Avre (rivière de Picardie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avre.
L'Avre
L'Avre au Pont de Moreuil, sur la RD 920.
L'Avre au Pont de Moreuil, sur la RD 920.
Bassin de la Somme.svg
L'Avre au sud de la Somme et au sud-est d'Amiens dans le bassin de la Somme
icône image Image externe
conseil départemental de la Somme
l'Avre dans le département de la Somme
Caractéristiques
Longueur 66,2 km [1]
Bassin 928 km2 [2]
Bassin collecteur la Somme
Débit moyen 5,1 m3/s (Longueau) [3]
Régime pluvial océanique
Cours
Source dans le bois de Crapeaumesnil
· Localisation Amy
· Altitude 81 m
· Coordonnées 49° 37′ 52″ N, 2° 49′ 47″ E
Confluence la Somme
· Localisation Camon
· Altitude 24 m
· Coordonnées 49° 53′ 01″ N, 2° 20′ 24″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche la Noye, les Trois Doms,la Braches
· Rive droite la Luce
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Oise, Somme
Arrondissement Compiègne, Montdidier et Amiens
Cantons Lassigny, Montdidier, Roye, Moreuil, Boves, Amiens-4, Amiens-5
Régions traversées Hauts-de-France
Principales localités Amiens, Longueau, Boves, Moreuil, Roye

Sources : SANDRE:« E6400600 », Géoportail, Banque Hydro Agence de l'eau Artois-Picardie

L'Avre est une rivière des Hauts-de-France dans les deux départements de l'Oise et de la Somme, en ancienne région Picardie, principal affluent gauche de la Somme.

Situé en plein sud du bassin versant de la Somme, l'Avre est le principal affluent de la Somme, tant en termes de module qu'en surface de bassin versant, malgré un débit spécifique médiocre. Elle conflue dans l'agglomération amiénoise ou Amiens métropole.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de la rivière était primitivement Arva[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Longue de 66,2 kilomètres[1], elle draine un bassin relativement important (1 150 km2) mais ne présente qu'un débit médiocre (5,1 m3/s) près de sa confluence avec la Somme à Longueau[3] . Sa largeur de cours d'eau varie entre 1 et 15 mètres[3]. L'Avre prend sa source à l'altitude 81 mètres, dans le bois de Crapeaumesnil, à moins d'un kilomètre des Ferme Sébastopol et Ferme Haussu, sur la commune d'Amy, à la frontière avec Crapeaumesnil, commune qu'elle rejoint quelques centaines de mètres plus loin, pour moins d'un kilomètre et retrouver la commune d'Amy. (ces deux communes se partagent le Bois de CrapeauMesnil.

La confluence avec la Somme s'effectue à Camon, à 24 mètres d'altitude, à la limite de la capitale picarde Amiens.

Départements, communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements de l'Oise et la Somme, l'Avre traverse trente-trois communes (33)[1] et six cantons : L'Avre picarde prend sa source dans l'Oise à Amy[3], dans le canton de Lassigny puis traverse les communes de Crapeaumesnil et Avricourt (aussi dans le canton de Lassigny)(3 communes dans l'Oise).

Puis dans la Somme elle traverse les trente communes - dans l'ordre amont vers aval de Verpillières, Roiglise, Roye, Saint-Mard, l'Échelle-Saint-Aurin, Villers-lès-Roye, Andechy, Marquivillers, Guerbigny, Warsy, Becquigny, Arvillers, Davenescourt, Boussicourt, Pierrepont-sur-Avre, Contoire, Hargicourt, Braches, La Neuville-Sire-Bernard, Morisel, Moreuil, Thennes, Hailles, Thézy-Glimont, Fouencamps, Boves, Cagny, Longueau, Amiens, Camon[1]. Elle conflue à Camon près d'Amiens à 24 mètres d'altitude avec la Somme[3].

Elle traverse donc un canton dans l'Oise le canton de Lassigny et six cantons dans la Somme : le canton de Montdidier, le canton de Roye, le canton de Moreuil, le canton de Boves, le canton d'Amiens-4 (Est) et le canton d'Amiens-5 (Sud-Est), let out dans les trois arrondissement de Compiègne, arrondissement de Montdidier et arrondissement d'Amiens.

