Bécasseau minute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Calidris minuta

Calidris minuta
Description de cette image, également commentée ci-après

Bécasseau minute (Calidris minuta)

Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Scolopacidae
Genre Calidris

Nom binominal

Calidris minuta
(Leisler, 1812)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Bécasseau minute, Calidris minuta, est une espèce de petits oiseaux limicoles de la famille des Scolopacidae et à la sous-famille des Calidridinae. Son nom fait allusion à sa petite taille.

Description[modifier | modifier le code]

Ce bécasseau mesure de 12 à 14 cm. Ses pattes sont noires et ne présentent pas de palmure. La projection des rémiges primaires est courte à moyenne.

Son plumage nuptial est très vif en raison des couleurs chaudes des parties supérieures et de sa face chamois orangé contrastant avec la gorge et l'ensemble des parties inférieures blanc pur.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le Bécasseau minute niche sur les sols secs à proximité des zones marécageuses et des lagunes littorales dans des biotopes où le Saule nain est souvent présent.

En migration, il fréquente les vasières et les lagunes côtières mais aussi les plans d'eau intérieurs.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le Bécasseau minute se nourrit en se déplaçant sur les vasières et en picorant rapidement. Parfois, il sonde le substrat.

Protection[modifier | modifier le code]

Le Bécasseau minute bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire[1]. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le statut juridique des oiseaux sauvages en France, Ligue pour la protection des oiseaux

Source[modifier | modifier le code]

  • Taylor D. (2006) Guide des limicoles d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord. Delachaux & Niestlé, Paris, 224 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :