Avishai Margalit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Avishai Margalit
Image dans Infobox.
Avishai Margalit
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (82 ans)
AfoulaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
The EMET Prize for Art, Science and Culture (en) ()
Prix Israël ()
Prix Leopold Lucas ()
Prix Ernst-Bloch ()
Philosophical Book Prize (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Avishai Margalit (en hébreu : אבישי מרגלית) est un philosophe et universitaire israélien né en 1939. Il est l'auteur de travaux de philosophie politique, de philosophie sociale et de philosophie du langage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avishai Margalit est né en 1939 en Palestine mandataire. Après des études de philosophie et d'économie, il obtient un Ph.D. summa cum laude en 1970[1] à l'Université hébraïque de Jérusalem, où il devient professeur.

Il publie en 1996 La société décente. Le terme décente qualifie une société dont les institutions ne donnent pas lieu aux citoyens de se sentir humiliés, l'absence d'humiliation collective étant une exigence primordiale selon Margalit avant toute recherche d'une société juste.

Avishai Margalit a été professeur invité dans de nombreuses universités dont l'Université d'Oxford, l'Université Harvard et l'Université libre de Berlin. Il a obtenu une chaire à l'Institute for Advanced Study de Princeton [1] et collabore à la New York Review of Books.

Il a obtenu en 2001 le Spinozalens, prix décerné par l'International Spinoza Foundation [2].

Ses analyses de philosophie politique ont porté notamment sur le conflit israélo-palestinien. Avishai Margalit compte au nombre des membres fondateurs du mouvement israélien La paix maintenant [1] ainsi que de l'ONG B'Tselem [3]. Il s'est aussi intéressé au devoir de mémoire et à ce qu'il nomme une « éthique de la mémoire », une «mémoire partagée», «une communauté de mémoire» : la société doit se donner les moyens de se souvenir pour ne pas répéter ses erreurs, idée qu'il développe en 2002 dans un livre intitulé L'éthique de la mémoire. Pour lui, La recherche de la connaissance est aussi « un exercice de réminiscence, c'est-à-dire un effort pour rappeler et se souvenir de ce que nous savions autrefois », phrase mise en avant mi-2020 par Richard Horton dans The Lancet au moment de tirer les premiers bilans de la gestion de la pandémie de COVID-19, « afin que les connaissances que nous acquérons (pour la gestion des pandémies) ne soient jamais oubliées »[4].

En , il reçoit le "Philosophical Book Award by FIPH" (le prix du livre philosophique par FIPH)[5].

En , il a reçu le prix Ernst Bloch[6]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Meaning and Use, Kluwer Academic Publishers, 1979.
  • Isaiah Berlin: A celebration, coécrit avec Edna Ullmann-Margalit [7], University of Chicago Press, 1991.
  • Idolatry, Harvard University Press, 1992.
  • La société décente, Climats, 1999, (ISBN 2841580830) [The Decent Society, Harvard University Press, 1996]
  • L'éthique du souvenir, Paris, Climats, 2006, (ISBN 208210544X) [The Ethics of Memory, Harvard University Press, 2002]
  • L'occidentalisme : une brève histoire de la guerre contre l'Occident, coécrit avec Ian Buruma, Paris, Climats, 2006, (ISBN 2082131270) [Occidentalism:A Short History of Anti-Westernism, Penguin Books, 2004]
  • Du compromis et des compromis pourris. Réflexion sur les paix justes et injustes, Denoël, 2012, (ISBN 9782207111239) [On Compromis and Rotten Compromises, Princeton University Press, 2010]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Page dédiée à Avishai Margalit sur le site de l'Institute for Advanced Study, Princeton, New Jersey.
  2. (en) Spinozalens — Liste des lauréats sur le site officiel « Copie archivée » (version du 5 août 2008 sur l'Internet Archive)
  3. (en) About B'Tselem — Board of Directors, publication de l'organisme.
  4. (en) Richard Horton, « Offline: COVID-19 and the ethics of memory », The Lancet, vol. 395, no 10239,‎ , p. 1750 (PMCID PMC7272144, DOI 10.1016/S0140-6736(20)31279-4, lire en ligne, consulté le )
  5. Avishai Margalit receives Philosophical Book Award 2012 by FIPH « Copie archivée » (version du 12 octobre 2012 sur l'Internet Archive), March, 14th, 2012
  6. Avishai Margalit is awarded Ernst-Bloch-Prize 2012 Sponsorhips Award goes to Lisa Herzog – Ceremony on September 21, 2012, Ludwigshafen, April 26 2012
  7. La philosophe Edna Ullmann-Margalit est l'épouse d'Avishai Margalit.

Liens externes[modifier | modifier le code]