Aymen Barkok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aymen Barkok
Image illustrative de l’article Aymen Barkok
Aymen Barkok en 2019.
Situation actuelle
Équipe FSV Mayence
Numéro 4
Biographie
Nationalité Allemand
Marocain
Nat. sportive Marocain
Naissance (24 ans)
Francfort-sur-le-Main (Allemagne)
Taille 1,88 m (6 2)
Période pro. 2016-
Poste Milieu offensif / Milieu central
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
-2009 SG Praunheim
2009-2011 Rot-Weiss Francfort
2011-2013 Kickers Offenbach
2013-2016 Eintracht Francfort
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2016-2022 Eintracht Francfort 067 0(4)
2018-2020 Fortuna Düsseldorf 018 0(0)
2022- FSV Mayence 001 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2013 Allemagne -15 ans 003 0(0)
2014 Allemagne -16 ans 001 0(0)
2014 Allemagne -17 ans 002 0(0)
2017-2018 Allemagne -19 ans 006 0(2)
2017-2019 Allemagne -20 ans 004 0(0)
2017 Allemagne espoirs 001 0(0)
2020- Maroc017 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Aymen Barkok (en arabe : أيمن بركوك), né le à Francfort-sur-le-Main en Allemagne, est un footballeur international marocain évoluant au poste de milieu offensif au FSV Mayence, en Bundesliga[1].

Formé à l'Eintracht Francfort, il fait ses débuts en Bundesliga à l'âge de dix-huit ans et remporte la Coupe d'Allemagne en 2018 avant d'être prêté pendant deux saisons au Fortuna Düsseldorf. À son retour à l'Eintracht Francfort, il remporte la Ligue Europa en 2022.

Possédant également la nationalité allemade, il participe à l'Euro -19 ans sous les couleurs allemandes et devient international espoirs avec l'Allemagne avant de trancher définitivement en faveur de l'équipe du Maroc, son pays d'origine, en 2020 sous le sélectionneur Vahid Halilhodžić.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Aymen Barkok naît à Francfort[2] en Allemagne dans une famille marocaine originaire de Casablanca[3]. Il commence le football dans un club de son quartier, le SG Praunheim puis en 2009 au Rot-Weiss Francfort où il jouera deux saisons avant de rejoindre le Kickers Offenbach.

Formation à l'Eintracht Francfort (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

En 2013, il débute à l'Eintracht Francfort sa formation de joueur professionnel et y signe son premier contrat le . Un mois plus tard, le 20 novembre, à l'âge de dix-huit ans, il débute officiellement en Bundesliga face au Werder Brême, remplaçant à la 75e minute Mijat Gaćinović et marque également son premier but à la dernière minute du match[4]. Un mois plus tard, le , il marque son deuxième but face au FSV Mainz[5]. Aymen Barkok est alors perçu comme une pépite du football allemand, parvenant à être convoqué en équipe d'Allemagne espoirs dès ses dix-huit ans. Il termine sa première saison à la onzième place du classement de Bundesliga et dispute en total dix-huit matchs. En Coupe d'Allemagne, il dispute en total un seul match. Son équipe atteint la finale le 27 mai 2017 contre le Borussia Dortmund, match dans lequel Aymen Barkok entre en jeu dans les dernières minutes du match (défaite, 1-2). Aymen Barkok dispute seulement neuf matchs en championnat allemand. Le joueur se blesse souvent et débute rarement titulaire à la suite de la concurrence en équipe première. Son équipe atteint à nouveau la finale de la Coupe d'Allemagne face au Bayern Munich (défaite, 1-3), compétition dans laquelle il ne prend qu'une fois part. Son équipe atteint la huitième place du classement de la Bundesliga.

En août 2020, il retourne à l'Eintracht Francfort après un passage en prêt au Fortuna Düsseldorf. Il joue en tant que doublure d'Erik Durm et entre très souvent en jeu. Le 21 novembre 2020, il marque son premier but de la saison contre le RB Leipzig (match nul, 1-1). Un mois plus tard, le 15 décembre 2020, il marque son deuxième but de la saison contre le Borussia Mönchengladbach (match nul, 3-3). Lors du mercato hivernal de la saison 2020-2021, il est courtisé par le FC Séville grâce à ses prestations sur le terrain en championnat de Bundesliga[6]. Le 22 mai 2021, il dispute son dernier match de la saison 2020/21 contre le SC Fribourg (victoire, 3-1). Son équipe termine la saison à la cinquième place de Bundesliga. Au total, il dispute 26 matchs en championnat, marque deux buts et délivre trois passes décisives. Il dispute également deux matchs en Coupe d'Allemagne.

Aymen Barkok en duel face à Christoph Kramer, le 8 mai 2022 face au Borussia Mönchengladbach.

