Ayala Pines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ayala Pines
Ayala Malach Pines.jpg
2003
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Ayala Malach Pines[Note 1] ou Ayala Malakh-Pines, née le dans le Kirghizistan et morte le (à 67 ans), est psychologue et professeur d'université israélienne.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Née dans le Kirghizistan, elle émigre avec sa famille en 1949 en Israël[1], où elle devient psychologue et thérapeute de couple, et professeur de psychologie clinique et sociale à l'école de gestion de l'université Ben-Gourion (Néguev)[2].

Travaux et recherches[modifier | modifier le code]

Ayala Malach Pines est une spécialiste de l'étude du syndrome d'épuisement professionnel et a publié de nombreux ouvrages et articles de recherche sur le sujet[3]. Elle a participé à des enquêtes pour Christina Maslach, psychologue américaine spécialisée dans les domaines de l'épuisement et le stress au travail

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'usure du couple, Eyrolles, 2001
  • La jalousie amoureuse, Paris, Osman Eyrolles, 2000

Articles[modifier | modifier le code]

  • (en) (avec Christina Maslach), Characteristics of staff burn-out in mental health settings. Hospital & Community Psychiatry, 29, 233-237, (1978).
  • (en) (Collectif) Ayala Malach-Pines, Leslie Hammer et Margaret Neal, Le couple de la «génération pivot» : étude interculturelle et intergenres », p. 225-237), Pratiques psychologiques, no 2, juin 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ayala est son prénom. L'un des deux noms est un nom de naissance (Malach?), l'autre le nom de mariage (Pines?).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice BnF, consultée en ligne le 25.02.15
  2. Notice Sudoc, consultée en ligne le 25.02.15
  3. Jean-François Braunstein, Evelyne Pewzner, Histoire de la psychologie [détail de l’édition]