Awraba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Awarba)
Aller à : navigation, rechercher

Les Awraba, Aouaraba ou Awarba (en berbère : Iwraben) sont un groupe ethnique berbère de l'Afrique du Nord originaire de Libye.

Origines[modifier | modifier le code]

Les Awraba formaient un groupe de tribus berbères[1]. Les tribus Awrabas sont également décrites comme étant originaires de l'actuelle Libye[2]. E.F Gautier confirme la présence de tribus Awraba dans les troupes de Koceila[3]

Dans son ouvrage The Muslim conquest and settlement of North Africa and Spain, l'auteur Abd al-Wāḥid Dhannūn Ṭāhā, s'appuyant sur plusieurs sources bibliographiques dont celles d'Ibn Khaldoun, précise dans son livre la présence, avant la conquête musulmane en Afrique du Nord, de tribus Auraba dans l'actuel Maroc[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Parmi les tribus Awrabas les plus connues, figurent celles que le chef berbère Koceila avait conduit contre les troupes arabo-musulmanes lors de d'islamisation au VIIe siècle. Suite à la défaite de Koceila contre les Omeyyades en 686, une partie de ces tribus se seraient dispersées dans le Afrique du Nord. Ainsi, selon Ibn Khaldoun, historien du XIVe siècle, les Awraba se seraient réfugiés et installés dans la région de Volubilis (actuel Maroc), ou plus précisément certains d'entre eux, se seraient déclarés originaires de la confédération des Aurès (voir cartes repères en liens externes). Ce sont les descendants de ces Awraba qui auraient donné refuge au futur roi Idriss Ier à son installation dans la région de Volubilis[5].

Les Grecs[Lesquels ?] décrivirent les Awraba dans l'antiquité comme étant les plus braves et les plus correctes des Berbères[réf. nécessaire].

Werba d'Égypte[modifier | modifier le code]

Ribou, R'bw

Parmi les noms des tribus berbères, le nom « werba » (ou « verba ») et de sa sous tribu Tamchouch sont les plus proches des noms Rebou et Machaouach citées dans l’histoire ancienne de l’Égypte.

Awraba du Maroc[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Idrissides.
Carte de l'Empire Idrisside, montrant son extension maximale au début IXe siècle

L'emplacement géographique actuel (région de Taza) des Awraba serait dû à des mouvements de populations occasionnés par le mouvement Almohade. Cette tribu était localisée dans les environs de Volubilis, région de Fès-Meknès. Les Adjouka vivant à Ksar el-Kébir seraient un autre groupe de descendants des tribus Awrabas du Maroc .

La fuite d'Idriss Ier (prince arabe Omeyyade de naissance chérifienne) le mena à Volubilis où il fut accueilli par Ishaq ben Mohammed, chef de la tribu Awraba marocaine.

Idriss Ier aurait rapidement fait ses preuves et ce qui lui aurait permis d'obtenir d'importantes responsabilités politiques et religieuses. Du fait de ses qualités et de sa naissance, il fut nommé Imam et une coalition de nombreuses différentes tribus de l'actuel Maroc lui prêtèrent allégeance (Ghiata, Ghomara, Meknassa, Nefzaouas, Sedrata, Zouagha, Zouaouas et Zénètes).

Idris Ier épousa Kenza, la fille du chef de la tribu Awraba. De cette union naquit Idriss II, le fondateur de la Dynastie Idrisside au Maroc grâce au soutien d'une coalition de diverses tribus arabo-berbères installées ou originaires de l'actuel Maroc; cette dynastie arabo-berbère symbolise la fondation du Royaume du Maroc indépendant de l'Orient.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cartes du Maghreb[modifier | modifier le code]

Textes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire des Idrissides, 172-337 (788-948), Par Rachid Benblal, Publié par Dar el Gharb, 2004, page 93
  2. Jean-Pierre Marin (préf. Jean Deleplanque), Au forgeron de Batna, Paris, L'Harmattan, coll. « Graveurs de mémoire », , 493 p. (ISBN 2747593118, OCLC 123475998, lire en ligne), p. 26
  3. Histoire de l'Afrique du Nord: Tunisie, Algérie, Maroc: De la conquête arabe ... Par Charles André Julien, page 18 version incomplète du livre en ligne
  4. (en)The Muslim conquest and settlement of North Africa and Spain, Abd al-Wāḥid Dhannūn Ṭāhā
  5. Encyclopédie de l'islam, nouvelle édition étabtlie avec le concours des principaux orientalistes, Publié par Brill Archive. Page 202 livre en ligne