Ayala Pines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ayala Pines
Ayala Malach Pines.jpg
2003
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Ayala Malach Pines[Note 1] ou Ayala Malakh-Pines, née le dans le Kirghizistan et morte le (à 67 ans), est psychologue et professeur d'université israélienne.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Ayala Malakh-Pines est née au Kirghizistan (à l'époque RSS kirghize) de Judith et Wolf Malakh, des réfugiés polonais qui ont fui vers l'est de l'URSS pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1949, ils ont émigré en Israël[1], où Ayala est devenu psychologue, thérapeute de couple, et professeur de psychologie clinique et sociale à l'école de gestion de l'université Ben Gourion du Néguev[2].

Travaux et recherches[modifier | modifier le code]

Ayala Malach Pines est une spécialiste de l'étude du syndrome d'épuisement professionnel et a publié de nombreux ouvrages et articles de recherche sur le sujet[3]. Elle a participé à des enquêtes pour Christina Maslach, psychologue américaine spécialisée dans les domaines de l'épuisement et le stress au travail

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'usure du couple, Eyrolles, 2001
  • La jalousie amoureuse, Paris, Osman Eyrolles, 2000

Articles[modifier | modifier le code]

  • (en) (avec Christina Maslach), Characteristics of staff burn-out in mental health settings. Hospital & Community Psychiatry, 29, 233-237, (1978).
  • (en) (Collectif) Ayala Malach-Pines, Leslie Hammer et Margaret Neal, Le couple de la «génération pivot» : étude interculturelle et intergenres », p. 225-237), Pratiques psychologiques, no 2, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ayala est son prénom. L'un des deux noms est un nom de naissance (Malach?), l'autre le nom de mariage (Pines?).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice BnF, consultée en ligne le 25.02.15
  2. Notice Sudoc, consultée en ligne le 25.02.15
  3. Jean-François Braunstein, Evelyne Pewzner, Histoire de la psychologie [détail de l’édition]