Bénouville (Seine-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bénouville
Bénouville (Seine-Maritime)
Les falaises autour de la valleuse du Curé.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Le Havre
Canton Octeville-sur-Mer
Intercommunalité Le Havre Seine Métropole
Maire
Mandat
Jean-Pierre Leduc
2014-2020
Code postal 76790
Code commune 76079
Démographie
Gentilé Bénouvillais
Population
municipale
179 hab. (2017 en augmentation de 4,68 % par rapport à 2012)
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 43′ 05″ nord, 0° 15′ 02″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 99 m
Superficie 2,86 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte administrative de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Bénouville
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Bénouville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bénouville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bénouville

Bénouville est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Bénouville se situe entre la ville balnéaire d'Étretat et la ville côtière de Fécamp.

Communes limitrophes de Bénouville
Manche Manche Les Loges
Bénouville Les Loges
Étretat Bordeaux-Saint-Clair Les Loges

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Bernouvilla dans la deuxième moitié du XIe siècle[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est dans ce village que Guy de Maupassant a situé sa célèbre nouvelle, Miss Harriet, dédiée à la comtesse Potocka et publiée en 1883.

Le village de Bénouville a été investi successivement par l'armée allemande lors de la Seconde Guerre mondiale, puis par les troupes américaines après le débarquement de Normandie. Le château a été en partie saccagé par ses nouveaux habitants. En effet, les boiseries ont été défaites des décorations intérieures et brûlées dans le but de chauffer l'édifice.

Les propriétaires retrouvèrent leur demeure dans un piteux état et condamnèrent une partie du château avant de le réhabiliter dans les années 1980.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Gilbert Lethuillier    
mars 2014 En cours
(au avril 2014)
Jean-Pierre Leduc SE Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2017, la commune comptait 179 habitants[Note 1], en augmentation de 4,68 % par rapport à 2012 (France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
294400389380398394385270287
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
314307273285272246280288310
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
300284294237228208187164174
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
158139128145146128118168174
2017 - - - - - - - -
179--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Bénouville.

La commune compte un monument historique, le château de Bénouville[6], inscrit par arrêté du 20 septembre 1972[7].

  • La valleuse du Curé comportait un escalier de 283 marches conduisant à la plage, creusé dans la falaise. L'abbé Desson-de-Saint-Aignan est à l'origine de sa construction, en 1883, en en faisant creuser des marches (en guise de pénitence dit-on, mais surtout pour en faciliter l'accès). Elle s'est effondrée en juillet 2001[8].
  • Église Saint-Riquier.

Bénouville et le cinéma[modifier | modifier le code]

En 2005, le film Le Petit Lieutenant de Xavier Beauvois a été tourné en partie à Bénouville[9],[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bénouville accueille chaque année l'association du général Élie de Vassoigne. S'y sont joints[Quand ?] Daniel Fidelin, député de la circonscription, Gilbert Lethuillier (maire de Bénouville) et Claude Lesueur (maire du Tilleul).

  • Henri Gaston Darien (1840-1926). Le peintre parisien y possédait une maison où il venait chaque été et peignait des sujets locaux.
  • Robert Dallet (1923-2006), peintre et illustrateur animalier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Adigard des Gautries-Fernand Lechanteur, Les noms des communes de Normandie - V [article] Annales de Normandie Année 1962 - page 9.
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  6. Philippe Seydoux, Châteaux du Pays de Caux et du Pays de Bray, Paris, Éditions de la Morande, , 128 p. (ISBN 2-902091-17-6), p. 26
  7. Notice no PA00100557, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Bernard Hoyez, « Le Coniacien (Crétacé supérieur) de la région d'Étretat, du Fond d'Étigue à la Porte d'Amont », sur planet-terre.ens-lyon.fr, .
  9. Générique du film
  10. Filming locations for Le petit lieutenant sur imdb.com