Bécasseau violet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bécasseau violet

Description de cette image, également commentée ci-après

Bécasseau violet (Calidris maritima)

Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Scolopacidae
Genre Calidris

Nom binominal

Calidris maritima
(Brunnich, 1764)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Bécasseau violet (Calidris maritima) est une espèce d'oiseau limicole de la famille des Scolopacidae.

Description[modifier | modifier le code]

Vue rapprochée d'un bécasseau violet.

Mensurations[modifier | modifier le code]

C'est un petit oiseau limicole qui mesure de 20 à 22 cm en moyenne[1],[2], taille normale pour un bécasseau. Son envergure est d’environ 42 cm[2] pour un poids moyen de 70 g pour le mâle et 90 g pour la femelle ( en fait, de 50 à 105 g)[1].

Aspect général[modifier | modifier le code]

C'est un bécasseau trapu, assez sombre sur le dessus, clair dessous, au bec long et fin, légèrement arqué vers le bas, à la base orangée et au bout plus sombre. Les pattes sont courtes, jaunes à ocre-brun.

Plumage[modifier | modifier le code]

Biologie et comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Bécasseau violet se nourrissant dans une vasière en Norvège.

Cet oiseau limicole retourne plantes aquatiques et algues déposées sur les rives vaseuses ou explore les trous de terriers dans la vase, à la recherche de petits mollusques et crustacés, notamment de Littorines, Hydrobies, Balanes et Gammares sur les rives marines, ou d'insectes et de cloportes en milieu plus continental[2],[1]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œufs de bécasseau violet.

Répartition[modifier | modifier le code]

En vert foncé : zone d'habitat permanent ; en bleu : zone d'hivernage ; en jaune : zone de nidification

L'espèce est présente en Europe et en Asie centrale dans les zones représentées sur la carte de répartition.

Protection[modifier | modifier le code]

Le Bécasseau violet bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire[3]. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des trois sous-espèces suivantes :

  • Calidris maritima belcheri Engelmoer & Roselaar 1998 ;
  • Calidris maritima littoralis (C.L. Brehm) 1831 ;
  • Calidris maritima maritima (Brunnich) 1764.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, Muséum national d'Histoire naturelle, « Bécasseau violet, Calidris maritima, (Brünnich, 1764) », sur http://inpn.mnhn.fr/accueil/index, Muséum national d’Histoire naturelle (consulté le 19 mars 2015).
  2. a, b et c Daniel Le Dantec, « Bécasseau violet », sur http://www.oiseaux.net,‎ (consulté le 19 mars 2015).
  3. Le statut juridique des oiseaux sauvages en France, Ligue pour la protection des oiseaux

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :