Béa Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Béa Johnson
Naissance
Besançon[1]
Nationalité Française
Pays de résidence États-Unis
Activité principale
Conférencière spécialiste du Zéro déchet

Béa Johnson (née en 1974 à Besançon) est une blogueuse et conférencière spécialiste du mode de vie Zéro déchet[2],[3]. Originaire d'Avignon et installée aux États-Unis depuis 1992[4], elle est l'auteur d'un ouvrage sur le sujet : "Zéro déchet, comment j'ai réalisé 40 % d'économie en réduisant mes déchets à moins de 1 litre par an !"[5]

Biographie[modifier | modifier le code]

Béa Johnson est arrivée aux États-Unis comme fille au pair, avec l'intention de travailler dans le monde de la mode[6]. Mariée et mère de deux enfants, elle se lance dans un nouveau mode de vie à partir de 2008, après avoir vécu comme une mère de famille américaine classique, avec une grande villa, des voitures et de nombreux objets. C'est à la suite de la crise économique et après un déménagement dans un petit appartement à Mill Valley dans la région de San Francisco que la famille découvre la vie zéro déchet, zéro gaspillage. Alors que tous leurs meubles sont stockés dans un garde-meubles, ils s'engagent dans un mode de vie minimaliste et un mode de consommation avec un objectif zéro déchet. Béa Johnson donne aujourd'hui des conférences sur ce mode de vie, elle a notamment donné un discours le 2 décembre 2016 au siège de l'ONU à Genève[7].

Méthode[modifier | modifier le code]

Dans son livre "Zéro déchet, comment j'ai réalisé 40 % d'économie en réduisant mes déchets à moins de 1 litre par an !"[5] et son blog "Zero Waste Home"[8] Béa Johnson donne des conseils pour un quotidien sans déchets[9].

En suivant la règles des 3 R, elle apporte les conseils suivants :

  • acheter en vrac ;
  • s'approvisionner en récipients : boîtes, bocaux, sacs en tissus (achetés ou faits maison) ;
  • définir les besoins de la famille de manière précise ;
  • supprimer les produits inutiles ou superflus (comme les cotons-tiges ou les produits d'entretien) ;
  • fabriquer ses propres produits d'entretien et de beauté ;
  • simplifier sa garde-robe au maximum ;
  • éviter le neuf et privilégier les objets, meubles, vêtements d'occasion ;
  • et évidemment réutiliser, recycler et composter avant de jeter.

Certains de ses conseils sont repris dans la presse européenne, notamment dans le cadre de conférences données par Béa Johnson lors de son tour d'Europe[10] durant l'été et le mois de décembre 2016[11].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.letemps.ch/societe/2016/12/08/bea-johnson-minimaliste-papesse-zero-dechet
  2. « Béa Johnson, la dame au zéro déchet : l’exemple à suivre ? », sur consoglobe.com, (consulté en octobre 2016)
  3. (en) « A Visit From the Priestess of Waste-Free Living », sur New York Times, (consulté en octobre 2016)
  4. « Béa Johnson, chantre du "Zéro déchet" », sur lexpress.fr, (consulté en décembre 2016)
  5. a et b Béa Johnson, Zéro déchet, Le Jour des abeilles, Les Arènes Eds, année de parution en France : 2013 (ISBN 2352042577).
  6. « Béa Johnson, la grande prêtresse du zéro déchet », sur femina.ch,
  7. « Béa Johnson, zerowastehome », sur instagram.com,
  8. « Site officiel de Béa Johnson », sur zerowastehome (consulté le 8 octobre 2016)
  9. « Béa Johnson, madame zéro déchet, invitée du 19/20 France3 Champagne-Ardenne », sur francetvinfo.fr, (consulté en décembre 2016)
  10. « Béa Johnson et son mode de vie "zéro déchet" a séduit les Neuchâtelois », sur arcinfo.ch,
  11. « Vannes. Béa Johnson, prêtresse du zéro déchet, en conférence ce soir », sur ouest-france.fr,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]