Aylin Manço

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aylin Manço
Description de cette image, également commentée ci-après
Aylin Manço lors d'une rencontre en librairie à Bruxelles en février 2020
Naissance
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • La Dernière Marée, 2019
  • Ogresse, 2020

Aylin Manço est une écrivaine et traductrice belge, née en 1991[1]. Elle vit actuellement à Bruxelles en Belgique[1].

Son roman Ogresse a reçu le prix Libbylit 2021[1], prix décerné par l'IBBY, dans la catégorie meilleur roman belge[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Aylin Manço est née en 1991[1]. Son père est d'origine turque[3]. Elle part vivre en France en 2012 où elle fait des études d'ingénieur[4],[5], puis travaille dans une start-up à Bruxelles[5]. Par la suite, elle entre au Master de Création Littéraire de l'Université Le Havre Normandie[4],[5], où elle a étudié sous la direction de Clémentine Beauvais[6].

En 2018, elle est lauréate du Prix du jeune écrivain de langue française[7] pour sa nouvelle Les noms d’oiseaux, ainsi que du concours « Émergences », organisé par La Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse[8], avec sa nouvelle Loubna s’en va[9].

Son premier roman, La Dernière Marée, chez Talents Hauts, est publié en 2019[10]. Selon la critique de Télérama : « L’auteure multiplie les signes tout en brouillant les repères. Le charme puissant du livre vient ainsi de son ambiguïté, de son souffle retenu, de sa lumière sombre. La lecture intrigue sans que jamais on sache où conduit le récit. »[11]

Aylin Manço indique à la sortie de l'ouvrage :

« On a tous une part adolescente en nous. L’adolescence, c’est la période où se crée une fêlure qui ne se répare jamais. La littérature jeunesse s’adresse à toutes ces fêlures. Ce qui me plaît, c’est la possibilité de jouer sur différents registres. La Dernière Marée relève, à la fois, de la littérature intime et du fantastique[12]. »

Son deuxième roman, Ogresse[13], est publié en février 2020[6]. Il traite « des violences familiales physiques et psychologiques[14] », entre une mère et sa fille[15]. L'avis critique du site Ricochet indique : « L’ouvrage propose un discours déchirant sur la culpabilité que peuvent ressentir les victimes d’abus, qui ne peuvent sortir de l’état hypnotique dans lequel elles sont plongées que grâce à une aide extérieure. (...) L’histoire présente également avec brio les troubles qui marquent l’adolescence (...). On pourrait alors penser que ce roman surfe sur une vague et manque d’originalité, mais on aurait bien tort : il tape dans le mille en se montrant touchant, violent, captivant et passionnant, tellement riche dans la variété des thèmes qu’il aborde[15] ». Selon l'avis de lecture de La Revue des livres pour enfants du Centre National de Littérature pour la Jeunesse (CNLJ) : « La nouvelle œuvre d'une jeune auteure prometteuse, belge tendance surréaliste, reste en mémoire quasi olfactivement, comme un cauchemar éveillé tout empreint d'une sensorialité exacerbée. »[16]. Michel Abescat, dans sa critique de l'ouvrage dans Télérama, écrit : « Aylin Manço signe un roman qu’on lit à perdre haleine, et dont on sort déstabilisé et accro »[17]. Le roman est lauréat du prix Libbylit 2021, prix décerné par l'IBBY, dans la catégorie meilleur roman belge[2],[18].

Elle écrit une « Tribune » dans le journal Libération en décembre 2020, à propos de sa grand-mère vivant en Turquie[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans pour adolescents[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Depuis l'anglais vers le français.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Présentation d'Aylin Manço sur le site d'Objectif Plumes, portail des littératures belges de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
  2. a b et c Annonce des lauréats du prix Libbylit 2021.
  3. a et b Aylin Manço, « Je ne veux pas tuer ma grand-mère », sur liberation.fr, (consulté le ).
  4. a et b « Aylin Manço, du master littéraire du Havre au premier roman sur l’adolescence », article du journal Paris-Normandie du 2 mars 2019.
  5. a b et c Fiche de Aylin Manço sur le site ricochet-jeunes.org.
  6. a et b « « Ogresse » de Aylin Manço, le livre jeunesse qui se dévore avec délectation », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  7. a et b Fiche d'Aylin Manço, sur le site officiel du Prix du jeune écrivain, pjef.net.
  8. a et b Victor De Sepausy, « Les 12 lauréats d'émergences, concours pour soutenir la jeune création », sur actualitte.com, (consulté le ).
  9. PDF du recueil de nouvelles où apparait Loubna s'en va.
  10. Viviane Ezratty, avis critique de l'ouvrage La Dernière Marée, revue La Revue des livres pour enfants, Centre National de Littérature pour la Jeunesse (CNLJ) du 1er avril 2019 sur le site de la BnF.
  11. a et b Michel Abescat, « Livre pour enfants : “La Dernière Marée”, d’Aylin Manço, un fort récit métaphorique », sur telerama.fr, (consulté le ).
  12. Solène Bertrand, « Après un Master de création littéraire au Havre, Aylin Manço publie son premier roman pour ados », sur actu.fr, (consulté le )
  13. Céline du Souich, « Émission La Bibliothèque des ados : "Ogresse", de Aylin Manço », sur franceinter.fr, (consulté en ).
  14. a et b [PDF] « Farniente 2022, dossier pédagogique », sur prixfarniente.be (consulté en )
  15. a b et c Amandine Gachnang, « Avis critique du roman Ogresse », sur ricochet-jeunes.org, (consulté le )
  16. a et b Sophie Schmitt, avis critique de l'ouvrage Ogresse, revue La Revue des livres pour enfants, Centre National de Littérature pour la Jeunesse (CNLJ) du 1er juin 2020 , sur le site de la BnF.
  17. a et b Michel Abescat, « Livre pour ados : “Ogresse”, un conte ravageur au charme vénéneux », sur telerama.fr, (consulté le ).
  18. a et b Lauréats du Prix Libbylit, sur le site ricochet-jeunes.org.
  19. Notice bibliographie de En apnée.
  20. Camille Cado, « Le Prix UNICEF de littérature jeunesse 2020 dévoile ses sélections », sur actualitte.com, (consulté le ).
  21. « Une première sélection pour les Pépites du Salon du livre et de la presse jeunesse », sur actualitte.com, (consulté le ).
  22. Antoine Oury, « Les Prix Sorcières 2021 dévoilent leurs sélections », sur actualitte.com, (consulté le ).
  23. Antoine Oury, « La Voix des Blogs 2021 : les sélections », sur actualitte.com, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]