Azuré du genêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Plebejus idas

L’Azuré du genêt ou Moyen argus (Plebejus idas) est un lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae et du genre Plebejus.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Plebejus idas, décrit par Carl von Linné en 1761.

Synonymes :Lycaeides idas calliopis Boisduval, 1832; Lycaeides idas haefelfingeri Beuret, 1935 ; Lycaeides idas idas Linnaeus, 1761 ; Lycaeides idas Linnaeus, 1761 ; Lycaeides idas lapponicus Gerhard, 1853 ; Lycaeides idas magnagraeca Verity, 1925; Plebejus idas ; Plebejus idas calliopis ; Plebejus idas haefelfingeri ; Plebejus idas idas ; Plebejus idas lapponicus ; Plebejus idas magnagraeca[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Plebejus idas femelle
  • Plebejus idas acreon (Fabricius, 1787) — dans le centre et le sud de l'Europe et au Kazakhstan.
  • Plebejus idas alaskensis F. Chermock, 1945
  • Plebejus idas altarmenus (Forster, 1936) — en Arménie.
  • Plebejus idas argulus (Frey, 1882)
  • Plebejus idas aster (Edwards, 1882)
  • Plebejus idas atrapraetextus Field, 1939 Idaho
  • Plebejus idas bavarica (Forster, 1936)
  • Plebejus idas bellieri (Oberthür, 1910) — en Corse et en Sardaigne[2], a été élevé au rang d'espèce sous le nom de Plebejus bellieri
  • Plebejus idas empetri Freeman, 1938
  • Plebejus idas longinus (Nabokov, 1949)
  • Plebejus idas lotis Lintner, 1879
  • Plebejus idas magnagraeta Verity,1936 — en Macédoine, Bulgarie et Grèce[2].
  • Plebejus idas nabokovi (Masters, 1972)
  • Plebejus idas sareptensis Chapman, 1917
  • Plebejus idas scudderi (Edwards, 1861) — en Colombie-Britannique.
  • Plebejus idas sublivens (Nabokov, 1949)
  • Plebejus idas tshimganus (Forster, 1936)[3].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Azuré du Genêt, Moyen argus, Argus sagitté, Bleu-violet ou Idas en français[4]
  • Idas Blue en anglais[3]
  • Northern Blue aux États-Unis[5]
  • Bleu nordique au Canada[6]
  • Niña Esmaltada en espagnol[3]

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le dessus du mâle est bleu violet à fine bordure noire et frange blanche, celui de la femelle est marron avec une ligne de lunules submarginale orange surtout visibles aux postérieures.

Le revers est beige à ocre clair orné d'une ligne marginale de points noirs pupillés de bleu vert argenté doublée d'une ligne de lunules orange séparées d'une ligne de points noirs par du blanc.

Biologie[modifier | modifier le code]

accouplement

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il hiverne à l'état d'œuf.

Les chenilles et les nymphes sont soignées par des fourmis, Lasius niger, Formica cinera, Formica selysi, Formica exsecta, Formica lemani, Formica pressilabris, Formica lugubris, Formica cunicularia, Formica lefrancoisi. Plebejus idas magnagraeta est soigné par Formica pratensis[2].

Grâce à une production d'hormones reconnues par les fourmis, il vit en symbiose avec les fourmis et se métamorphose dans les fourmilières.

Il vole en une génération, en juin juillet[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont diverses, Cytisus scoparius, Genista pilosa, Lotus corniculatus, Melilotus alba, Anthyllis vulneraria et Calluna vulgaris. Pour Plebejus idas magnagraeta ce sont Cytisus villosus et Genista depressa[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition de l'Azuré du genêt recouvre toute l'Europe (sauf l'Angleterre et le sud de l'Espagne, de l'Italie et de la Grèce), la Sibérie et l'Alaska[2],[3].

En France métropolitaine, il est présent dans la plupart des départements ; il manque principalement en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Corse[7].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans des lieux variés herbus et broussailleux.

Protection[modifier | modifier le code]

Il est protégé en région Ile-de-France[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens taxonomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ (ISBN 978-2-603-01649-7)