Ayşe Erkmen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ayşe Erkmen
Erkman baenke.JPG

Bancs chauffants de Ayşe Erkmen sur les berges de la rivière Spree à Berlin

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Site web

Ayşe Erkmen, née en 1949 à Istanbul, en Turquie,  est une sculptrice et plasticienne turque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayşe Erkmen étudie la sculpture à l'université des beaux-arts Mimar-Sinan  d'Istanbul et obtient son diplôme en 1977. En 1993,  elle bénéficie d'une bourse d'étude de la Deutschen Akademischen Austauschdienst pour une résidence à Berlin, dans une période où cette ville a une dynamique très forte dans le domaine artistique. Elle réside ensuite entre Berlin et Istanbul et enseigne à l'Université de Cassel  à partir de 1998, puis d'en différents établissements d'enseignement artistique en Allemagne. En 2011,  elle représente la Turquie lors de la 54e  biennale de Venise, avec une installation poétique et ironique appelée Plan B[1].

Parmi les nombreuses interventions artistiques,  on peut citer sa participation à l'exposition Skulptur.Projekte à Münster en 1997, à l'animation Shipped Ships de la Deutsche Bank à Francfort-sur-le-Main, à l'exposition Les Couleurs du monde à Amiens en 2001, ainsi que son Kuckuck («Coucou») au Kunstmuseum St. Gallen en Suisse, ou, plus récemment son installation là encore ironique à la biennale d'Istanbul en 2013 : une grue pourvue d'une boule, frappe en cadence le mur d'un ancien entrepôt, près du musée d'art moderne, au bord du Bosphore, un emplacement qui aurait pu être idéal pour un nouvel espace culturel. Mais « "Ils" veulent en faire un centre commercial ou un hôtel cinq étoiles. »[2].

En mai 2012, elle a été élue à l'Académie des arts de Berlin[3].

Quelques expositions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Webographie[modifier | modifier le code]