Azdarar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Timbre-poste émis par la Poste arménienne commémorant le bicentenaire d'Azdarar, représentant Haroutioun Chemavonian.

Azdarar (en arménien Ազդարար, « Le Moniteur ») est le premier journal publié en arménien[1]. La première édition de ce périodique mensuel remonte au et est l'œuvre du prêtre Haroutioun Chemavonian, actif dans le milieu de l'imprimerie au sein de la prospère diaspora arménienne de Madras, en Inde[2]. 18 numéros se succèdent jusqu'en mars 1796, date de l'arrêt de la publication, et abordent des thèmes variés allant de la culture à la religion et à l'histoire, en passant par la vie de la communauté ; Azdarar est largement diffusé dans la diaspora et en Arménie[2], « porte-parole des élites du temps »[3].

La publication sous le même nom a repris le à Calcutta à l'initiative de l'Arméno-Américaine Nora Andreasyan-Tomas[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Éd. Privat, (1re éd. 1982), 991 p. [détail de l’édition] (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 496.
  2. a et b Claude Mutafian (dir.), Arménie, la magie de l'écrit, Somogy, Paris, 2007 (ISBN 978-2-7572-0057-5), p. 377.
  3. Claude Mutafian (dir.), op. cit., p. 378.
  4. (hy) « Վերահրատարակվում է «Ազդարարը» », sur Hayastani Hanrapetutyun,‎ (consulté le 25 janvier 2009).

Voir aussi[modifier | modifier le code]