Béatrice Métraux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Béatrice Métraux
Illustration.
Dans son bureau au Conseil d'État en 2012.
Fonctions
Conseillère d'État du canton de Vaud
En fonction depuis le
Élection
Réélection
21 mai 2017
Législature législature 2007-2012
législature 2012-2017
législature 2017-2022
Prédécesseur Jean-Claude Mermoud
Députée au Grand Conseil du Canton de Vaud
Législature Législature 2007-2012
Conseillère municipale (exécutif) à Bottens
Syndique de 2011 à 2012
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Arcachon, France
Nationalité Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Les Verts
Religion Catholique romaine[1]

Béatrice Métraux, née le à Arcachon, est une personnalité politique franco-suisse. Elle est membre du parti écologiste vaudois et, depuis 2012, conseillère d'État du canton de Vaud.

Formation[modifier | modifier le code]

Béatrice Métraux est titulaire d'une maîtrise de droit public de l'Université de Lille, d'une licence de droit de l'Université de Lausanne et d'un diplôme de l'Institut universitaire d'études européennes de l'Université de Genève[2].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Béatrice Métraux a travaillé aux tribunaux des baux et à la justice de paix de l'arrondissement de Lausanne. Elle a également été engagée à l'Office fédéral des réfugiés ainsi qu'à l'Institut suisse de droit comparé. Dans les années 1980 et 1990, Béatrice Métraux a travaillé comme juriste privée au Sénégal et pour la coopération suisse au développement au Rwanda et au Mali[2]. Depuis le 1er avril 2011 jusqu'à son élection au Conseil d'État, elle fut présidente de la Fédération des sociétés de fonctionnaires vaudois et des associations du parapublic (FSF)[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Béatrice Métraux fut députée au Grand Conseil vaudois[4], cheffe de groupe des Verts et syndique de Bottens[5]. Le 29 septembre 2011, l'Assemblée générale des Verts vaudois la désigne comme candidate à l'élection complémentaire au Conseil d'État, place laissée vacante à la suite du décès de Jean-Claude Mermoud[6]. Le 18 décembre 2011, elle est élue au Conseiller d'État vaudois ; elle y reprend le Département de l'intérieur[7].

Lors des élections du Conseil d'État pour la législature 2012-2017, elle est élue le premier avril au deuxième tour avec 73 325 suffrages (52,29 %)[8], ce qui confirme et reconduit son élection du 18 décembre 2011. Elle conserve son département jusqu'au remaniement du 3 octobre 2013 où elle prend en charge le département des institutions et de la sécurité[9].

En mai 2017, elle est réélue pour un deuxième mandat au Conseil d'État.

Famille[modifier | modifier le code]

Béatrice Métraux est mariée et mère de trois garçons.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Samuel Ramuz, « Béatrice Métraux : «On m'a souvent traitée de protestante» », protestinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 1er septembre 2014)
  2. a et b Site des Verts vaudois
  3. Le temps 20 octobre 2011
  4. Site du grand conseil vaudois
  5. Site de la commune de Bottens
  6. Site du journal 24heures
  7. « Béatrice Métraux prend l’Intérieur et Philippe Leuba l’Economie » (page consultée le 5 janvier 2012).
  8. « Election du Conseil d'Etat du 1 avril 2012, deuxième tour du scrutin », sur elections.vd.ch (consulté le 2 avril 2012)
  9. Marco Danesi, « Le Conseil d’Etat vaudois confie la sécurité à la gauche », Le Temps,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :