Axoloti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Axolotl.
Axoloti
Dernière version 1.0.12-2 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dépôt github.com/axolotiVoir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en JavaVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement ChibiOS/RTVoir et modifier les données sur Wikidata
Type Synthétiseur
Synthétiseur logiciel
Synthétiseur modulaire
Synthétiseur analogique virtuel
Ordinateur à carte uniqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Licence Licence Creative CommonsVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.axoloti.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Axoloti est un synthétiseur sonore analogique virtuel modulaire, composé principalement de deux parties. Axoloti Core un module matériel libre sous licence CC-BY-SA et Axoloti Patcher (l'interface graphique), un logiciel libre en java fonctionnant sous Unix (Linux, BSD), Mac et Windows. Ce système a été créé par Johannes Taelman, un Belge de Sint-Amandsberg, en 2015 et a pu être produit grâce à une campagne de crowdfunding Indiegogo, dont l'objectif initial était de récolter 25 000 €, mais qui a reçu en fin de campagne 47 786 € par 639 contributeurs. Durant la campagne, Kim Cascone (en) déclare attendre après ce type d'outil[2],[3].

Il peut être utilisé pour créer des synthétiseurs audio de bureau/studio, dans des racks, dans des boites à rythmes (stompbox) ou autres[4].

Description[modifier | modifier le code]

Axoloti Core[modifier | modifier le code]

Le module Axoloti Core utilise un microcontrôleur STM32 F4 (d'architecture ARM Cortex-M4F, comportant un DSP et un FPU simple précision), produit par l'Européen ST Microelectronics et utilise le système d'exploitation temps réel embarqué, ChibiOS/RT, l'interface logicielle, Axoloti Patcher (GUI) utilise l'EDI Netbeans[5].

Le module Axoloti Core, présenté sous la forme d'un ordinateur à carte unique, comprend une entrée et une sortie jack 6,35 mm, une prise casque jack 3,5 mm, une entrée et une sortie MIDI DIN 5 fiches, un port micro-USB (principalement utilisé pour l'alimentation, un port USB host, permettant notamment un contrôle MIDI via USB, mais ne gérant pas les hubs USB), et un emplacement pour cartes microSD[5]. Il a quelques similarités avec Nord Modular de Clavia[6].

Il gère différents contrôles matériels, incluant[3] :

Axoloti Parcher[modifier | modifier le code]

Le logiciel Axoloti Patcher est utilisé pour modéliser le patch en utilisant un système de boites-nœuds et de liaisons. Lorsque celui-ci est modélisé, un bouton permet de l'exécuter, le logiciel génère alors du code C++, le compile avec GCC et l'envoie à Axoloti Core pour l’exécution. Ce dernier verrouille alors le patch et l'on peut en temps réel changer les paramètres de ce patch depuis l'interface ou depuis un contrôleur MIDI[7]. Il est également possible de créer des nouveaux modules en C[8].

La bibliothèque d'objets comprend des oscillateurs (Signal sinusoidal, alias-free saw, signal carré, pwm, différents générateurs de bruit, modulation FM), des filtres du 1er et 2d ordre, enveloppes, LFO, tables, E/S MIDI, analog voltage input, sortie PWM, et la lecture de fichier d'onde en streaming depuis la carte SD[4].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Dimitry Morozov, un artiste russe, inspiré par les travaux de Luigi Galvani et Alessandro Volta qui utilisaient des animaux pour produire de l'électricité, a fait des prises de son sang pendant 18 mois jusqu'à obtenir 4,5 litres, qu'il a stabilisé par un procédé chimique. Il a ensuite utilisé ce sang dans une installation appelée Until I die, à Moscou, dans lequel il a trempé des électrodes, qui produisent en tout 3 V et 1 A, servant à alimenter un module Axoloti qui génère l'ambiance sonore de l'installation[9],[10].

La Xylobox, un synthétiseur de table d'onde monophonique (open source)[11]

Conférences de l'auteur[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]