Lors de la saison 2021-22, il dispute seulement cinq matchs en championnat, un autre en Ligue Europa et un dernier en Coupe d'Allemagne. Le 18 mai 2022, il remporte la Ligue Europa après une finale disputée face à Rangers FC (match nul, 1-1, victoire aux penaltys). Lors de ce match, il n'entre pas en jeu et reste pendant 120 minutes sur le banc. Cependant, il termine sa saison en championnat à la onzième place du classement.

Prêt au Fortuna Düsseldorf (2018-2020)[modifier | modifier le code]

Aymen Barkok est prêté le 20 juin 2018 pour une durée d'une saison au Fortuna Düsseldorf[7], club promu en Bundesliga[8]. Lors de la première saison, il dispute douze matchs de championnat. Il termine à la dixième place du classement de Bundesliga et dispute un seul match en coupe d'Allemagne. En mai 2019, le Fortuna Düsseldorf concrétise avec l'Eintracht Francfort le prolongement du prêt d'Aymen Barkok.

Lors de la saison 2019-2020, Aymen Barkok dispute sa pire saison de sa carrière à la suite des problèmes internes du club. Sous risques de faillites, le club vend une grande partie de ses joueurs titulaires. Le 14 août 2019, alors que son club se prépare à commencer la saison, Aymen Barkok se blesse gravement à son épaule et est contraint de manquer 108 jours et de manquer quatorze matchs[9]. De retour au Fortuna Düsseldorf, il dispute seulement cinq matchs avant de se blesser à nouveau le 11 juin 2020, encore une fois à l'épaule. Le club termine à la dix-septième place du classement de la Bundesliga et descend en deuxième division.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Entre l'Allemagne et le Maroc[modifier | modifier le code]

Aymen Barkok possède la double nationalité allemande et marocaine[10]. Il reçoit très tôt l'intérêt de la fédération allemande de football et participe à un match amical avec l'Allemagne -16 ans et deux avec les moins de 17 ans en 2014. En 2017, avec les moins de 19 ans, il participe au championnat d'Europe, y joue trois matchs et inscrit un but contre les Pays-Bas[11].

Au début de 2018, alors que l'équipe du Maroc se prépare pour la Coupe du monde, il est mis sous pression par les médias marocains pour son choix de sélection, il déclare : « Mes grands parents sont Marocains, ça serait vraiment magnifique de jouer pour le Maroc. Mais pour l'instant je suis toujours occupé à m'améliorer avec l'équipe d'Allemagne des espoirs. Je me préoccupe pas trop de ce qui viendra par la suite. »[12]

Le 18 août 2019, il est présélectionné par l'adjoint Patrice Beaumelle avec le Maroc olympique pour une double confrontation contre l'équipe du Mali olympique comptant pour les qualifications à la Coupe d'Afrique des moins de 23 ans[13]. Le joueur ne sera finalement pas retenu sur la liste définitive.

Maroc[modifier | modifier le code]

Le 1re octobre 2020, il est convoqué pour représenter le Maroc à l'occasion de deux matchs amicaux face au Sénégal et la République démocratique du Congo sous le sélectionneur Vahid Halilhodžić[14]. Le 2020, titulaire pour sa première sélection face au Sénégal, il réalise une passe décisive sur le deuxième but signé Youssef En-Nesyri (victoire 3-1).

Le 9 octobre 2021, il inscrit son premier but international sur une passe décisive de Ayoub El Kaabi à l'occasion d'un match de qualification à la Coupe du monde 2022 face au Guinée-Bissau au Stade Mohammed-V de Casablanca (victoire, 0-3)..

Le 23 décembre 2021, il figure officiellement dans la liste des 28 joueurs sélectionnés de Vahid Halilhodžić pour la CAN 2022 au Cameroun[15]. Blessé lors des deux premiers matchs de poule, Aymen Barkok devient une deuxième option à partir du troisième match à la suite des belles prestations régulières de sa doublure Selim Amallah. Le 18 janvier 2022, à l'occasion du troisième match de poule, il entre en jeu à la 57ème minute à la place de Fayçal Fajr face au Gabon et dispute ses premières minutes à la CAN 2022 (match nul, 2-2). En huitièmes de finale, il entre en jeu à la 80ème minute à la place d'Imrân Louza et dispute dix minutes face au Malawi (victoire, 2-1). Le 30 janvier 2022, il est titularisé en quarts de finale face à l'Égypte, adversaire face auquel le Maroc mène un zéro à la mi-temps grâce à un but sur penalty de Sofiane Boufal à la 7ème minute[16],[17]. Lors de ce match, il dispute la quasi-totalité du temps réglementaire avant de céder sa place sa place à la 104ème minute à Zakaria Aboukhlal, quatre minutes après avoir encaissé le deuxième but égyptien. Le Maroc se voit ainsi éliminé de la Coupe d'Afrique (défaite, 2-1)[18],[19],[20],[21].

