Bésignan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bésignan
Bésignan
Mairie de Bésignan.
Blason de Bésignan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Intercommunalité Communauté de communes des Baronnies en Drôme Provençale
Maire
Mandat
José Fernandes
2014-2020
Code postal 26110
Code commune 26050
Démographie
Gentilé Bésignanais, Bésignanaises
Population
municipale
82 hab. (2017 en augmentation de 28,13 % par rapport à 2012)
Densité 9,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 19′ 16″ nord, 5° 19′ 33″ est
Altitude Min. 437 m
Max. 963 m
Superficie 8,94 km2
Élections
Départementales Canton de Nyons et Baronnies
Législatives Troisième circonscription

Buis-les-Baronnies (avant mars 2015)

Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Bésignan
Géolocalisation sur la carte : Drôme
Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Bésignan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bésignan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bésignan

Bésignan est une commune française située dans le département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Bésignanais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Le Poët-Sigillat Saint-Sauveur-Gouvernet Rose des vents
Sainte-Jalle N Saint-Sauveur-Gouvernet
O    Bésignan    E
S
Vercoiran

Bésignan est située à 5 km de Sainte-Jalle, à 13 km de Buis-les-Baronnies et à 23 km de Nyons. La commune est arrosée par l'Ennuye.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations[modifier | modifier le code]

Dictionnaire topographique du département de la Drôme[1] :

  • 1275 : Besignanum (inventaire des Dauphins, 232).
  • 1293 : Castrum de Businano (inventaire des Dauphins, 221).
  • 1296 : Castrum de Besingnano (Valbonnais, II, 110).
  • 1343 : Castrum de Busignano (choix de doc., 86).
  • 1378 : Besinhanum (archives de la Drôme, E 1239).
  • 1891 : Bésignan, commune du canton de Buis-les-Baronnies.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Du Moyen Âge à la Révolution[modifier | modifier le code]

La seigneurie[1] :

  • Fief de la baronnie de Mévouillon (jusqu'au XVIe siècle[2]).
  • XIVe siècle : appartient aux Bésignan.
  • 1520 : une moitié passe (par mariage) aux Pape-Saint-Auban.
  • 1584 : l'autre moitié passe (par mariage) aux (d') Autane.
  • 1766 : acquis par les Duclaux, derniers seigneurs.

Avant 1790, Bésignan était une communauté de l'élection de Montélimar et de la subdélégation et du bailliage du Buis, formant une paroisse du diocèse de Sisteron[1].

De la Révolution à nos jours[modifier | modifier le code]

En 1790, Bésignan fut compris dans le canton de Sainte-Jalle, mais la réorganisation de l'an VIII l'a fait entrer dans celui de Buis-les-Baronnies[1].

1792 : tentative de contre-révolution par le propriétaire du château[2].

  • Le dernier seigneur, le marquis Pierre Charles Joseph du Claux de Bésignan, fut accusé d'avoir fomenté une contre-révolution en formant une coalition avec d'autres seigneurs des villages environnants. Le marquis passait auprès de ses fermiers comme un homme tyrannique. Il était surtout ruiné et passa sa vie à essayer de rentrer dans ses dettes. Son château, dans lequel il s'enferma avec sa femme et ses quatre enfants, fut pilonné pendant 36 heures par la garde nationale. Le marquis réussit à s'enfuir, dut quitter la France et mourut à Naples en 1806[réf. nécessaire].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armoiries de Bésignan

Les armoiries de Bésignan se blasonnent ainsi :
d'azur au lion d'argent

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Claude Bernard    
mars 2008 En cours José Fernandes[3] DVG Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2017, la commune comptait 82 habitants[Note 1], en augmentation de 28,13 % par rapport à 2012 (Drôme : +4,12 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
180182174150183191181203210
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
195192198190192186169160153
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
141120119989277807862
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
504944475569666664
2017 - - - - - - - -
82--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune de Bésignan dépend de l'académie de Grenoble, mais n'a pas d'école en activité. Les élèves débutent leur scolarité à Sainte-Jalle, puis à Buis-les-Baronnies.

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

En 1992 : bois, lavande, tilleul, vignes, ovins, caprins (tommes de chèvre), apiculture[2].

Fruits : abricot.

Loisirs et tourisme[modifier | modifier le code]

  • Village sur butte[2].
  • Vues (du col d'Ey) sur la vallée de l'Ennuyé[2].
  • Montagne de la Serrière[2].
  • Chasse et pêche[2].
  • Fête patronale : 25 novembre. / Fête communale : 15 août[2].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Eglise de Bésignan.
  • Ruines du l'ancien château[2].
  • Château de la Colombières.
  • Vieux village, village médiéval déserté au XIXe siècle.
  • Église du XIXe siècle[2].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d J. Brun-Durand, Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), page 36
  2. a b c d e f g h i et j Michel de la Torre, Drôme, le guide complet de ses 371 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8), Bésignan
  3. Bésignan sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 14 novembre 2014).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]