Béatrice Giblin-Delvallet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Béatrice Giblin-Delvallet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Directrice
Institut français de géopolitique
-
Directrice de la rédaction
Hérodote
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
CalaisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Béatrice GiblinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Paris-VIII (doctorat) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Dir. de thèse
Distinctions

Béatrice Giblin-Delvallet est une géographe et géopolitologue française, née le à Calais (Pas-de-Calais). Elle a fondé et dirigé l’Institut français de géopolitique à l’université Paris VIII.

Biographie[modifier | modifier le code]

Béatrice Giblin est née à Calais, ville qu'elle quitte dans les années 1960 pour suivre des études d'histoire à Lille[1]. Elle se rend ensuite à Paris en et abandonne l'histoire pour la géographie[1]. Elle rencontre à cette période à l'université de Vincennes Yves Lacoste, qui devient son directeur de thèse[1].

Sa thèse de doctorat de géographie, soutenue en 1971, est consacrée au géographe libertaire Élisée Reclus[2]. Deux ans plus tard, elle obtient l'agrégation[1].

Elle fait partie de l'équipe autour d'Yves Lacoste à l'origine de la revue de géopolitique Hérodote, en 1976[1]. Elle en prend la direction en 2006[1]. Elle soutient une thèse de doctorat d’État en 1988 sur le Nord-Pas-de-Calais[3].

De 2002 à 2009, elle dirige l'Institut français de géopolitique dont elle est à l'origine[4].

Par ailleurs, elle est l’une des invitées régulières du podcast Le Nouvel Esprit public, qu’anime Philippe Meyer.

Travaux[modifier | modifier le code]

Béatrice Giblin travaille notamment sur la géopolitique électorale en accordant une grande attention aux systèmes politiques locaux et aux stratégies de conquête mises en place par les partis politiques[5].

Elle s'intéresse également à la géopolitique des médias et au rôle des médias dans les situations géopolitiques[6].

Principales publications[modifier | modifier le code]

Préface[modifier | modifier le code]

Décorations et titres honorifiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f J. P., « L'œil géopolitique de Béatrice Giblin », nordlittoral.fr,‎ (lire en ligne).
  2. Voir sur sudoc.fr.
  3. Voir sur sudoc.fr.
  4. Béatrice Giblin, une carrière au service de la géopolitique - Université Paris 8, univ-paris8.fr (Consulté le 02/05/2020)
  5. « CV, Biographie Béatrice GIBLIN - Diploweb.com », sur www.diploweb.com (consulté le )
  6. Anne-Clémentine Larroque, « Béatrice Giblin, géopolitologue », sur editions-hatier.fr
  7. Décret du 14 novembre 2000 portant promotion et nomination, Legifrance
  8. Béatrice Giblin-Delvallet médaillée de la Légion d'honneur, La Voix du Nord, 19/04/2013
  9. Décret du 13 juillet 2012 portant promotion et nomination, Legifrance
  10. Nominations et promotions dans l'ordre des Arts et des Lettres, été 2020
  11. « Les Grands Prix de la Société », sur Société de Géographie, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]