Le 25 mai 2022, il est convoqué pour un match de préparation à la Coupe du monde 2022 face aux États-Unis ainsi que deux autres matchs qualificatifs à la CAN 2023 face à l'Afrique du Sud et au Liberia[22]. Le 9 juin, il débute en tant que titulaire à l'occasion du premier match des éliminatoires de la Coupe d'Afrique 2023 face à l'Afrique du Sud et remporte difficilement le match sur le score de 2-1[23],[24],[25]. Il est remplacé à la 60ème minute par Azzedine Ounahi.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Aymen Barkok au [26]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d.
2016-2017 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort Bundesliga 18 2 2 1 0 0 - - - - 19 2 2
2017-2018 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort Bundesliga 9 0 1 1 0 0 - - - - 10 0 1
2020-2021 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort Bundesliga 23 2 3 2 0 0 - - - - 25 2 3
2021-2022 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort Bundesliga 4 0 0 1 0 0 C3 1 0 0 6 0 0
Sous-total 54 4 6 5 0 0 - 1 0 0 60 4 6
2018-2019 Drapeau de l'Allemagne Fortuna Düsseldorf (prêt) Bundesliga 12 0 0 1 0 0 - - - - 13 0 0
2019-2020 Drapeau de l'Allemagne Fortuna Düsseldorf (prêt) Bundesliga 6 0 0 2 0 0 - - - - 8 0 0
Sous-total 18 0 0 3 0 0 - 0 0 0 21 0 0
2022-2023 Drapeau de l'Allemagne FSV Mayence Bundesliga - - - 1 0 0 - - - - 1 0 0
Total sur la carrière 72 4 6 9 0 0 - 1 0 0 82 4 6

En sélection marocaine[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Eintracht Francfort

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche d’Aymen Barkok », sur transfermarkt.fr
  2. « Aymen Barkok », sur fr.whoscored.com (consulté le )
  3. ROLAND PALMERT, « Eintrachts Tor-Held Barkok - Sein harter Weg in die Bundesliga », Bild,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « Feuille du match  », sur soccerway.com
  5. « Feuille du match  », sur soccerway.com
  6. (es) Creada 19-12-2020 | 13:43 H/Última actualización 19-12-2020 | 13:43 H, « El Sevilla piensa en Aymen Barkok para reforzar su ataque », sur La Razón, (consulté le )
  7. https://www.eintracht.de/en/news/article/aymen-barkok-joins-fortuna-duesseldorf-on-loan-65640/
  8. « Fortuna Düsseldorf leiht Aymen Barkok von Eintracht Frankfurt aus », sur Online.de, RP ONLINE, (consulté le ).
  9. (de) LigaInsider GmbH, « Fortuna Düsseldorf: Aymen Barkok vor ungewisser Zukunft! », sur https://www.ligainsider.de, (consulté le )
  10. « Vidéos. Lions de l'Atlas : les 5 jeunes talents qui risquent de tourner le dos au Maroc », sur Le360 Sport (consulté le ).
  11. Statistiques avec les moins de 19 ans sur transfermarkt.fr
  12. (nl) « Barkok twijfelt sterk over een interlandcarrière bij Duitsland óf Marokko », sur Marokko Nieuws, (consulté le ).
  13. Romain Lantheaume, « CAN U23 - Maroc : l’ex-adjoint de Renard présélectionne 67 joueurs ! », sur Afrik-Foot, (consulté le )
  14. Romain Lantheaume, « Maroc : El Haddadi et 7 nouveaux dans la liste contre le Sénégal et la RDC ! », sur Afrik-Foot, (consulté le )
  15. « Voici la liste des joueurs retenus par Vahid Halilhodzic pour la CAN », sur Medias24, (consulté le )
  16. « Égypte - Maroc : les compositions sont tombées », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  17. « CAN: l’Egypte domine le Maroc et affrontera le Cameroun en demi-finale », sur Le Soir, (consulté le )
  18. « 🎥 CAN : le Maroc de Selim Amallah éliminé par l'Égypte, Trézéguet décisif », sur Walfoot.be,‎ (consulté le )
  19. « CAN-2022 : l'Égypte arrache la victoire au Maroc en prolongation dans un match à couteaux tirés », sur France 24, (consulté le )
  20. « CAN-2022 : Le Maroc peut s'en vouloir après cette élimination face à l'Égypte », sur France 24, (consulté le )
  21. « Égypte-Maroc en direct : grâce à Salah, les Pharaons iront défier le Cameroun en demi-finale », sur RMC SPORT (consulté le )
  22. « 🚨 Maroc : la liste de Vahid Halilhodzic, Mazraoui et Harit de retour, pas Ziyech ! », sur Onze Mondial,‎ (consulté le )
  23. « Qualifs CAN 2023 : le Maroc s'en sort in extremis face à l'Afrique du Sud », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  24. Pierre GUYON, « Can 2023. Le Maroc a souffert mais s’impose en fin de match contre l’Afrique du Sud », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  25. « 🚨 Maroc – Afrique du Sud : les Lions de l’Atlas s'imposent in extremis et se rassurent ! », sur Onze Mondial,‎ (consulté le )
  26. « Statistiques de Aymen Barkok », sur transfermarkt.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]