Bénédicte Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bénédicte Martin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Bénédicte Martin, née le à Paris, est une femme de lettres française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Par sa mère guadeloupéenne, elle descend des Blancs-Mâtignons[réf. nécessaire]. En , son premier livre est un recueil de nouvelles érotiques, Warm Up. Ce livre reçoit un Prix Contrepoint[1],[2]. Elle publie un deuxième recueil de « nouvelles amoureuses » en , Perspectives de paradis[3]. Les deux sont traduits en espagnol et en portugais. Son troisième livre, un recueil de poèmes en prose, Quelqu'un quelque part est foutu, sort le .

Elle collabore depuis le début à la revue Bordel[4],[5].

Elle coécrit avec le réalisateur Radu Mihaileanu l'ouvrage La Source des femmes aux éditions Glénat, déclinant les thèmes abordés par le film homonyme en compétition officielle lors du Festival de Cannes de 2010.

Elle collabore à la revue Charles pour le numéro 1. Une revue politique lancée par Arnaud Viviant, où officie un gouvernement d'écrivains. Elle y tient le rôle de ministre de la Condition féminine, aux côtés de Frédéric Beigbeder, François Bégaudeau, Flore Vasseur[6]. Dans une chronique du Point, Patrick Besson pastiche le style de Bénédicte Martin, imaginant sa nuit avec le fils de l'ex-président [7].

En 2005-2006, à la télévision, elle anime quelques mois l'émission En attendant Minuit sur TPS Star, une émission ludique et informative sur l'actualité du sexe, prenant la suite de l'écrivain Claire Castillon [8],[9].

Elle collabore ou a collaboré en tant que journaliste à Paris Match[10], Le Point, Marianne[11], VSD[12],Libération[13], L'Express'Styles, BE, L'Officiel de la mode et de la Couture[14], Playboy, Lui.

Elle tient en 2012 une chronique dans Les Inrockuptibles, puis en 2015 sur RMC avec Brigitte Lahaie et sur SUD RADIO en 2016-2017.

En tant que spécialiste de l'écrivain Colette, elle participe en 2012 à l'émission Une vie, une œuvre sur France Culture[15].

Elle participe à l'émission Bibliothèque Médicis diffusée le , avec d'autres auteurs, pour parler de son opus La Femme[16].

Ce dernier reçoit un bon accueil qui lui vaut d'être sélectionné pour le Prix Renaudot Essai[17].

Elle s'intéresse également à Simone de Beauvoir, et l'essai au même nom Simone de Beauvoir[18],[19] paraît en édition numérique en 2016, aux éditions Nouvelles Lectures.

En est publié son ouvrage Brisa aux Editions Jean-Claude Lattès, roman autour de sa grand-mère[20]. Il est en lice pour le Prix Françoise-Sagan[21].

En sort L'Homme nécessaire (https://www.causeur.fr/benedicte-martin-homme-necessaire-155630 ) (http://www.nicolashouguet.com/2018/10/lhomme-necessaire-de-benedicte-martin.html) aux éditions Sable Polaire, autofiction polémique, en lice pour le Prix des Hussards.

En , sort dans la Revue Long Cours aux éditions Humensis, un long article sur le Vénézuela en temps de crise, pays qu'elle connait bien.

Couvertures de ses livres[modifier | modifier le code]

Lors d'une interview sur le plateau de Thierry Ardisson, elle fait une lecture à voix haute du chapitre un de Warm up, et explique que, les histoires étant partiellement autobiographiques, elle a choisi de poser elle-même sur les couvertures des livres[22].

La couverture du livre La Femme, représentant une femme nue dont les jambes sont remplacées par une lame de couteau, est censurée par Apple et par la librairie numérique Itunes à cause de la nudité des seins[23]. Olivier Frébourg, directeur des Éditions des Équateurs, communique sur ce qu'il appelle un acte digne de "Big Brother" et en appelle à différentes instances, dont la Commission européenne[24]. Apple change d'avis[25] après une semaine[26].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a vécu plusieurs années avec l'acteur Jean-Paul Rouve ; le couple a eu un enfant [27],[28]. Puis avec l'écrivain Sylvain Tesson[29].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Warm Up, Flammarion, 2003 ; éd. Pocket, 2008.
  • Perspectives de paradis, éd. Flammarion, 2006.
  • Quelqu'un quelque part est foutu, éd. Stéphane Million, 2012.
  • La Femme, éditions des Équateurs, 2014.
  • Simone de Beauvoir[18],[19], coll. « Duetto », éd. Nouvelles Lectures, livre numérique, 2016
  • Brisa, éditions JC Lattès, 2018.
  • L'homme nécessaire, éd. Sable Polaire, 2018.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bénédicte Martin - Warm up » sur Chronicart.com
  2. Sur Technikart
  3. Article du Point
  4. Article du Point
  5. Article du Point
  6. Article de Libération
  7. « Ma nuit sans défense avec Jean Sarkozy, par Bénédicte Martin », in Journal d'un Besson de campagne, Le Point.fr, 23 février 2012
  8. « Bénédicte Martin, présentatrice érotique sur TPS Star », Buzz littéraire.
  9. Patrick Besson, « Derrière chez Bénédicte Martin », Le Figaro Magazine, 15 octobre 2007.
  10. http://www.parismatch.com/People-Match/Television/actu/Agathe-la-femme-qui-accuse-PPDA-333093
  11. « Le jour se lève, invariablement frais et lourd de rosée. C'est cette région qui m'a fait aimer Colette et son écriture. C'est aussi le coin de Romain Rolland. »
  12. « Un demi-siècle de calendriers Pirelli : les photos les plus sexy »
  13. « Quelque chose en lui de la Russie »
  14. patrimoine.jalougallery.com.N°938), Be, VSD
  15. « Colette », sur franceculture.fr, (consulté le 26 septembre 2020).
  16. Sur Public Sénat.
  17. a et b « La première sélection du Renaudot: 17 romans et six essais »
  18. a et b « Passez le week-end avec Simone de Beauvoir », article du magazine Le Point, du 8 juillet 2016.
  19. a et b L'ouvrage Simone de Beauvoir, sur le site de l'éditeur, Nouvelles Lectures.
  20. Fiche de l'ouvrage Brisa, sur le site de l'éditeur, Jean-Claude Lattès.
  21. a et b Sélections du Prix Françoise-Sagan 2018, sur le site lalettredulibraire.com.
  22. « Bénédicte Martin pour son livre Warm up », extrait vidéo, INA.fr, 8 novembre 2003
  23. « Apple couvre ce sein qu'il ne saurait voir »
  24. « Apple censure un roman français pour sa couverture, jugée trop osée », sur 01net, 01net (consulté le 26 septembre 2020).
  25. « Apple accepte finalement "La Femme" de Bénédicte Martin »
  26. Apple lève la censure du livre aux seins nus, Amélie Charnay, 01net, le 26/03/14 [lire en ligne]
  27. Article sur PurePeople (2007)
  28. Article sur PurePeople (2008)
  29. « Sylvain Tesson hospitalisé à Annecy »

Liens externes[modifier | modifier le code]