Béni Mellal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Béni-Mellal)
Aller à : navigation, rechercher
Béni Mellal
ⴰⵢⵜ ⵎⵍⵍⴰⵍ بني ملال
Aït Mellal
Blason de Béni Mellal
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Tadla-Azilal
Province Béni Mellal
Maire Ahmed Chada (MP) (2009)
Code postal 23000
Démographie
Gentilé Mellali
Population 489 248 hab. (2010)
Densité 1 529 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 20′ 22″ N 6° 21′ 39″ O / 32.339444, -6.36083332° 20′ 22″ Nord 6° 21′ 39″ Ouest / 32.339444, -6.360833  
Altitude 620 m
Superficie 320 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Béni Mellal

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Béni Mellal

Béni Mellal (en arabe : بني ملال ; en tamazight : ⴰⵢⵜ ⵎⵍⵍⴰⵍ [Aït Mellal]) est la plus importante commune et villemunicipalité — du Maroc, chef-lieu de la province de Béni Mellal, dans la région administrative de Tadla-Azilal. Elle est située entre le Moyen Atlas et la plaine de Tadla, sur l’axe routier des villes impériales de Fès et Marrakech, et est ouverte vers le Sud marocain via les provinces d'Errachidia à l'est, de Khénifra au nord-est et de Ouarzazate au sud-ouest.

Elle comptait 95 000 habitants en 1982, 163 248 habitants en 2004 : l'agglomération en compte le triple.

Elle s’est développée grâce aux revenus des émigrés installés en majorité en Italie[réf. nécessaire]. Sa casbah Bel-Koush, construite au XVIIe siècle par Moulay Ismaïl, a été restaurée au XIXe siècle.

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

L'ancien nom de Béni Mellal était Dai, nom d'une petite rivière qui existe dans les environs de la ville.

Béni Mellal se compose de deux mots, béni (bani en arabe), qui signifie « fils », et mellal, mot amazigh qui signifie « blanc » : la ville est située à 600 m d'altitude au pied d'un mont Tassemit (« le mont du froid ») couvert de neige en hiver et au printemps, et culminant à une altitude de 2 240 m.

La ville connaît le climat continental du Moyen Atlas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, la ville portait le nom de Hisn Day (Hisn Daī), de hisn, (hosn, Ḥuṣn), fortification en arabe.

Elle a gagné son importance sous les Idrissides, et les Almoravides.

Elle a longtemps été un important centre de fabrication de produits en cuivre.

La ville a été ainsi une importante cité caravanière, encore conservée dans la zone de Somaa.

La ville moderne de Béni Mellal est née à l'époque ismaélienne au XVIIe siècle siècle, et s'est appelée Ismali dès 1688.

Cette ville fortifiée est dominée par un très célèbre château, haut perché, kasbah berbère de type tighremt, en pisé.

La ville ancienne a été restaurée au XIXe siècle.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Cycle supérieur[modifier | modifier le code]

L'Université Sultan Moulay Slimane, créée en avril 2007, était, jusqu'en 2010, dirigée "à distance" par l'Université Caddi Ayyad de Marrakech. Elle n'a pu bénéficier d'une présidence sur place qu'à partir de 2010. Elle est située sur deux sites. D'une part, Ouled Hamdane dans le centre-ville, où se trouve la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines créée en 1991 et, d'autre part, le site de Mghila au nord de la ville qui regroupe la Faculté des Sciences et Techniques créée en 1994, la Faculté Polydisciplinaire créée en 2003 et l'EST créée en 2012.
Cette université a connu depuis 2010 un essor très important favorisé par la mise en place du Plan d'Urgence voulu par S.M. le Roi Mohammed VI. En trois années, le nombre de ses étudiants a triplé pour atteindre en 2013 plus de 20 000 étudiants. Cette progression s'explique par :

  1. un très gros effort en amont du système éducatif marocain qui a favorisé la scolarisation et donc accru les effectifs des bacheliers au sortir du secondaire.
  2. un développement économique particulièrement important voulu par S.M. le Roi qui a permis de désenclaver ce secteur particulièrement riche par son agriculture, son élevage et son potentiel touristique. C'est ainsi que la réalisation d'une autoroute reliant Béni Mellal à Berrechid et la mettant donc à moins de trois heures de Casablanca et Rabat sera livré en 2014.. Parallèlement, la remise à niveau de l'aéroport permettra d'accueillir des avions de type moyen courrier.
  3. la diversification de l'offre de formation proposée par l'université (thématiques tournées vers les besoins de l'industrie, cycles cours DUT ou Licences professionnelles) et son ancrage dans l'environnement permettant d'accroître l'employabilité des lauréats. Cette réponse à l'attente des jeunes bacheliers de la région apparaît clairement en considérant leur taux d'évasion qui, en trois ans, a opéré une chute spectaculaire en passant de 56 % à 22 %.
  • L'École Canadienne de Technologie, Logistique et Management. (E.C.T.L.M)

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • La Casbah

Considérée comme l’une des villes les plus importantes du centre du Maroc, Béni Mellal, est aussi une cité historique.

Sa Kasbah Bel Koush, construite au XVIIe siècle par Moulay Ismaïl a été restaurée au XIXe siècle.

Se trouvent à proximité les sites de Ain Asserdoun et Kasbah Ras el Ain.

Transports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Les principales activités économiques de la région Tadla-Azilal sont les suivantes :

  • agriculture irriguée dans les plaines : coton, betteraves, citronniers, orangers, oliviers, figuiers, légumes, pommes, bétail...,
  • agriculture vivrière dans la montagne,
  • commerce,
  • industrie agroalimentaire,
  • tourisme...

La superficie agricole utile (SAU) s’élève à 259 600 ha, représentant 80 % de l’ensemble des terres. À l’échelle nationale, l’agriculture régionale contribue par exemple pour près de 20 % à la production de betterave sucrière, 7,5 % à la production de cultures maraîchères, 17 % pour les agrumes, 18 % pour les olives, ou encore 17 % pour le lait. 186 000 exploitations agricoles emploient près de 445 000 actifs, soit 16 % de la population active.

La région

  • dispose d’importantes ressources en eau de surface (10 % du potentiel national), qui permettent l’irrigation de 18 % de la superficie irriguée à l’échelle nationale, et souterraines (13 % du potentiel national),
  • offre la possibilité de développement d’une agriculture moderne et industrialisante[Quoi ?], avec ses plaines (Tadla) et ses importantes ressources en eau,
  • dispose de trois grands barrages, dont Bin ouidane, le plus grand du Maroc, d’une capacité totale de 1 566,9 millions de m3, soit 11,22 % de la capacité totale de l’ensemble des barrages du pays,
  • possède des atouts majeurs pour le développement des activités touristiques, du fait de sa situation géographique privilégiée et de sa richesse en sites naturels et historiques.

Migration[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, la région a connu un fort courant migratoire à destination de la France (Région parisienne, Dijon, Angers et Rouen principalement), et dans les années 1990 l'Italie et l'Espagne.

Sport[modifier | modifier le code]

Football[modifier | modifier le code]

Le Raja de Beni Mellal est un club marocain de football créé en 1956 situé à la wilaya de Beni Mellal, et évoluant actuellement en GNFA 1.

Palmares
Coupe du Maghreb des clubs champions Finaliste en 1975
Championnat du Maroc 1973-1974

Célébrités[modifier | modifier le code]

  • Abdellatif Filali (1909-2009), premier ministre de 1994 à 1998, né à Béni Mellal.
  • Le rabbin Shalom Aroush, fondateur des institutions Hout shel hessed (Les Fils de la Charité), est né à Beni Mellal en 1952.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :