Bédien Morange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morange.
Bédien Morange
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Religion
L'église Saint-Nizier de Lyon, où Bédien Morange fut chanoine et chantre.

Bédien Morange, né à Paris et mort en 1703 à Lyon, était un théologien français.

Docteur de Sorbonne, il devint en 1660 chanoine de Saint-Nizier de Lyon, chantre de la même église, puis vicaire général de ce diocèse[1]. Il se consacra notamment à réfuter la théorie des préadamites d'Isaac La Peyrère, selon laquelle l'Ancien Testament prouve qu'il existait des hommes avant Adam, et écrivit un catéchisme pour son diocèse, la Summa universœ Theologiae Catéchistae. Il était membre de la Compagnie du Saint-Sacrement[2].

L'épitre dédicatoire de l'Instructions pour les confesseurs du Jésuite Gaspard Loarte, lui est adressée[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Libri de preadamitis brevis Analysis, Lyon, Ant. Jullieron et Ant. Baret, 1656, in-16°.
  • Primatus Lugdunensis Apologeticon, Lyon, Ant. Jullieron et Ant. Baret 1658, in 8°.
  • Summa universœ Theologiae Catéchistae, Lyon, 1670, 3 tomes en 4 vol. in-8°.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Étude sur les historiens du lyonnais », Revue du Lyonnais, esquisses physiques, morales et historiques, Lyon, L. Boitel, 1837, t. V, pp. 192-194.
  2. Jean-Pierre Gutton, Dévots et société au XVIIe siècle. Construire le Ciel sur la Terre, Belin, 2004, p. 75.
  3. Instructions pour les confesseurs, par le Reverend Pere Gaspard Loarte De la Compagnie de Jesus. Nouvellement traduites du Latin en François, Lyon Pierre Guillimin, 1674

Liens externes[modifier | modifier le code]