Béclers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Béclers
Béclers
Clocher de l'église Saint-Pierre (XVe siècle)
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Tournai-Mouscron
Commune Tournai
Code postal 7532
Zone téléphonique 069
Démographie
Gentilé Béclersien(ne)
Population 1 350 hab.
Densité 153 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 37′ 00″ nord, 3° 30′ 00″ est
Superficie 884 ha = 8,84 km2
Localisation
Localisation de Béclers
Localisation de Béclers au sein de Tournai
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Béclers
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Béclers
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Béclers

Béclers [bekle][1] (Beek-laren en néerlandais[2]) est une section de la ville belge de Tournai, située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Beclers

Histoire[modifier | modifier le code]

Localité de 63 feux en 1365 et de 92 en 1560, Beclers comptait plusieurs fermes dont celle de Lannoy, propriété des Chartreux de la Bouteillerie (France, département du Pas-de-Calais), la ferme Delegaicze appartenant à l'abbaye du Saulchoir à Kain, et celle du sieur du Chambge qui seront vendues comme biens nationaux par les révolutionnaires français.

Le 12 octobre 1870, le ballon monté Louis Blanc qui décolle de la place Saint Pierre à Paris alors assiégé par les Prussiens, termine sa course à Béclers après avoir parcouru 290 kilomètres[3].

En 1830, on estime à 400 le nombre des maisons du village. À cette époque, les productions agricoles les plus répandues sont le froment, le seigle, l'escourgeon, les féveroles, le foin, le trèfle, la luzerne, les pommes de terre et un peu de colza. En 1834, pour une superficie cadastrale d'environ 1 333 ha, les terres labourées occupent 1 034,72 ha, les bois 125,69 ha, le reste étant des prés.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population[4],[5]

1801 1846 1910 1961 1976
1 094 1 488 1 242 998 929

Béclers fait successivement partie du Comté de Hainaut (châtellenie d'Ath) et Flandre gallicante (terre franche), du département de Jemappes sous le régime français, de la province de Hainaut (arrondissement de Tournai) après le départ des Français. Superficie : 1334 hectares. Hameaux et dépendances : Haut-Hameau, Le Bois, Pétrieux, Liberchies, Royaume, Ghibrechies, Marais de l'Abbaye, Relambu, Tillier. Diocèse de Cambrai, Tournai (1802) ; doyenné de Saint-Brice à Tournai déjà avant 1559 puis de Tournai[6].

À l'origine hennuyer, le village devient tournaisien au fur et à mesure que la ville flandrienne voisine se développe.

Église[modifier | modifier le code]

Tour du XVe siècle de l'église Saint-Pierre.
Photos : http://www.clochersdewallonie.be/beclers11.htm

École[modifier | modifier le code]

Enseignement communal fondamental

  • École de Béclers, 11 rue de la Buissaie (avant 2008 : rue des écoles)
  • École d'équitation du Vert Bois, 72 rue du Vert Bois

Livres[modifier | modifier le code]

Cercle archéologique de Mons - Tome XXV. 1896. DEVILLERS (Léopold) — Les cloches de Béclers. 1 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Peeters, Louvain-la-Neuve, 1994, p. 105.
  2. (nl) Johan Winkler, Algemeen Nederduitsch en Friesch Dialecticon, vol. 2, éd. Martinus Nijhoff, La Haye, 1874, p. 273. [lire en ligne]
  3. Ballon N° 10 : « Le Washington »
  4. (Sources:"Beclers",Archives de l'État à Mons, Enquêtes "Hannonia";"Communes de Belgique, dictionnaire d'histoire et de géographie administrative",Crédit communal de Belgique, Réalisation La Renaissance du Livre, 1983)
  5. http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~delcadan/popp/pdf/beclers.pdf
  6. Clochers & chapelles de Béclers

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]