Toponyme[modifier | modifier le code]

L'Avre a donné son hydronyme à la commune de Pierrepont-sur-Avre. La ressemblance entre Avricourt et l'Avre paraît fortuite[4].

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le bassin versant de l'Avre est de 928 km2[2] ou de 1 300 km2 selon la Banque Hydro[5]. Les bassins versants voisins sont au nord-ouest, au nord et au nord-est la Somme, à l'est l'Ingon, au sud-est l'Aronde, au sud l'Arré, au sud-ouest la Brêche, et à l'ouest la Selle.

Rose des vents la Somme la Somme la Somme Rose des vents
la Selle N l'Ingon
O    l'Avre    E
S
la Brêche l'Arré l'Aronde

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est l'AMEVA ou «syndicat mixte d'aménagement et valorisation du bassin de la Somme[6]». Un SAGE ou schéma d'aménagement et de gestion des eaux est en cours d'élaboration dans le cadre de la Somme aval et cours d'eau côtiers[7]

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Avre a onze tronçons affluents référencés[1] dont :

et comme affluents secondaires :

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Avre à Moreuil[modifier | modifier le code]

L'Avre a été observée depuis le (49 ans) à la station E6406010 L'Avre à Moreuil, à 36 m d'altitude et pour un bassin versant de 624 km2[10]. Le module y est de 2,22 m3/s[10].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : E6406010 - L'Avre à Moreuil pour un bassin versant de 624 km2 et à 36 m d'altitude[10]
(le 08-11-2016 - données calculées sur 49 ans de 1968 à 2016)
Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

L'Avre et sa vallée à La Neuville-Sire-Bernard

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 0,840 m3/s, ce qui reste très confortable[note 2],[10].

Crues[modifier | modifier le code]

Sur cette période d'observation, le débit journalier maximal a été observé le pour 10,10 m3/s. Le débit instantané maximal a été observé le même [note 3] avec 6,76 m3/s en même temps que la hauteur maximale instantanée de 1 010 mm soit 1,01 m[10].

Le QIX 2 est de 3,4 m3/s, le QIX 5 est 4,4 m3/s, le QIX 10 est de 5,1 m3/s, le QIX 20 est de 5,8 m3/s et le QIX 50 est de 6,6 m3/s[10].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 112 millimètres annuellement, ce qui n'est qu'un tiers de la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 3,6 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[10].

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

  • L'Avre a fait l'attention du Conservatoire de Picardie[11].
  • De même, le réseau Natura 2000 a identifié les tourbières et marais de l'Avre comme SIC soit Site d'Importance Communautaire[12].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  2. plus du tiers du module à 2,22 m3/s
  3. à 10h40

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - Avre (E6400600) » (consulté le 16 mars 2013)
  2. a et b « Sage somme aval et cours d'eau côtiers », sur ameva.org (consulté le 5 décembre 2016)
  3. a, b, c, d et e Agence de l'eau Artois-Picardie, « L'Avre » (consulté le 10 mai 2008)
  4. a et b Chaurand Jacques, Maurice Lebègue, Noms de lieux de Picardie (page 78), Condé-sur-Noireau, Bonneton, (ISBN 978-2-862-53265-3)
  5. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Avre à Longueau (E6406002) » (consulté le 5 décembre 2016)
  6. Ameva - Aménagement et valorisation du bassin de la Somme, « le bassin versant de la Somme avec affluents » (consulté le 26 novembre 2012)
  7. Ameva - Syndicat mixte d'Aménagement et de valorisation du bassin de la Somme, « SAGE Somme Aval et Cours d'eau côtiers » (consulté le 16 juin 2013)
  8. Communauté de Communes Avre, Luce et Moreuil, « plan de Pierrepont sur Avre » (consulté le 25 mai 2008)
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru Saint-Firmin (E6400620) » (consulté le 16 mars 2013)
  10. a, b, c, d, e, f et g Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - (E6406010) » (consulté le 5 décembre 2016)
  11. Conservatoire de Picardie, « L'Avre - une nature préservée aux portes d'Amiens » (consulté le 10 mai 2008)
  12. natura 2000 - Ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durable, « tourbières et marais de l'Avre » (consulté le 10 mai 2008)

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d'autorité international virtuel • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation