Béatrice Vernaudon-Coppenrath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Béatrice Vernaudon)
Aller à : navigation, rechercher
Béatrice Vernaudon-Coppenrath
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Députée à l'Assemblée nationale française
Biographie
Naissance
Nationalité
Lieu de travail
Activité
Autres informations
Parti politique
Distinction

Béatrice Vernaudon-Coppenrath est une femme politique française, née le à Papeete (Polynésie française).

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Gérald Coppenrath, avocat honoraire, est sénateur de la Polynésie française entre 1959 et 1962 pour l'Union tahitienne démocratique (UTD-UNR).

Elle est élue députée Tahoeraa huiraatira le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 2e circonscription de Polynésie française et fait alors partie du groupe UMP. En 2004, elle se rapproche de l'indépendantiste Oscar Temaru. Elle perd son mandat en 2007.

Béatrice Vernaudon est la fondatrice et secrétaire générale entre 1982-1984 du Conseil des femmes de Polynésie, ainsi que la présidente de la première conférence des femmes du Pacifique (Tahiti, juillet 1981).

Elle se représente aux législatives du 2 juin 2007[1] soutenue par « mouvement citoyen Tiatau », mais sans l'appui de l'UMP[2]. Elle ne passe pas le premier tour en ayant toutefois obtenu 22,54 % des suffrages[3]. Son suppléant était Benoît Kautai, maire de Nuku Hiva (îles Marquises).

Entre les deux blocs (Taoheraa et Tavini) Béatrice Vernaudon-Coppenrath était assimilée à la troisième voie avant de s'allier au parti de Gaston Tong Sang.

Vernaudon-Coppenrath est en deuxième position sur la liste autonomiste To Tatou Ai'a de Gaston Tong Sang pour l'élection des représentants à l'assemblée de Polynésie les 27 janvier et 10 février 2008[4],[5].

En mars 2008, elle remporte l'élection municipale dans la commune de Pirae, dont le maire sortant était Édouard Fritch, gendre de Gaston Flosse, qui en avait été maire de 1965 à 2000. Elle se fait élire sous les couleurs de la coalition menée par Gaston Tong Sang, To Tatou Ai'a. En mars 2014, elle se représente mais la liste menée par Édouard Fritch remporte 61,09 % des suffrages au premier tour et ce dernier redevient maire ; Béatrice Vernaudon n'obtient que 23,26 % mais est toutefois élue au conseil municipal[6].

Béatrice Vernaudon-Coppenrath est chevalier de la Légion d'honneur (JO du 1er janvier 2009).

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Soit une semaine avant le vote en métropole
  2. Discours de Temauri Foster à Mahina
  3. En raison d'une participation faible (53,06 %), elle ne peut provoquer une triangulaire, échouant à moins de 500 voix du seuil légal de 12,5 % des inscrits
  4. To Tatou Ai'a veut mener sa campagne "dans la transparence", Tahiti Presse, 5 janvier 2008
  5. Béatrice Vernaudon se réjouit du thème de campagne de No Oe e Te Nunaa, Tahiti Presse, 5 janvier 2008
  6. « Résultat de l'élection municipale de 2014 à Pirae », ministère de l'Intérieur

Lien externe[modifier | modifier le code]