Avrilly (Allier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Avrilly
Avrilly (Allier)
La Loire à Avrilly.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Intercommunalité Communauté de communes Entr'Allier Besbre et Loire
Maire
Mandat
Solène Carignant
2020-2026
Code postal 03130
Code commune 03014
Démographie
Population
municipale
135 hab. (2017 en diminution de 7,53 % par rapport à 2012)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 20′ 03″ nord, 3° 58′ 54″ est
Altitude Min. 234 m
Max. 312 m
Superficie 11,48 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Dompierre-sur-Besbre
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Avrilly
Géolocalisation sur la carte : Allier
Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Avrilly
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avrilly
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avrilly
Liens
Site web avrilly.interco-abl.fr

Avrilly est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune se situe à l'extrémité est du département de l'Allier, à la limite de la Saône-et-Loire. Elle se trouve dans les Basses Marches du Bourbonnais.

Elle inclut les hameaux de Clavegris et Brière.

Ses communes limitrophes sont[1] :

Communes limitrophes d’Avrilly
Luneau Vindecy (Saône-et-Loire)
Avrilly
Le Bouchaud Bourg-le-Comte (Saône-et-Loire) Baugy (Saône-et-Loire)

Transports[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 210 (reliant Chassenard à la frontière avec la Saône-et-Loire, devenant la RD 229 en direction de Bourg-le-Comte), 212 (liaison nord-sud reliant Luneau au Bouchaud par le lieu-dit des Raflots, à l'ouest de la commune), 265 (liaison des Simonins au centre-bourg) et 989 (liaison du Donjon à Marcigny)[1].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Avrilly est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Par une bulle d'avril 1164, le pape Alexandre III, réfugié en France, confirme l'abbaye de Saint-Martin d'Autun, dans le patronage de l'église d'Avrilly[6]. Cette dernière sera brûlée le . Les moines possédaient également Rejus, au hameau de Saint-Martin du Lac, entre l'église et Champceau, sur la paroisse d'Anzy-le-Duc[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Solène Carignant a été élue au premier tour des élections municipales de 2020. Le conseil municipal, réuni en mai, a désigné trois adjoints[8].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Marie-Edith Perreaud    
Claudette Delorme[9]   Retraitée
En cours
(au )
Solène Carignant[8]    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Au niveau judiciaire, Avrilly dépend de la cour administrative d'appel de Lyon, de la cour d'appel de Riom, du tribunal administratif de Clermont-Ferrand, de la cour d'assises de l'Allier, du tribunal d'instance de Vichy, du tribunal de grande instance et du tribunal de commerce de Cusset[10].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2017, la commune comptait 135 habitants[Note 2], en diminution de 7,53 % par rapport à 2012 (Allier : -1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
492441410484424482454458518
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
523512491485497492456467468
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
451428408367335350326315315
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
330289241193159179174155138
2017 - - - - - - - -
135--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Avrilly dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Il n'existe aucune école.

Hors dérogations à la carte scolaire, les collégiens se rendent à Marcigny[15], et les lycéens à Digoin et Charolles[16]. Ces établissements, situés en Saône-et-Loire, dépendent de l'académie de Dijon.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Honorat.
  • L’église Saint-Honorat, reconstruite au XIXe siècle, qui a conservé sa croisée et son chœur romans. On y remarque un admirable tabernacle de style baroque provenant du couvent des Récollets de Souvigny (Allier)[17].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte d'Avrilly sur Géoportail.
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  6. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Martin d'Autun : Charte no XVIII.
  7. Jean Gregaine : Journal d'un bourgeois de Marcilly, pendant la Ligue en Brionnais (1589-1596), MSE, t.38, 1910, BNF-Gallica.
  8. a et b « Solène Carignant a été élue maire », La Montagne, (consulté le 12 juin 2020).
  9. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 5 juin 2014).
  10. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 23 décembre 2015).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  15. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 23 décembre 2015).
  16. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 23 décembre 2015).
  17. Alain Dessertenne et Françoise Geoffray, « Flâneries entre Loire et canal de Roanne à Digoin », Images de Saône-et-Loire, no 196,‎ , p. 12-13.