Avsunviroidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Avsunviroidae sont une famille de viroïdes[1] On en connaît actuellement (2014) trois genres et quatre espèces. Comme tous les viroïdes, ils nécessitent l'aide d'un virus (dénommé « virus aidant ») pour pouvoir infecter les plantes[2].

Le génome de ces viroïdes est constitué d'ARN, d'une longueur de 246 à 375 nucléotides. Cet ARN est circulaire à simple brin. Les cercles qu'ils forme sont covalents, avec un appariement des bases intramoléculaire. Tous les membres de ce groupe n'ont pas de région centrale conservée.

Réplication[modifier | modifier le code]

La réplication se produit dans les chloroplastes des cellules végétales infectées. Les prédictions de la structure ont suggéré qu'ils existent soit sous forme de molécules en forme de bâtonnet avec des régions d'appariement de bases causant la formation des boucles en épingles à cheveux, soit sous forme de configurations ramifiées. La réplication dans cette famille de viroïdes se caractéristiques par le fait qu'elle ne nécessite pas de virus aidant et qu'aucune protéine n'est codée à cet effet.

Les Avsunviroidae, contrairement à l'autre famille de viroïdes, les Pospiviroidae, se répliquent selon un mécanisme de cercles roulants symétriques. On pense que les brins d'ARN positif servent de modèle pour la formation des brins négatifs à l'aide d'une enzyme, l'ARN polymérase II. Les brins d'ARN négatifs sont ensuite clivés par l'activité de la ribozyme et se circularisent. Un second mécanisme de cercle roulant forme un brin positif qui est également clivé par l'activité de la ribozyme et ensuite lié pour devenir circulaire. Le site de la réplication est inconnu mais on estime qu'il se situe dans les chloroplastes en présence de cations bivalents Mg2+.

Structure[modifier | modifier le code]

La structure définitive est inconnue, mais des études réalisées à l'aide de prédictions bioinformatiques de la structure suggèrent qu'elles existent soit sous forme de bâtonnet, dont des régions d'appariement des bases azotées causent la formation de boucles, soit sous forme de configurations ramifiées.

Classification[modifier | modifier le code]

La famille comprend trois genres, pour un total de quatre espèces.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Family Pospiviroidae », International Committee on Taxonomy of Viruses (ICTV) (consulté le 23 octobre 2014).
  2. (es) Jose Manuel Echevarría Mayo, « Los misterios de la Hepatitis B », Journal of Feelsynapsis (JoF), no 4,‎ , p. 116-125 (ISSN 2254-3651, lire en ligne).