Axel Médéric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Axel Médéric
Image illustrative de l’article Axel Médéric
Axel Médéric à Sun Valley (Idaho) en 2003
Situation actuelle
Équipe Français Volants, Paris
Biographie
Nom Axel Médéric
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (50 ans)
Lieu Créteil
Parcours
Club actuel Français Volants, Paris
Entraineur Didier Gailhaguet
Annick Dumont
Jean-Christophe Simond
Retraite 1994

Axel Médéric (né le 29 mai 1970 à Créteil en Île-de-France) est un patineur artistique français. Il a été champion de France en 1989 et a participé aux Jeux olympiques d'hiver de Calgary en 1988.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière amateur[modifier | modifier le code]

Axel Médéric patine en individuel. Il est élève au pôle d'entraînement de Champigny-sur-Marne où officient Didier Gailhaguet et Annick Dumont. Il est à l'apogée de sa carrière sportive pendant les saisons 1987/1988 et 1988/1989.

En 1987/1988, il monte pour la première fois sur le podium des championnats nationaux à Grenoble en devenant vice-champion de France derrière Frédéric Lipka. Cela lui permet de participer pour la première fois aux championnats d'Europe, organisés en janvier 1988 à Prague. Il réussit à se classer à la 10e place européenne, juste devant son compatriote Frédéric Lipka. La FFSG (Fédération française des sports de glace) le choisit alors, au détriment du champion de France en titre, pour représenter la France aux Jeux olympiques d'hiver de février 1988 à Calgary, et y prend la 15e place olympique. Un mois plus tard, la fédération ne l'envoie pas aux championnats du monde de mars 1988 à Budapest, et lui préfère Frédéric Lipka.

La saison 1988/1989 marque l'apogée de sa carrière sportive. En effet, il devient champion de France 1989 à Caen. À ses seconds championnats d'Europe, organisés à Birmingham en janvier 1989, il progresse dans le classement continental en montant à la 7e place. Deux mois plus tard, il participe à ses premiers mondiaux qui se déroulent à Paris. Il prend la 13e place mondiale.

La suite de sa carrière est plus chaotique. De nouveaux patineurs français progressent rapidement et surclassent le patinage d'Axel Médéric. Les plus connus sont Éric Millot et Philippe Candeloro. Il ne monte plus sur les podiums nationaux, ce qui le prive évidemment de grands championnats internationaux. Il n'y a qu'une seule exception en 1992, lorsque la fédération choisit de l'envoyer avec Philippe Candeloro aux championnats du monde de mars 1992 à Oakland, en raison du manque de performance olympique du champion de France (Éric Millot, 15e) et du vice-champion de France (Nicolas Pétorin, 14e) aux Jeux de 1992 à Albertville. Mais Axel Médéric ne réitère pas son classement mondial de 1989, et ne se classe que 33e après le programme court, ce qui lui ferme les portes du programme libre.

Axel Médéric décide de quitter le patinage amateur en 1994.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté le patinage amateur, Axel Médéric patine dans de nombreux spectacles sur glace. Il travaille notamment et successivement pour Feld Entertainment, Holiday on Ice et au parc Phantasialand.

Depuis février 2008 il est steward sur easyJet[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions principales 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994
Jeux olympiques d'hiver 15e
Championnats du monde 13e 33e
Championnats d’Europe 10e 7e
Championnats de France 5e 2e 1er 5e 5e 4e 5e 5e
Championnats du monde junior 8e 11e
Autres Compétitions 1984/85 1985/86 1986/87 1987/88 1988/89 1989/90 1990/91 1991/92 1992/93 1993/94
Coupe d'Allemagne 5e 10e
Trophée de France 8e 8e 5e
Trophée NHK 13e

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens et Sources[modifier | modifier le code]