Azay-sur-Cher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azay.
image illustrant une commune d’Indre-et-Loire
Cet article est une ébauche concernant une commune d’Indre-et-Loire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Azay-sur-Cher
Le Cher traversant Azay-sur-Cher.
Le Cher traversant Azay-sur-Cher.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Tours
Canton Bléré
Intercommunalité C.C. de l'Est Tourangeau
Maire
Mandat
Janick Alary
2014-2020
Code postal 37270
Code commune 37015
Démographie
Gentilé Azayrois
Population
municipale
3 037 hab. (2013)
Densité 133 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 21′ 00″ Nord 0° 50′ 49″ Est / 47.35, 0.846944444444
Altitude Min. 48 m – Max. 103 m
Superficie 22,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Azay-sur-Cher

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Azay-sur-Cher

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Azay-sur-Cher

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Azay-sur-Cher
Liens
Site web mairie-azaysurcher.fr/

Azay-sur-Cher est une commune française du département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est un village au cœur de la Touraine, situé sur le Cher, à 16 km au sud-est de Tours. Il n'est pas très éloigné de Chenonceaux et d'Amboise.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 3 037 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 314 1 153 1 201 1 209 1 355 1 296 1 262 1 223 1 289
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 301 1 307 1 317 1 250 1 260 1 324 1 331 1 206 1 107
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 114 1 125 1 111 1 089 1 116 1 052 1 077 1 131 1 144
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2008 2009
1 150 1 194 1 375 1 830 2 408 2 704 2 840 2 952 2 989
2013 - - - - - - - -
3 037 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

                              Ière république 1792-1804
  • Besnard : 1801, démissionnaire en 1807
                              Ier Empire 1804-1815
  • Martin Bournais : 15 juin 1807
  • Perigault : 29 décembre 1807
  • François De Salvert : 1812, décédé en 1816
                              Restauration; Monarchie de juillet
  • Jules De Renusson D'Hauteville : 18 janvier 1816 - 1er Août 1821
  • Joseph D'Hemery : 12 avril 1827 - 17 novembre 1834, 1er Juin 1837 - 31 mai 1840 - 1846
                              IIème République
  • Luc-Frédérique Vincent : 30 juillet 1846, conseil dissous le 14 novembre 1855
  • Commission municipale 1855 - 1860
                              IIème Empire 1852 - 1870
  • Luc-Frédérique Vincent : 14 août 1860 - 1870
                              IIIème République 1870 - 1940
  • Serrault-Touchard : 1870 - mai 1871
  • Abraham Hardouin : 16 février 1874 (adjoint faisant fonction de maire)
  • Serrault -Touchard : 8 octobre 1876 -1886
  • Louis Fay : août 1886 - mai 1888
  • Jean Ribaudeau : 20 mai 1888 - décembre 1896
  • Émile Sergent : 10 janvier 1897 - juillet 1898
  • Vincent : 17 juillet 1898 - mai 1904 - mai 1908
  • Jean Ribaudeau : 17 mai 1908 - mai 1912
  • Henri Alary : 19 mai 1912 - février 1914
  • Arthur Terriet : 1er mars 1914 - juillet 1917 (adjoint faisant fonction de maire)
  • Octave Perrigault : août 1917 - mai 1925
  • Émile Rogues : 17 mai 1925 - mai 1929
  • Moise Bourdon : 17 mai 1929 - mai 1935, (démissionnaire en 1937)
  • Paul Alary : 14 septembre 1937 - 1941 (adjoint faisant fonction de maire)
                             État Français 1940 - 1944
  • Délégation spécial : Joseph Bidet : 26 mai 1941 , Alfred Fichet
  • Gouvernement provisoire : Jules Mohn
                             IVème République 1947 - 1959
  • Georges Blanc : 1947 - 1953 / 1953 - 1959
                             Vème République 1959 - à nos jours 
  • Daniel Darrasse : 1959 - 1965
  • Pierre Mennessier Nodier : 1965 - 1971 / 1971 - 1977 / 1977 - 1983 / 1983 - 1989
  • Hubert de la Cruz : 1989 - 1995 / 1995 - 2001 / 2001 - 2007 / 2007 - 2014
  • Janick Alary : 2014 -
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avril 2014 en cours
(au 30 avril 2014)
Janick Alary SE  

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Chopin (1810-1849) passe l'été 1833 au château du Coteau, chez des amis d'Auguste Franchomme (le 3 septembre, les deux musiciens donnent un concert à Tours[4]).
  • René Navarre (1877-1968), acteur décédé et enterré dans la commune[5].
  • Jacques Revaux (né en 1940), compositeur, chanteur.
  • Gaston Monmousseau (1883-1960) syndicaliste , secrétaire général de la C.G.T.U, écrivain (La Musette de Jean Brécot natif de Touraine, Indre et Loire chef-lieu Tours selon Jean Brécot aux Éditeurs Français Réunis, Paris 1951)
  • Général Charles de Gaulle (1890-1970), en juin 1940 lors du repli du gouvernement français à Tours, Charles de Gaulle alors sous secrétaire à la défense nationale au sein du gouvernement de Paul Reynaud logea quelques jours au Château de Beauvais.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Azay-sur-Cher

Les armes d'Azay-sur-Cher se blasonnent ainsi : Parti : au premier fascé d'argent et de gueules de huit pièces, au second d'argent à l'aigle au vol abaissé de sable, au chef d'azur chargé de trois étoiles d'or[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]