le bois à la scie, au vilebrequin et supporter le clouage[4].

La résistance mécanique de la majorité des bétons légers est plus faible de celle des bétons normaux équivalents.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Les différents types de béton léger sont utilisés pour alléger des structures ou pour isoler thermiquement des bâtiments.

Références[modifier | modifier le code]

  1. NF EN ISO 9229 Septembre 2007, Isolation thermique - Vocabulaire
  2. Jean-Michel Torrenti , Laetitia D’Aloia-Schwartzentruber, Le grand livre des bétons, Connaissances et pratiques - Avancées environnementales - Réglementation et cadre normatif, Éditions du Moniteur, 2014
  3. NF EN 206 Novembre 2014, Béton - Spécification, performances, production et conformité
  4. Georges Dreux, Jean Festa, Nouveau guide du béton et de ses constituants, Eyrolles, 1998 (8e édition)