Bâton de marche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pictogramme représentant deux marcheurs, le premier muni d'un bâton de marche.
Bâton de marche (France, 1790-1795)

Un bâton de marche est un bâton utilisé par certaines personnes pour améliorer leurs appuis au sol et pour soulager le poids du corps d'environ 15% pendant une marche, en particulier s'il s'agit d'une randonnée pédestre. Des variantes de ces bâtons existent, avec gantelet et dragonnade, ou avec ressort, dans le cadre d'une pratique plus sportive.

Historique[modifier | modifier le code]

Le bâton de marche unique a été utilisé de tous temps, en particulier par les bergers. L'utilisation de paires de bâtons, plus récente, est apparue d'abord dans la seconde moitié du vingtième siècle, lors des expéditions en Himalayaporteurs et alpinistes utilisaient des paires de bâtons de ski en marchant. Les militaires (troupes de montagne) ont également été des précurseurs dans l'utilisation des bâtons (bâtons de ski de randonnée détournés pour une utilisation plus orientée marche) dans le cadre de leur entraînement physique (footings alpins).

C'est seulement vers l'an 2000 environ que des paires de bâtons spécialement conçues pour la marche ont été fabriquées industriellement et utilisées en montagne.

Randonnée nordique[modifier | modifier le code]

Les bâtons constituent les outils indispensables de la marche nordique pour laquelle on utilisera des paires de bâtons légers et souples d'un seul bloc, non pliables, aussi bien à la montée et à la descente qu'en terrain plat. Chaque bâton est en outre doté d'un gantelet pour une meilleure posture sur le plat comme en montée, ou d'une dragonne. Cette activité, inspirée du ski de fond, est accessible facilement, et constitue une activité sportive plus complète que la marche[1],[2].

Randonnée alpine[modifier | modifier le code]

Pour la randonnée en terrain escarpé et l'alpinisme, on peut utiliser les paires de bâtons indifféremment à la montée pour améliorer l'équilibre avec deux points d'appui supplémentaires comme à la descente pour épargner les genoux des chocs et traumatismes qui sollicitent fortement les articulations, et aussi parfois pour assurer la sécurité en terrain raide, délité, etc. Les bâtons choisis doivent être solides car ils doivent pouvoir supporter tout le poids de l'utilisateur. Ils sont de préférence équipés de pointes en carbure pour ne pas s'user prématurément en terrain accidenté (roche, éboulis).

Ils sont de préférence légers et pliables pour pouvoir être mis dans ou sur le sac à dos dans les secteurs qui ne nécessitent pas leur utilisation ou lors de passages d'escalade. Il existe plusieurs sortes de bâtons pliables à 3 ou 4 brins: les bâtons à liaisons télescopiques à vissage intérieur, plus légers et plus compacts quand ils sont repliés, les bâtons à liaisons emboitables, plus solides surtout pour le brin du bas, plus fin et enfin les bâtons équipés de boutons poussoirs (pushpins). Pour ne pas perdre les brins des bâtons à liaisons emboitables, ils sont d'ordinaire reliés les uns aux autres par un câble. Un très bon compromis est de choisir un système à liaisons télescopiques avec serrage extérieur ou à clip (plus solide que vissage interne) pour les brins du haut plus épais et donc plus solides, et un système à liaison emboîtable pour le brin du bas plus fin et plus fragile autrement.

Dans les pentes raides et sur la neige (névés) et surtout la glace, les bâtons de marche ne peuvent pas toujours remplacer le piolet qui permet un ancrage plus sûr à la pente et permet d'enrayer une chute.

Par contre, dans les descentes de raideur modérée, et selon la qualité du terrain, les bâtons sont préférables au piolet d'alpinisme en général beaucoup trop court pour jouer un rôle de canne (la fonction de piolet-canne est possible avec un piolet dit "de randonnée", moins technique et plus long).

Les bâtons de randonnée sont souvent équipés de rondelles de petit diamètre (4 ou 5 cm environ) qui ont pour rôle d'éviter qu'ils ne se coincent entre les rochers, ou pour la progression sur les névés.

Ils sont toujours équipés de dragonnes qui permettent un appui supplémentaire sur les bâtons, et surtout de ne pas les perdre pendant la progression. Les poignées peuvent être ergonomiques, en matériau comme la mousse ou le liège pour un meilleur confort. Certains bâtons sont dotés d'une double poignée pour garantir une meilleure préhension dans les dévers.

Bâton de marche dynamique ou BungyPump[modifier | modifier le code]

Inventés en Suède, les BungyPump ou bâtons de marche dynaiques sont une variante qui intègre un système de pompe d'une vingtaine de centimètres, avec une résistance allant de 4 kilos à 10 kilos selon les modèles, une résistance réglable. L’effet ressort accroît encore le dynamisme de la marche, et favorise le redressement du buste, tout en amortissant les chocs du bâton sur la chaussée ou le terrain. Une firme suédoise met en avant des tests réalisés, en 2012, en laboratoire, auprès de quinze personnes, comparant une marche de trente minutes à 6,5 km/h sur tapis roulant sans bâtons, avec bâtons nordiques ou BungyPump. A vitesse égale, les BungyPump nécessitent une dépense énergétique de 77 % supérieure à celle de la marche, et 38 % de plus qu'en utilisant des bâtons rigides. Le gain est de l’ordre de 20 % par rapport à la marche simple ou avec bâtons nordiques pour la VO2max. Le système de pompe favorise le renforcement musculaire, et permet en particulier de faire travailler davantage les muscles du dos, de l’épaule et des bras, dont les triceps[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louise Gilot, « Marche nordique : ce qu'il faut savoir avant de se lancer », L'Express,‎ (lire en ligne)
  2. « Découvrez la marche nordique », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  3. Sandrine Cabut, « Les bâtons de marche deviennent des outils au service du sport santé », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Canne (En particulier : Les cannes sportives)

Sites de fabricants[modifier | modifier le code]

{à compléter} Black Diamond, Gipron, Leki, Décathlon...